Lecture : « Toxique » de Niko Tackian [Explorateurs du Polar]

ELLE AIME SABOTER LA VIE DES AUTRES,
ELLE N’ÉPROUVE AUCUNE EMPATHIE,
ELLE POURSUIT UN BUT. ELLE EST TOXIQUE.

Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes.
À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

Toxique – Niko Tackian

Éditeur : Calmann-Lévy (Janvier 2017)

Pages : 300

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Un polar plein de testostérone ! Mais pas que…

Un flic baraqué au passé difficile et trouble, une femme qui se révèle terrifiante et toxique, des meurtres, des suicides, des affaires suspectes entourant des enfants en Maternelle… Voilà les ingrédients d’un roman qui semble plutôt sombre, vous ne trouvez pas ?

Et bien vous avez raison, mais attention, si nous posons les yeux sur un polar noir, nous ne sommes pas plongés dans le glauque (ouf). Bien que truffé d’hormones mâles et de bestialité, ce roman contient une bonne dose de psychologie masculine et féminine. Nous entrons dans la peau de deux personnages principaux, un homme, flic, et une femme, ATSEM. Ils ne se connaissent pas mais si leur passé respectif est troublé d’une même violence enfantine, s’il on ne peut pas nier les répercussions sur leur présent, l’essence même de leur personnalité est bien différente. Et ce jeu des esprits et leurs actes nous accompagnent jusqu’aux dernières pages. Le talent de l’auteur est de retranscrire la force de caractère de ses personnages, de nous permettre de les connaître mais aussi de les comprendre.

« Cet homme, il l’avait craint depuis toujours et sa mémoire effaçait le souvenir de son visage pour le remplacer par la gueule avide de la bête. Il était le fils d’un monstre, une créature prête à cogner sa propre progéniture, à l’enfermer dans une cave, à la priver de lumière et de soins. Même sa mère n’avait pu empêcher son calvaire. Le froid et la peur étaient son héritage et sa malédiction, et il avait commis l’irréparable pour sortir du labyrinthe. »

L’histoire de Tomar Khan, le flic de la Crim, est en toile de fond et largement mise en avant, ce qui le pose en personnage central, en position de pilier, de leader. Alors que celle de la femme toxique, qui est au cœur même de l’enquête et en pôle position sur la couverture du roman, n’est malheureusement pas autant fouillée. Ce sujet sur la toxicité, très intéressant, aurait bénéficié d’encore plus de substance si cela avait été le cas. Dommage !

Mais je dois dire que j’ai dévoré les chapitres, d’autant plus qu’ils sont courts et qu’ils fluidifient la lecture. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, Niko Tackian a bel et bien réussi à susciter mon intérêt du début à la fin.
L’intrigue se dévoile tout au long du roman, ainsi ne vous attendez pas à une fin époustouflante mais plutôt à une attention sans cesse renouvelée au fil des chapitres.

« – Autrement dit, nous sommes entourés de gens qui nous veulent potentiellement du mal ?
– Oui, les médias parlent parfois de gens toxiques. Comme le gaz ou le poison, ils répandent leur influence négative au point d’intoxiquer tout ce qu’ils touchent. Je pense que nous pouvons tous trouver un exemple de ce genre de personnes dans notre entourage… »

Étant donné la façon dont l’auteur a présenté et traité ses personnages, et notamment via leur évolution relationnelle, cela ne m’étonnerait pas que ce tome soit le début d’une série. Et ce serait une bonne nouvelle !

En bref, Toxique est un bon polar noir dont le thème central nous captive de bout en bout, notamment grâce à la psychologie des personnages qui est fort bien développée. Même s’il m’a manqué un petit quelque chose, ce fut une lecture très divertissante que j’ai peu lâchée.

Je remercie infiniment Lecteurs.com pour m’avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre des Explorateurs du polar.

Désolée, il le fallait… (pardon, pardon, pardon)
Ce n’est pas sérieux ! Non en effet.

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

1 réflexion sur « Lecture : « Toxique » de Niko Tackian [Explorateurs du Polar] »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s