Ciné : « Patients »

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Réalisateur : Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Acteurs : Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly, Nailia Harzoune, Franck Falise…

Genre : Comédie dramatique

Sortie : 1er mars 2017

Durée : 1h50

Ma note : 4,5/5

J’y suis allée en prenant garde de ne pas oublier mon paquet de mouchoirs. Finalement, j’ai davantage ri que pleuré. Je n’ai d’ailleurs pas pleuré, j’ai eu les larmes aux yeux, parfois. C’est vraiment le genre de film qui te fait prendre du recul, tu sais, la piqûre de rappel… 

Quand la vie peut basculer du jour au lendemain, sans prévenir. Un accident, plus ou moins bête, une personne qui peut être toi ou moi. Un jour tu ouvres les yeux et tu te retrouves coincé(e) dans un corps que tu ne reconnais plus.

Dans Patients, le personnage principal, Ben, rudement bien interprété par Pablo Pauly, est bourré de force, de courage et d’humour. Vous aurez compris qu’ici, nous ne sommes pas dans le pathos. C’est une juste retranscription de la réalité, avec ses hauts et ses bas, et c’est tellement bien réalisé. Il faut dire que Grand Corps Malade sait de quoi il parle, puisqu’il est question ici de sa propre histoire. Ce film, qui se veut résolument universel, est adapté de son livre paru aux Éditions Don Quichotte en 2012 et chez Points en 2014.

Le talent des acteurs est à saluer grandement, des performances qui nous font nous demander s’ils sont handicapés dans la vraie vie tellement leurs attitudes sont réalistes. Maîtriser son corps à ce point est une véritable prouesse. Vraiment bravo à eux !

Le double sens du titre est très judicieux puisque l’on découvre la vie à l’hôpital en tant qu’handicapé – notamment les tétras et les paras -, mais aussi la patience dont on doit faire preuve quand on se retrouve dans cette terrible situation. Attendre et lutter, il n’y a que cela à faire, et c’est déjà beaucoup. Mais pas tout seul. Les relations humaines sont mises en avant, entre les aides-soignants, les médecins et les collègues d’infortune. S’entraider, se faire marrer, se tacler, se séduire et aussi un peu pleurer ensemble…

Je tiens à saluer la playlist BO du film qui est top. Là encore Grand Corps Malade a su y instiller son talent.

En bref, c’est un film fort, bouleversant et plein d’humanité que je vous recommande avec cœur parce que c’est la vie et qu’elle n’est pas toujours évidente, qu’elle est franchement dure parfois, mais c’est un souffle de combativité, de courage et d’humour. Un film dont on ressort avec cette impression que nous sommes chanceux, qu’il faut savourer la vie et que malgré les épreuves, quelles qu’elles soient, il faut se battre pour s’en sortir. Transformer une souffrance en force, vivre et ne plus survivre. Aller chercher sa bonne étoile et ne pas attendre qu’elle apparaisse d’elle-même. Merci Grand Corps Malade, je m’en souviendrais encore et toujours.

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

2 réflexions sur « Ciné : « Patients » »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s