Lecture : « L’Île des Bienheureux » de Vea Kaiser (Rentrée littéraire)

Tout commence dans les années cinquante dans un petit village grec divisé par la guerre. Yaya Maria, grand-mère et entremetteuse patentée, décide, à la suite d’un rêve prémonitoire, de marier son petit-fils, Lefti, avec sa cousine, Eleni, pour assurer la pérennité de sa famille.
Mais ni Eleni, qui ne songe qu’à faire sa propre révolution, ni Lefti, qui n’aspire qu’à la paix, ne veulent de cette union. Cependant, parce qu’elle a eu la mauvaise idée d’insulter le chef de la police locale, Eleni se trouve face à un dilemme : séjourner en prison pour une période indéterminée ou épouser Lefti et rentrer dans le droit chemin. Malgré eux, les deux cousins exaucent donc le souhait de Yaya Maria, ignorant qu’ils condamnent ainsi leur famille au malheur pour plusieurs générations.
Endiablé, drôle et tendre, un roman qui parle de nostalgie, de renouveau et du grand amour – que l’on ne rencontre pas qu’une fois.

lile-des-bienheureux-photo

L’Île des Bienheureux – Vea Kaiser

Éditeur : Presses de la Cité (paru le 26 janvier 2017)

Pages : 458

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

Je l’ai commencé, je l’ai reposé, je l’ai repris, je l’ai mis en attente, je l’ai continué, puis je l’ai terminé. J’ai aimé, j’ai souri, j’ai subi des longueurs, j’ai trépigné, je me suis impatientée et je l’ai de nouveau aimé. Voici mon histoire sinueuse avec ce roman. 

D’emblée, l’empreinte mythologique est fortement présente. Les petites histoires grecques de Yaya Maria puis d’Eleni, sa petite-fille, cheminent tout au long du roman et les chapitres se découpent tels des contes à la sauce olive. On immerge de suite dans cette famille pas comme les autres dans laquelle la grand-mère, suite à un rêve, veut marier son petit-fils avec sa petite-fille. Vous avez dit bizarre ? Oui, je trouve aussi… Mais Yaya Maria, en tant qu’entremetteuse presque professionnelle, en est persuadée, Eleni et Lefti doivent se marier pour assurer l’avenir de la famille et rendre pérenne l’héritage. Nous suivons donc le cheminement de la vie de ces deux cousins très proches durant l’enfance mais dont la relation se verra perturbée une fois à peine adultes, la faute à ces étranges projets familiaux.

Pléthore de personnages viennent se greffer à l’histoire et malheureusement, la quantité a pris le dessus sur l’attachement que j’aurai pu ressentir si seulement quelques personnages avaient été développés. J’ai souvent lu cette histoire sans entrer vraiment dedans. Je suis restée à l’extérieur. D’où les longueurs, et l’ennui parfois…

Pourtant l’écriture de Vea Kaiser est agréable, drôle, elle conte plus qu’elle ne raconte. Je ne peux pas lui reprocher ce manque d’affection au roman. Je n’ai pas été captivée, voilà tout. Les chapitres défilaient, et avec eux les décennies en compagnie des personnages vieillissants, et je ne savais pas où l’auteure voulait vraiment en venir. Ce n’est que dans le dernier quart que j’ai repris une belle aspiration et que j’ai compris cette histoire familiale qui, dans sa morale, se veut finalement universelle.

Cette lecture en dents de scie m’a donc fait passer par autant de sentiments qu’elle contient de personnages et d’années. Mais j’aurai tellement aimé un roman plus court et plus rythmé ! La savoureuse plume de l’auteure aurait mérité que l’on s’y attache vraiment. Au lieu de cela, j’ai souvent trouvé le temps long. Heureusement, la dernière partie réinjecte un regain d’intérêt. Toutefois un peu tard…

Un roman aux accents de mythologie grecque à découvrir pour vous faire votre propre opinion car pour moi, il ne fera pas l’unanimité. Il déchaînera les foules et mènera au débat passionnant de ses lecteurs.

Je remercie Anne des Éditions Presses de la Cité pour m’avoir permis de découvrir ce roman !

Logo Presses de la cité

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

Une réflexion sur « Lecture : « L’Île des Bienheureux » de Vea Kaiser (Rentrée littéraire) »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s