Lecture : « Deux gouttes d’eau » de Jacques Expert

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie, et l’enregistrement d’une caméra de surveillance permet d’identifier son ami, Antoine Deloye, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine, malgré les évidences, à nier les faits. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau.

Deux gouttes d'eau

Deux gouttes d’eau – Jacques Expert

Éditeur : Le Livre de Poche (2016)

Pages : 384

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Tout commence quand Sophie et Philippe Deloye tentent une septième fécondation in vitro. Après des années de galère stérile, cette tentative réussit et Sophie tombe enceinte de jumeaux. Tout le récit est jalonné d’informations sur l’enfance des frères. Cette alternance des époques nous permet d’en savoir plus sur leur caractère et sur des faits mystérieux et parfois sanglants qui se sont produits auparavant. J’ai beaucoup aimé plonger dans les deux univers et m’introduire toujours plus dans la psychologie des frères Deloye. 

Dans ce thriller, on ne tourne pas autour du pot. Dès le premier chapitre, le massacre est présenté et l’intrigue commence, en parallèle de l’introduction des personnages de la police judiciaire qui ont un caractère bien affirmé, surtout le commissaire divisionnaire Robert Laforge qui est un homme petit par la taille mais grand par l’autorité.

Le tueur est identifié facilement puisque qu’une caméra de surveillance dévoile son visage. Il s’agit d’Antoine Deloye, le petit-ami de la victime, Élodie Favereau. Nous sommes donc face à une enquête aux apparences évidentes dont le démêlé est simple et l’arrestation rapide. Mais c’était sans compter sur la révélation de la gémellité du tueur, un point essentiel qui fera, dès lors, basculer toutes les certitudes.

Chapitre après chapitre, paragraphe après paragraphe, nous doutons, nous accusons l’un, puis l’autre. Est-ce Antoine ou Franck qui a sauvagement assassiné Élodie, et pourquoi ? Chacun des frères est très convaincant à tel point que les membres de la police, réputés pour leur efficacité, sont confrontés à un sérieux dilemme. Les avis divergent et jusqu’aux dernières pages le suspens subsiste. Il se pourrait même que cette enquête change à jamais l’avenir de la brigade.

Ce thriller addictif est rudement efficace, il est psychologique (et j’adore ça) et il nous fait vaciller tantôt vers l’un des suspects, tantôt vers l’autre, jusqu’au bout. Même si le final était une de mes hypothèses, cela n’a pas gâché ma lecture car j’ai tout de même beaucoup douté. Jacques Expert nous mène merveilleusement bien en bateau, il déroule parfaitement les éléments et fait sombrer nos certitudes page après page.

Je découvre Jacques Expert avec ce thriller, et comme j’ai Hortense du même auteur dans ma wishlist depuis sa parution (juin 2016), j’ai encore plus hâte de le lire désormais !

Un grand merci à Lecteurs.com car j’ai eu la chance de gagner ce page-turner sur leur site récemment.

« (…) Ce qui l’avait laissé sans voix, c’était la tête coupée de la jeune femme, posée sur la table basse. Elle avait été placée toute droite, soigneusement, elle penchait à peine. Coincé à la base du cou, un cendrier l’empêchait de basculer. Le visage était orienté en direction de la porte d’entrée. Les longs cheveux bruns ensanglantés avaient été ramenés sur son visage, comme si on avait voulu le cacher. Le commissaire avait été le premier à les écarter, du bout des doigts. D’une de ses mains gantées, il avait maintenu la tête. De l’autre, il avait écarté les mèches coagulées, avec d’infinies précautions. Alors, il avait découvert le visage d’une jolie jeune femme aux traits fins, aux yeux d’un noir intense. Volontairement, sans aucun doute, son assassin ne les avait pas refermés.
L’impression qui se dégageait de cette mise en scène était sans équivoque : le tueur l’avait placée là comme un trophée. »

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

9 réflexions sur « Lecture : « Deux gouttes d’eau » de Jacques Expert »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s