Lecture : « Une fille comme elle » de Marc Levy

«  Quelle distance nous sépare, un océan et deux continents ou huit étages ?
— Ne soyez pas blessant, vous croyez qu’une fille comme moi…
— Je n’ai jamais rencontré une femme comme vous.
— Vous disiez me connaître à peine.
— Il y a tellement de gens qui se ratent pour de mauvaises raisons. Quel risque y a-t-il à voler un peu de bonheur ? »

À New York, sur la 5Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…
Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

Entrez au N° 12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new yorkaises !

Une fille comme elle – Marc Levy

Éditeur : Robert Laffont / Versilio (18 mai 2018)

Pages : 373

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Voici une comédie romantique qui vous fera passer un bon moment. Je n’ai pas été exceptionnellement transportée, mais ce roman donne toutefois une jolie place aux bons sentiments et à l’humour tout en y mêlant l’actu et aussi une réflexion sur la différence. 

Il y a Chloé qui est en fauteuil roulant et qui n’en perd pas pour autant son dynamisme et sa verve. J’aime la façon dont Marc Levy nous raconte ce personnage. Le handicap est forcément très présent mais jamais il n’y a de comportement plaintif ni de mièvrerie à ce sujet. J’ai aussi apprécié la découverte de la cause de ce handicap en fin de récit.

Puis il y a une famille d’origine indienne et tout ce que cela implique comme difficulté d’intégration en Amérique. Deepak, un des deux liftiers, est assez attachant dans sa façon de voir les choses et de mener sa vie. Quand son neveu débarque de Bombay, c’est une jolie leçon de vie et surtout un état d’esprit qu’il lui apprend. L’évolution de ce personnage, Sanji, est d’ailleurs très intéressante et bien menée dans le roman. À la tête d’une fortune dans son pays, il va se retrouver temporairement en charge des allers et venues en ascenseur des habitants de l’immeuble, comme le fait son oncle depuis bien des années en compagnie de son acolyte, Mr Rivera, hospitalisé à cause d’une mauvaise chute dans les escaliers. S’en vient alors la découverte d’une toute autre vie pour lui. Ce job « en intérim » bouleversera son destin.

Puis les amateurs(trices) de romantisme seront ravi(e)s, car l’amour n’est pas en reste, sans pour autant faire basculer le lecteur dans l’eau de rose.

« Il y a un paradoxe étrange dans les prémices d’une histoire d’amour. On se retrouve avec crainte, on hésite à dire à l’autre qu’il n’a cessé d’occuper nos pensées. On voudrait tout donner, mais on s’économise, on épargne le bonheur, comme pour le préserver. L’amour naissant est aussi fou que fragile. »

Dans une fausse légèreté, Marc Levy traite donc de plusieurs sujets de société dans son nouveau roman : le handicap physique vu par les autres mais aussi du point de vue de celle qui le porte, le racisme, les apparences, le problème des castes en Inde, les relations entre personnes fortunées et employés dévoués, l’amour envers et contre tout, les liens familiaux, l’automatisation qui fait perdre des emplois mais aussi le lien social… Et aussi un sujet d’actu dont je ne vous parlerai pas afin de ne pas vous gâcher la surprise.

En bref, j’ai apprécié ce roman. Il ne m’a pas transportée autant que je l’aurai voulu, mais j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie de ces personnages variés et plutôt attachants. C’est un récit qui traite de sujets importants de la vie sans tomber ni dans le pathos ni dans la mièvrerie. La fin est telle qu’on la souhaiterait, sans surprise mais réconfortante. Un roman à découvrir.

Merci à Filipa des Éditions Robert Laffont pour cet envoi !

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

3 réflexions sur « Lecture : « Une fille comme elle » de Marc Levy »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.