Lecture : « Code 93 » d’Olivier Norek

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le « Code 93 » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

code-93-photo

Code 93 – Olivier Norek

Éditeur : Pocket (2015 – Suite du premier tirage – Dépôt légal 2014)

Pages : 359

Ma note : 4.25/5

Mon avis :

J’entendais beaucoup de bien de Code 93 et de son auteur, alors quand Milena19 a proposé une lecture commune sur Livraddict, ce fut une belle occasion de découvrir à mon tour ce roman, en compagnie d’autres lectrices passionnées. 

Ce thriller se lit facilement, on dévore les chapitres, d’abord ceux nous présentant les personnages (on sent qu’une saga est prévue au moment de son écriture, car Olivier Norek prend soin de bien nous les présenter, afin que l’on s’attache à ces personnages que nous retrouverons au fil des tomes) et puis nous sommes rapidement plongés dans l’ambiance. J’apprécie particulièrement le réalisme policier présent dans ce roman, l’on sent tout de suite que l’auteur sait de quoi il parle, et pour preuve, il travaille effectivement dans la Police Judiciaire dans le 93 depuis quinze ans lorsque ce premier opus paraît.

 Nous suivons Victor Coste, notre Olivier Norek fictif aux yeux bleus, de la SDPJ – Service Départemental de Police Judiciaire – de Seine-Saint-Denis dans une enquête qui pourrait bien semer le trouble au sein de la Police. J’ai trouvé cette histoire pleine de petits rebondissements au fil des chapitres. L’auteur ne s’est pas contenté de nous abasourdir à la toute fin, il a dénoué les tenants et les aboutissants sur plus de 100 pages (ce qui équivaut à un tiers du roman à peu près). Ainsi, la lecture est addictive et très intéressante. On ne s’ennuie pas une seconde ! On pourrait reprocher justement ce petit manque de final étourdissant, mais personnellement j’ai trouvé tout cela très bien mené et toutes nos questions au sujet de cette terrible affaire trouvent leurs réponses.

Quant aux personnages, ils sont très réalistes, tout comme le thriller lui-même, comme indiqué plus haut. Pas de caricature de flic comme il est si facile de le faire, et comme on en a déjà beaucoup lu. J’ai aimé les découvrir et les suivre tout au long du roman et j’ai hâte de les retrouver dans les tomes suivants.

L’écriture est fluide et agréable, l’ambiance est toujours bien posée, on s’y croirait presque. On pourrait déceler un petit manque d’originalité dans l’histoire mais je vous conseille vraiment de vous plonger dans le Code 93 d’Olivier Norek car il ne manquera pas de vous happer et lors de votre lecture, vous ne pourrez vous empêcher de lire encore un petit chapitre et puis encore un, car ils sont courts et addictifs. Un page turner véritablement réussi selon moi. Je vais maintenant me dégoter Territoires puis Surtensions, la suite des aventures de Victor Coste, qui sont deux tomes, paraît-il, encore meilleurs. J’ai hâte !

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

8 réflexions sur « Lecture : « Code 93 » d’Olivier Norek »

  1. Olivier Norek est un grand coup de coeur pour moi ! Le réalisme de ses intrigues, la modernité de son écriture, la crédibilité de ses personnages … TOUT dans ses romans me plaît et me le font placer dans les grands auteurs de polar !
    Amateurs de thrillers glauques, sanglants, angoissants … penchez-vous sur cet auteur pour découvrir une autre approche du polar ! 😉

    Aimé par 1 personne

      1. J’ai mal tourné ma phrase ! Ce que je dis c’est que Norek fait de l’excellent polar sans avoir recours aux clichés du thriller, c’est à dire l’aspect glauque, gore et angoissant que beaucoup d’auteurs se sentent obligés d’utiliser pour sortir du lot ! 😆

        Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s