Lecture : « Sans consentement – Enquête sur le viol » de Jon Krakauer

Missoula, Montana, est une ville universitaire typique si l’on se fie aux apparences : un campus animé, des parcs bucoliques, une rivière qui traverse la ville, et, cerise sur le gâteau, une équipe de football au palmarès si brillant que les joueurs sont portés au rang de demi-dieux.

Missoula, c’est aussi : 350 dépositions pour agressions sexuelles entre 2008 et 2012. Sur ces centaines de dépositions, quelques-unes seulement feront l’objet d’une enquête. Pour cela aussi, Missoula est une ville typique.

Lorsque, d’un côté, les agresseurs sont des héros aux yeux de la population et que, de l’autre, le système judiciaire minimise les accusations, le scandale est retentissant. La presse s’en empare. Il n’en fallait pas plus pour que Jon Krakauer décide de mener sa propre enquête.

À travers les drames personnels de cinq jeunes étudiantes, Allison, Kerry, Kelsey, Kaitlynn et Cecilia, Jon Krakauer dissèque ce qui relève de l’intime et fait l’inventaire de tout ce qui empêche aujourd’hui encore le viol d’être condamné unanimement. Pourquoi seulement 20% des victimes portent-elles plainte ? Peut-on dresser un portrait du violeur ? Comment la société et la justice réagissent-elles ? À qui fait-on porter la culpabilité ? Quelles sont les répercussions d’un tel traumatisme pour la victime ?

Un livre magistral qui exige une prise de conscience urgente de la part de la société tout entière.

sans-consentement-photo

Sans consentement – Enquête sur le viol, de Jon Krakauer

Éditeur : Presses de la Cité (paru le 20 octobre 2016)

Pages : 402

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

J’ai vraiment pris le temps nécessaire pour lire ce livre – docu, d’une part parce que ce n’est pas un sujet facile dont on se délecte et qui nous transporte légèrement d’une page à l’autre, d’autre part parce que ce que l’on découvre est juste hallucinant. Pourquoi ? 

Parce que les viols dont l’auteur nous relate les faits se sont passés de nos jours, il y a seulement quelques petites années (de 2010 à 2012). Oui et alors, me direz-vous, la vie actuelle n’est malheureusement pas exempte de viols ! Oui effectivement, mais ce qui est décrit dans ce livre est aberrant d’injustice et d’irréalisme. Jon Krakauer a véritablement planché sur le sujet, il a recueilli des témoignages de victimes, d’accusés, de leurs familles et amis, il a consulté avocats et psychologues, a épluché de nombreux rapports de police, transcriptions de jugements… Bref, il sait de quoi il parle parce qu’il a été loin dans son investigation. Et je peux vous dire que ce qui en découle fait froid dans le dos. On a du mal à croire que de telles ignominies se déroulent actuellement dans – quasiment – la plus grande impunité. Ce que l’on lit nous indigne ! La machine judiciaire semble réellement cassée…

Nous suivons les faits, les témoignages, les procès et leurs verdicts, de cinq victimes, mais surtout nous découvrons comment certaines personnes couvrent ces actes odieux, comment elles trouvent des excuses aux agresseurs – ces jeunes athlètes couverts de gloire faisant partie de la prestigieuse équipe de football américain de Missoula dans le Montana, les « Grizzly » -, comment elles décrédibilisent les victimes en les traitant sans vergogne de menteuses. Tout ceci est invraisemblable et pourtant…

« À Missoula, le football et les Grizzly constituent un monde à part, intouchable. Fans, entraîneurs, joueurs et leurs avocats s’attendent à un traitement préférentiel, qu’ils obtiennent de fait bien souvent. »

Alors bien sûr, en tant que victime, comment survivre à de tels actes sur sa personne et à de telles injustices ? Les incidences sur leur vie et leur psychologie y sont relatées. Tout au long des récits, nous tournons autour des différents intervenants, nous nous indignons des mensonges, nous sommes en colère, nous sommes choqués quand les faits sont détaillés, nous sommes émus, nous sommes soulagés quand, parfois, la justice reconnaît l’agresseur coupable, mais souvent, nous ne pouvons croire qu’il s’en tire à si bon compte. Lui qui va reprendre sa petite vie, libre de récidiver, alors que sa victime va voir la sienne sombrer, va devoir affronter les quolibets, va voir les rôles s’inverser et passer au statut de menteuse qui mériterait, selon ses détracteurs, sa place en prison (!).

« (…) j’espère qu’en partageant mon histoire avec vous je vous ai permis de comprendre que, si sa peine n’ira pas au-delà de dix ans*, la mienne durera toute ma vie. »

Un tel déni d’une réalité choquante et abominable est difficile à croire et pourtant celle-ci existe bel et bien, et cela doit changer absolument ! Ce documentaire étayé, nécessaire, doit être mis entre toutes les mains, afin que tous prennent conscience d’une actualité et d’une mentalité sinistres qui doivent cesser. Je pense que tout le monde sera d’accord avec cela, mais il est important de connaître et de combattre de tels faits. Et ce livre vous fera faire ce premier pas. S’informer, c’est s’ouvrir au monde et à l’humain, et pour moi, c’est indispensable.

« Dans l’opinion courante, il n’y a que deux options : soit un inconnu a surgi des fourrés, soit la victime s’est débattue, au besoin jusqu’à la mort. Sans ça, ce n’est pas un viol. »

Un grand merci aux Éditions Presses de la Cité (en particulier à Aurélie pour sa confiance renouvelée) pour cette lecture ahurissante mais primordiale.

Logo Presses de la cité

* Ici, le violeur a écopé de dix ans de réclusion à la prison d’État et souhaite faire réviser ce jugement, ce qui abasourdit ses victimes (une tentative de viol et un viol) autant pour le fait que son agresseur prouve ainsi qu’il n’a pas conscience de la gravité de ses actes que pour le fait que la justice lui autorise de demander une révision de peine (ndlr).

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

7 réflexions sur « Lecture : « Sans consentement – Enquête sur le viol » de Jon Krakauer »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s