Lecture [Coup de cœur] : « La fille d’avant » de J.P. Delaney

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

La fille d’avant – J.P. Delaney

Éditeur : Mazarine (paru le 8/03/2017)

Pages : 432

Ma note : 5/5

Mon avis :

Autant vous l’annoncer tout de suite : c’est un coup de cœur !

J’ai vraiment eu du mal à le lâcher, l’addiction et le suspense sont tels que je dévorai les courts chapitres les uns après les autres sans pouvoir m’arrêter. Sans aucun doute, c’est LE page-turner de ce début d’année, voire même de toute l’année 2017 ! 

Comment vous dire… je n’ai pas de défaut à exprimer concernant ce formidable roman. Il est rudement bien construit, le suspense est presque insoutenable, l’écriture est fluide, l’histoire a un goût probable d’un futur inquiétant ce qui a pour effet que l’on s’en imprègne d’autant plus, les chapitres sont courts et instillent une angoisse grandissante et sans fin, le tout offrant au lecteur un roman palpitant et résolument addictif.

Sans jamais discontinuer, J.P. Delaney happe et torture son lecteur, le met sur une piste, puis une autre, lui lâche un indice, mais finalement, en est-ce vraiment un ? On ne sait plus qui croire, qui accuser, qui repentir.
Le coupable le plus évident n’est jamais le bon paraît-il, mais si finalement un retournement de situation pouvait faire basculer toutes nos certitudes ? N’ayez crainte, l’auteur va, dans tous les cas, bien plus loin que cela.
Il vous fait entrer dans la vie de ses personnages, dans leurs fêlures, leurs douleurs, leurs doutes, leur sincérité, leur opiniâtreté. On ne s’attache pas à eux, on les évalue, on les redoute. Ils nous manipulent.

« Elle regarde autour d’elle les espaces vides et clairs du One Folgate Street. «Vivre ici… c’est un peu comme si tu étais enfermée à l’intérieur de sa tête. Peut-être qu’il t’a fait subir un lavage de cerveau…» ».

Ponctué des questions-tests soumises aux postulants à la location de cette maison épurée et hautement high tech, le récit se veut inquiétant et oppressant. Il aborde la question de la protection des données personnelles et de la liberté des individus. Il met aussi en exergue l’envie de pouvoir et l’instinct de contrôle de son propriétaire. Une thématique tout à fait dans l’air du temps ou le tout numérique et la domotique tiennent une place toujours plus importante dans nos vies. Et l’on se demande jusqu’où tout cela peut aller. Et c’est en quoi ce roman nous préoccupe autant qu’il nous affole.

L’alternance entre l’avant et le présent, entre Emma et Jane, nous offre les parallèles mais aussi les différences de ces deux femmes qui se ressemblent physiquement. Mais quels sont les désirs profonds et les motivations du propriétaire, Edward ? Quels sont ses secrets ? Qu’est-il réellement arrivé à Emma ? Que risque Jane ? Comment tout cela va-t-il se terminer, BON SANG ?!

Vous l’aurez compris, je vous recommande mille fois de lire ce thriller psychologique, je suis certaine que vous l’aimerez ! Il ne peut en être autrement…

Ron Howard va le porter sur grand écran ; j’ai terriblement hâte de voir l’adaptation de ce qui m’aura trituré l’esprit avec autant de talent !

Merci beaucoup à NetGalley ainsi qu’aux Éditions Mazarine pour cette lecture éblouissante et prenante.

Advertisements

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

8 réflexions sur « Lecture [Coup de cœur] : « La fille d’avant » de J.P. Delaney »

  1. Je n’ai malheureusement pas eu le même ressenti que toi, j’ai trouvé ce livre juste ok et plutôt décevant :/ Par contre, comme toi, hâte de voir ce que va donner le film car cette maison a un potentiel énorme au cinéma !
    Je me permets de faire un lien vers ton billet enthousiaste à la fin du mien pour offrir un autre point de vue que le mien 🙂
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s