Lecture : « Le Piège » de Melanie Raabe

L’auteur à succès Linda Conrads n’a pas quitté sa maison depuis onze ans. Hantée par la mort de sa sœur et le visage de son assassin, qu’elle a surpris juste avant qu’il ne prenne la fuite, elle vit désormais recluse. Mais quand apparaît sur l’écran de sa télévision le visage d’un journaliste, elle le reconnaît immédiatement : il s’agit du meurtrier.
Elle décide alors d’utiliser l’intrigue de son prochain roman pour lui tendre un piège. Pourtant, tandis que son plan prend forme et que le passé refait surface, le doute surgit. Est-il vraiment le coupable ? Si longtemps après le drame, et après tant d’années de solitude, Linda peut-elle encore se fier à ses souvenirs et à ses certitudes ?

Le Piège – Melanie Raabe

Éditeur : Le Livre de Poche (30 août 2017)

Pages : 407

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

J’ai adoré ce roman ! C’est un thriller psychologique comme je les aime. Une véritable tension est palpable, nous stresse, nous fait nous questionner. Qui croire ? Qui est le coupable ? Qui est le piégeur ? Qui est le piégé ? 

L’intrigue est un peu longue à se mettre en place, on a parfois l’impression de tourner un peu en rond, mais ensuite, c’est un terrible délice qui nous attend. L’auteure nous glisse dans la peau des personnages et alors la confusion est totale. Pas dans le sens où la lecture est compliquée, non, pas du tout, mais dans le sens où l’on ne sait plus qui croire. Qui de Linda ou de Victor est sincère ? Linda, la sœur endeuillée, fragile, recluse et dépressive nous entraîne dans un tourbillon de souvenirs, de doutes et de vengeance. Victor, le journaliste accusé et piégé par la romancière semble sincère et sûr de lui. Melanie Raabe sait à merveille jouer avec nos nerfs et nos croyances. C’est alors à notre tour d’être piégé en tant que lecteur !

« Je vais écrire un nouveau livre, intégrer les événements de l’époque à un roman policier.
Un appât pour le meurtrier et une thérapie pour moi. »

Tous les ingrédients sont réunis pour que ce roman soit un très bon thriller psychologique. Les personnages sont fouillés, réalistes et nous entrons véritablement dans leur esprit. Le suspense va crescendo et instille une tension redoutable. Le coupable ne se dévoile pas si facilement et c’est avec plaisir que je fus perdue par l’auteure.

« Le pire, c’est le doute. Un petit doute demeure toujours. C’est ça qui est terrible. Le doute est comme une écharde qu’on n’arrive pas à attraper. »

Au fil de la lecture, nous glissons régulièrement dans une torpeur paranoïaque en compagnie de Linda Conrads. À la limite du monde réel, les éléments deviennent troubles et incertains, tout comme notre capacité à démêler cette affaire. Et c’est tout à fait ce que l’on recherche quand on lit ce genre de roman. Se laisser embarquer dans une intrigue folle et ne pas deviner avant de lire les derniers chapitres. De plus, nous passons alternativement de l’intrigue « réelle » aux chapitres de son nouveau livre contant les événements du passé (le meurtre de sa sœur), ce qui apporte un plus à l’histoire et donne du rythme.

« Ma peur est une fontaine profonde dans laquelle je suis tombée. Je flotte dans l’eau à la verticale et cherche le fond du bout des orteils, mais il n’y a rien au fond, rien que l’obscurité. Je ferme les yeux et me laisse couler dans les ténèbres, mon corps dérive vers le bas, avalé par l’eau. Je sombre, il n’y a pas de fond, toujours plus profond, pas de sol en dessous de moi et je l’accepte, tout simplement, les yeux fermés, les bras flottant dans l’eau au-dessus de ma tête comme des algues – je coule. Éternellement. Et soudain, je touche le fond, frais et solide. Je l’effleure des orteils et repose bientôt dessus de tout mon poids. Je suis debout dans la fontaine, arrivée au sol. J’ouvre les yeux et constate avec stupeur qu’ici, au cœur des ténèbres, je tiens debout et peux respirer. »

En bref, si vous aimez les thrillers psychologiques, je suis certaine que vous adorerez celui-ci. Si vous aimez être trimbalé par les auteurs, alors vous aurez votre compte avec Le Piège. Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman pleinement maîtrisé qui brouille les pistes et joue avec la mémoire d’un personnage fragile qui sème le doute avec brio, intentionnellement, ou pas…

Merci aux Éditions Le Livre de Poche pour cette lecture machiavélique !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

7 réflexions sur « Lecture : « Le Piège » de Melanie Raabe »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.