Lecture : « Qu’attendent les singes » de Yasmina Khadra

« Merveilleusement maquillée, les cheveux constellés de paillettes, les mains rougies au henné avec des motifs berbères jusqu’aux poignets, on dirait que le drame l’a cueillie au beau milieu d’une noce.
Dans ce décor de rêve, tandis que le monde s’éveille à ses propres paradoxes, la Belle au bois dormant a rompu avec les contes.
Elle est là, et c’est tout.
Fascinante et effroyable à la fois.
Telle une offrande sacrificielle… »

Une jeune étudiante est découverte assassinée dans la forêt de Baïnem, près d’Alger. Une femme, Nora Bilal, est chargée de mener l’enquête, loin de se douter que sa droiture est un danger mortel dans un pays livré aux requins en eaux troubles.

Qu'attendent les singes - Photo

Qu’attendent les singes – Yasmina Khadra

Éditeur : Julliard (2014)

Pages : 355

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

Yasmina Khadra nous dépeint un tableau féroce de l’Algérie de nos jours. Plongés au cœur du Mal et du pouvoir, nous apercevons le Bien qui tente désespérément de se faire une place. Y arrivera-t-il ?

Les 150 premières pages posent le décor, l’ambiance (sombre) et les personnages, ce qui est beaucoup trop long à mon goût. En effet, je me suis délectée des toutes premières pages mais ensuite le manque d’action m’a ralenti, j’ai donc eu du mal à accrocher malgré la très belle écriture de l’auteur. J’ai senti le besoin de faire une pose et de lire autre chose, et puis j’ai repris ma lecture et d’un seul coup, l’enquête a véritablement démarré et le soulagement a surgi en moi…

Tout le temps de l’enquête au sujet du meurtre d’une belle jeune fille près d’Alger, j’ai été happée, je n’ai quasiment plus reposé le livre jusqu’à la fin. C’est une véritable plongée aux tréfonds des âmes sombres, un portrait peu glorieux d’une Algérie en proie à la corruption et aux abus de pouvoir. L’auteur ne fait pas dans la dentelle, et ce dès le chapitre 2 avec une peinture pessimiste de la capitale.

« Ah ! Alger…
Blanche comme un passage à vide.
Elle n’est plus qu’une ruine mentale, pense Ed Dayem en retrouvant la mythique capitale enlisée jusqu’au cou dans ses propres vomissures. Ah ! Alger, Alger… Inscrits aux abonnés absents, ses saints patrons se cachent derrière leurs ombres, un doigt sur les lèvres pour supplier leurs ouailles de faire les morts ; quant à ses hymnes claironnants, ils se sont éteints dans le chahut d’une jeunesse en cale sèche qui ne sait rien faire d’autre que se tourner les pouces au pied des murs en attendant qu’une colère se déclare dans la rue pour saccager les boutiques et mettre le feu aux édifices publics. Hormis une minorité de snobinards qui emprunte à Paris ses pires défauts, c’est l’abâtardissement métastasé. Même le vice s’effiloche dans la platitude ambiante, et les allumeuses, qui d’habitude faisaient courir les culs-de-jatte, sentent les draps mortuaires et la sueur fauve des mauvaises passes. »

Au fil de l’enquête, le gouvernement, la Presse et la Criminelle sont tour à tour touchés par ce portrait algérien peu reluisant. Toutefois, une poignée de personnages se débat avec honnêteté et force et nous livre un véritable combat pour tenter de redresser la barre d’un pays à la dérive. Et l’intérêt est justement ici, dans cette lutte entre le Bien et le Mal. Mais quand les grands dirigeants détiennent la suprématie absolue et noient un pays pour assouvir leur soif de pouvoir, comment se frayer un chemin, comment leur résister sans y laisser sa peau ?

Qu’attendent les singes est une fresque politique et humaine poignante, une morsure dans une société où quelques hommes prennent le dessus sur tous les autres, où un peuple se débat comme il le peut face au « roi » et ses sbires. Quand les singes sont devenus des Hommes, ils ont emporté avec eux l’alliance de la fraternité et de l’égalité, ils ont détourné un monde où les « petits » se taisent face aux « grands » et où les pires crimes se commettent. Ils ont inventé les ténèbres et nous prouvent encore et toujours que « l’homme est un loup pour l’homme ».

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

8 réflexions sur « Lecture : « Qu’attendent les singes » de Yasmina Khadra »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s