Interview Libraire : Isabelle Theillet de « Mots & Motions » à St-Mandé

Voici la deuxième Interview Libraire issue de mon partenariat avec PAGE des Libraires 🙂 Cette fois, j’ai souhaité que PAGE contacte Isabelle Theillet de la libraire « Mots & Motions » à Saint-Mandé car elle a recommandé Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh dans la revue et c’est un premier roman que j’ai beaucoup aimé, souvenez-vous.

Quelques mots d’Isabelle Theillet à son sujet (revue n°182) :

« J’ai lu beaucoup de romans sur la Seconde Guerre mondiale, ce qui fait l’originalité et la force de celui-ci, c’est l’innocence d’Alice : tout est vu à travers ses yeux d’enfant. Elle ne sait pas ce qu’est un « juif », encore moins un déporté et un camp de concentration. La période de l’après-guerre lui permettra de découvrir qui étaient ses parents (bel hommage, au passage, aux résistants et aux photographes de guerre). Vous ne pourrez pas lâcher ce premier roman très touchant. Merci à Sarah Barukh pour sa générosité et son authenticité. »

Découvrir l’interview

Publicités

Lecture : « La Drôle de vie de Zelda Zonk » de Laurence Peyrin

Les jours s’écoulent, un peu trop calmes, un peu trop sages, pour Hanna Reagan, lorsqu’un grave accident de voiture la cloue sur un lit d’hôpital. La campagne irlandaise a ses charmes, ainsi que son romancier de mari, mais rien de pétillant comme sa voisine de chambre, une vieille dame malicieuse et mystérieuse répondant au nom de Zelda Zonk.
À ses côtés, et n’ayant rien d’autre à faire pendant sa convalescence, Hanna se prend à rêver d’une nouvelle vie, plus éclatante. Est-elle vraiment épanouie dans son hameau perdu, dans son mariage routinier ? Alors que Zelda lui conte son existence positive et joyeuse, Hanna se demande s’il est encore possible de changer la sienne…

La Drôle de vie de Zelda Zonk – Laurence Peyrin

Éditeur : Pocket (2 juin 2016)

Pages : 447

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’ai entendu beaucoup de bien de ce roman, et comme Pocket m’a gentillement envoyé la suite (mille mercis Emmanuelle !), Hanna, alors ce fut doublement l’occasion de sortir La Drôle de vie de Zelda Zonk de ma PAL sans plus tarder ! Je vais commencer Hanna prochainement, soit-dit en passant, pour les intéressés. Rendez-vous bientôt pour la suite donc 😉

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure. Dès les premières lignes, j’ai tout de suite voulu en lire davantage, elle a su me captiver. Concernant l’histoire en elle-même, c’est un doux mélange entre mystères et choix de vie.  Lire la suite

Lecture : « Brooklyn Paradis » [Saison 1] de Chris Simon

Courtney Burden a tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine-t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer…
Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le rapporter chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.

Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.

Brooklyn Paradis – Chris Simon

Éditeur : Éditions du Réalisme Délirant (28 janvier 2017)

Pages : 159

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

J’ai bien aimé cette nouvelle série de Chris Simon, elle se lit vite et bien. C’est assez visuel comme lecture, on s’imagine bien l’action. C’est aussi cash et drôle !  Lire la suite

Concours : (Re)découvrez et gagnez la revue PAGE ! [N°183]

Dans le cadre de notre partenariat annuel, j’ai le plaisir de vous proposer à nouveau un concours pour remporter la sublime revue PAGE des Libraires !

Ce numéro est dédié au polar et ravira les fans du genre. Paru il y a quelques jours, trois chanceux auront le plaisir de le gagner.

Au sommaire :

  • Les auteurs ont aimé
  • Dossier spécial polar
  • De la littérature étrangère
  • Du poche
  • Une avant-première spéciale BD !
  • Les nouveautés du Printemps pour la jeunesse

Je participe !

Lecture : « La Menace » de S.K. Tremayne

« Tu vas mourir à Noël »

Quand Rachel épouse David Kerthen, un bel et brillant avocat, elle n’en croit pas sa chance. Loin de Londres et des années de vache maigre, elle découvre les joies de la vie de famille auprès de l’affectueux petit garçon de son mari, Jamie. Au cœur des Cornouailles, dans un manoir surplombant les déchirures de la côte et l’Océan impétueux, elle joue déjà à la châtelaine.
Mais le conte de fées se ternit vite : le souvenir de Nina, la première épouse de David, disparue deux ans auparavant, hante encore les couloirs de cette demeure séculaire. Et peu à peu son petit Jamie adopte vis-à-vis de Rachel un comportement inquiétant, prophétisant l’avenir et niant certaines réalités. Qu’est-il arrivé à Nina ? Que cache le sourire du séduisant avocat ? Et Rachel, que vient-elle faire dans cette histoire ? Tandis que la suspicion commence à ronger le jeune couple, Jamie prédit à Rachel qu’elle mourra à Noël…

La Menace – S.K. Tremayne

Éditeur : Presses de la Cité (2 mars 2017)

Pages : 380

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé Le doute du même auteur, souvenez-vous. Dans La Menace, on retrouve beaucoup d’éléments qui ont fait le succès de son précédent roman : la tension psychologique, l’atmosphère, la description des paysages de bord de mer, les tourments de la météo, la folie qui prend de plus en plus de place dans une famille et qui fait que l’on ne sait plus qui croire, mais aussi le côté paranormal. C’est même très ressemblant même si l’histoire en elle-même est différente. On reste dans la même lignée, le même style de récit. En revanche, la fin n’est pas glaçante ni perturbante contrairement à celle de Le douteLire la suite

Lecture : « Sous la même étoile » de Dorit Rabinyan

Tout commence par le froid glacial d’un hiver à New York et tout se termine sur le sable brûlant des plages de Jaffa.

Le hasard a fait se rencontrer et s’aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d’autres circonstances. La femme, c’est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L’homme, c’est ‘Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah.

À New York, espace neutre hors du temps et de la politique, Liat et ‘Hilmi décident de s’immerger, le temps d’un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d’expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu’ils se sont créé, Liat et ‘Hilmi ont décidé d’ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s’imposer…

Après s’être retrouvé au cœur d’une controverse en Israël, Sous la même étoile a connu un immense succès populaire et a été salué par les plus grands.

Sous la même étoile – Dorit Rabinyan

Éditeur : Les Escales (2 mars 2017)

Pages : 391

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Sous la même étoile est un titre tellement bien choisi, parce que nous sommes tous issus du même monde, du même univers, mais que parfois, la politique et la religion, les guerres, les conflits d’intérêt (et j’en passe) nous séparent. Comme Liat et ‘Hilmi qui, s’ils ne s’étaient pas rencontrés par hasard à New-York, ne se seraient même pas parlés en temps normal. Elle, habitante d’Israël, lui, de Palestine, tous deux au cœur d’un conflit qui ne cesse de gronder, vivant sous la même étoile mais implacablement séparés par les frontières. Alors, le temps d’une existence en espace neutre, ils ont décidé de s’aimer. Sous le ciel de New-York.  Lire la suite