Lecture : « La Fille du train » de Paula Hawkins

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il la trompe, avant qu’il la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Photo La fille du train 2

La Fille du train – Paula Hawkins

Éditeur : Sonatine (2015)

Pages : 379

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’habite près d’une petite voie ferrée, et le récit commence quasiment le jour et le mois de mon anniversaire ; là je me suis dit, ça commence fort 😉

J’ai beaucoup entendu parler de ce thriller, d’autant plus qu’il est adapté au cinéma (sortie le 26 octobre 2016), alors comme beaucoup, j’ai eu envie de le lire. J’ai ouvert une lecture commune sur Livraddict et hop, nous sommes quelques lecteurs à l’avoir découvert ensemble.

Nous suivons Rachel, une trentenaire alcoolique qui prend le train tous les jours pour Londres et qui se prend de passion pour les habitants d’une jolie maison victorienne située près de la voie ferrée, à la hauteur d’un feu – ce qui laisse le temps d’admirer « le paysage ». Chaque jour, elle contemple donc à travers la vitre un petit pan de la vie de ce couple, Jess et Jason comme elle les nomme. Pour elle, ils incarnent le couple parfait ; elle, est belle et a la fibre artistique ; lui, est charismatique et protecteur. Rachel y voit son passé, à l’époque du bonheur d’avec Tom. 

Désormais célibataire et franchement paumée, Rachel boit beaucoup et la vie de ce couple constitue son seul divertissement journalier, et obsessionnel. Elle n’a qu’eux ou presque, même si elle ne les connaît pas. Autant vous dire que sa vie est déprimante… L’alcoolisme est présent tout au long du roman et ponctue le quotidien de Rachel, ce qui à la longue, est un peu lassant et contribue à une ambiance un poil glauque. Mais il est essentiel à l’intrigue alors on ne peut pas se passer de lui (…). Quand Rachel boit plus qu’elle ne le devrait – ce qui est récurrent donc – elle a des pertes de mémoire. Celles-ci apportent du mystère à l’histoire et beaucoup de questionnements.

Un matin, à bord du train, Rachel aperçoit un homme embrasser Jess dans son jardin, mais ce n’est pas Jason. Alors Rachel tombe de haut, le couple qu’elle a tant imaginé et idéalisé n’est pas aussi parfait qu’elle le pensait. Peu de temps après cet épisode, Jess, de son vrai prénom Megan, disparaît. Rachel contacte alors Scott, le mari de Megan, afin de le prévenir de ce qu’elle avait vu dans leur jardin, persuadée que ce fait fera avancer l’enquête. Mais à partir de ce moment-là, elle ne pourra plus revenir en arrière et se retrouvera au cœur de l’affaire.

 Le récit alterne les points de vue des personnages féminins – Rachel, Megan et Anna (la nouvelle femme de Tom) -, et est rythmé par le matin et le soir, en rapport avec les horaires du train que prend Rachel à 8h04 et 17h56. J’ai beaucoup aimé la narration et le rythme donné, le tout donne un côté assez addictif. J’aurai toutefois apprécié un peu plus d’action, mais ici il est surtout question d’obsession, d’addiction et de psychologie. On tourne autour des suspects en doutant de nos convictions, et ça, j’aime !

En bref, j’ai vraiment apprécié ce roman. J’avais une légère appréhension du fait qu’il soit un best-seller mais elle était infondée. L’intrigue est bien ficelée, on glisse dans la noirceur des troubles de Rachel et ses points d’interrogation, on trouve un suspect puis on se ravise, et on n’a qu’une hâte, découvrir le fin mot de l’histoire, et vite !

« Passe, passe, passera, la dernière y restera. Je suis bloquée là, je n’arrive pas à aller plus loin. J’ai la tête lourde de bruits, la bouche lourde de sang. La dernière y restera. J’entends les hirondelles, elles rient, elles se moquent de moi de leurs pépiements tapageurs. Une marée d’oiseaux de mauvais augure. Je les vois maintenant, noires devant le soleil. Mais non, ce ne sont pas des hirondelles, c’est autre chose. Quelqu’un vient. Quelqu’un qui me parle. « Tu vois ? tu vois ce que tu me fais faire ? »

En bonus, voici la bande-annonce du film en VO.

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

10 réflexions sur « Lecture : « La Fille du train » de Paula Hawkins »

  1. Comme toi, j’ai ouvert ce « best seller » avec des a priori et je l’ai refermé avec le sentiment qu’il aurait été dommage de passer à côté ! Une agréable surprise en quelque sorte … J’ai beaucoup aimé la narration à 3 voix et même si le dénouement ne m’a pas surprise, j’ai tourné les pages avec l’envie de savoir ! Je n’en demande pas plus en tant que lectrice … 🙂

    J'aime

  2. Je l’ai lu lors de sa sortie (l’année dernière je pense) et j’ai vraiment été emportée par ce roman : c’est un vrai thriller !

    PS: je viens tout juste de découvrir ton blog puisque je fais aussi partie des explorateurs de la rentrée littéraire 🙂

    A bientôt !

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s