Lecture : « Un jour, il y aura autre chose que le jour » de Diane Peylin

Un soir de tempête et de ténèbres, entre terre et mer, une frêle silhouette chavire contre le vent. Bonnet canari, bottes vertes, Englo, un petit garçon venu d’on ne sait où et envoyé là par sa mère, vient toquer à une porte. Un feu de bûches ; un bol de soupe ; on l’attendait…
Cette famille sera la sienne, des gitans sédentarisés, un peu funambules, un peu magiciens – danseuses et ferrailleurs, cartomanciennes et guérisseurs. Peu à peu, malgré la violence, malgré l’abandon, Englo se fait à cette tribu. Mais y trouvera-t-il vraiment sa place ?

Un jour, il y aura autre chose que le jour – Diane Peylin

Éditeur : Pocket (4 janvier 2018)

Pages : 219

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Diane Peylin me séduit toujours par sa plume délicate et poétique. C’est le troisième roman que je lis de cette auteure et c’est encore un véritable plaisir, de chavirer entre ses mots, de me laisser emporter dans ses contrées oniriques.  Lire la suite

Publicités

Lecture : « L’assassin de ma sœur » de Flynn Berry (Rentrée littéraire septembre 2018)

Nora, la petite trentaine, prend le train depuis Londres pour rendre visite à sa sœur dans la campagne. À son arrivée, elle découvre que Rachel a été victime d’un crime barbare. Atomisée par la douleur, Nora est incapable de retourner à sa vie d’avant. Des années auparavant, un événement traumatique a ébranlé sa confiance dans la police ; elle pense être la seule à pouvoir retrouver l’assassin de sa grande sœur. Mais isolée dans ce petit village qui chuchote et épie, isolée – surtout – avec les démons de leur jeunesse sacrifiée, Nora devra souvent se battre avec elle-même pour retrouver la vérité sous la surface brumeuse des souvenirs.

L’assassin de ma sœur – Flynn Berry

Éditeur : Presses de la Cité (20 septembre 2018)

Pages : 266

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

L’assassin de ma sœur me laisse sur une note mitigée pour plusieurs raisons même si ce roman, contemporain, psychologique, à peine policier mais pas du tout thriller, se lit vite et sans trop d’encombre.  Lire la suite

Lecture : « La Compagnie des livres » de Pascale Rault-Delmas

Sceaux, 1966. Annie a des livres plein la tête et des rêves qui se bousculent. Dans la librairie de son grand-père, chaque bruissement de page l’éloigne de la sévérité de son éducation bourgeoise et lui fait oublier sa solitude : la Compagnie des livres est son refuge.
Auvergne, 1966. Michel a perdu brutalement un être cher et son innocence d’enfant avec. Des parties de cache-cache dans les bois aux secrets confiés sur le chemin de l’école, rien ne sera plus comme avant. Seuls les romans, qu’il lit caché dans le grenier, apaisent son chagrin.
Lorsque les hasards de la vie poussent Annie et Michel à se rencontrer, il suffit d’un regard pour que ces deux passionnés de lecture se reconnaissent. Mais le monde dans lequel ils grandissent a établi des barrières sociales difficiles à franchir. Et Mai 68 a beau souffler un vent de révolte sur la France, les préjugés ont la vie dure.
Pourtant, ce printemps gorgé d’espoir, de liberté et de promesses leur appartient. Annie et Michel en sont convaincus : c’est maintenant ou jamais que doit s’écrire leur propre histoire.

Comme Annie, Pascale Rault-Delmas a grandi à Paris dans les années 1960. Cinquante ans plus tard, elle nous raconte : Mai 68, l’émancipation des femmes, la métamorphose de la société… Et surtout, son amour pour les livres.

La Compagnie des livres – Pascale Rault-Delmas

Éditeur : Mazarine (13 juin 2018)

Pages : 355

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

La Compagnie des livres est un roman sur le bouleversement sociétal des années 60, sur la famille et sur l’amour des livres. Malgré un thème très intéressant, j’ai été gênée de la façon dont l’auteure a écrit son histoire. Cela m’a clairement empêchée de la savourer.  Lire la suite

Interview Libraire : Stanislas Rigot de la librairie Lamartine à Paris 16ème

Voici la onzième interview issue de mon partenariat avec PAGE des Libraires. Cette fois, j’ai souhaité que PAGE contacte Stanislas Rigot de la librairie Lamartine à Paris 16ème car il a rédigé une belle chronique, dans l’avant-dernier numéro de PAGE, au sujet du roman de Philippe LançonLe Lambeau, que j’aimerai beaucoup lire.

Quelques mots de Stanislas Rigot à son sujet (revue n°190) :

« Rescapé de l’attentat de Charlie Hebdo, Philippe Lançon délivre, au-delà du témoignage, un véritable roman-monde : Le Lambeau se déploie avec une rare maestria sans jamais entamer l’émotion brute qui déborde de chacune de ses pages. Un immense écrivain est né de cette effroyable tragédie. »

★ ☆ ★ ☆ Lire la suite

Prix Littéraire des Chroniqueurs Web • Découvrez la sélection 2018

MyPrettyBooks - Blog Littéraire

Pour sa troisième édition, le Prix Littéraire des Chroniqueurs Web vous dévoile sa nouvelle sélection. Cette sélection a été réalisée par le Comité de Sélection, constitué de 19 chroniqueurs littéraires du web parmi les parutions littéraires entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018.

Voir l’article original 1 007 mots de plus