Lecture : « Rien de plus grand » de Malin Persson Giolito

Stockholm, sa banlieue chic. Dans la salle de classe d’un lycée huppé, cinq personnes gisent sur le sol, perforées de balles. Debout au milieu d’elles, Maja Norberg, dix-huit ans à peine, élève modèle et fille de bonne famille. Son petit copain, le fils de la plus grosse fortune de Suède, et sa meilleure amie, une jolie blonde soucieuse de la paix dans le monde, figurent parmi les victimes, ainsi que Samir, brillant fils d’immigrés décidé à s’affranchir de sa condition. Neuf mois plus tard, après un battage médiatique qui a dépassé les frontières suédoises, le procès se tient. Mais qui est Maja ? Qu’a-t-elle fait, et pourquoi ?

Rien de plus grand – Malin Persson Giolito

Éditeur : Presses de la Cité (8 mars 2018)

Pages : 487

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

Rien de plus grand est un polar exprimé du point de vue d’une lycéenne présumée coupable de meurtres au sein de sa salle de classe à Stockholm puisqu’elle est la seule à s’en être réchappée sans une égratignure. À travers l’évocation de ses relations avec chaque victime au fil des jours d’audience, nous découvrons un monde torturé de jeunes de dix-huit ans issus de la haute-bourgeoisie suédoise. Une atmosphère sombre et morne plane souvent sur le récit. Un reflet amer de notre société.

Pour tout vous dire, dès les premières pages, je n’ai pas forcément adhéré au style narratif. Il y a beaucoup de répétitions, ce qui alourdit l’ensemble. Quand je lis qu’il possède le rythme d’un thriller, je me dis que les ressentis peuvent être incroyablement opposés d’un lecteur à l’autre. Pour ma part, c’est l’exact opposé. J’ai trouvé que l’ambiance était presque celle d’un huis-clos, étouffante et franchement ténébreuse. Les agissements de ces jeunes bourgeois, leurs pensées, leurs troubles mais aussi les mots (maux) de certains de leurs parents – qui en sont très certainement la conséquence – sont parfois violents, dégradants, perturbants. C’est toute une classe sociale qui est épinglée ici.

Au fil des jours d’audience, Maja, l’accusée, dépeint malgré elle une société de mal-être dans laquelle l’amour est rude, passionnel, dévorant voire même malsain. C’est morose, c’est noir, c’est parfois jalonné de minces espoirs mais qui retombent presque aussitôt dans le pire. L’amie en est-elle réellement une ? L’homme que j’aime est-il vraiment celui que je crois qu’il est ? D’ailleurs, puis-je affirmer que je l’aime toujours ? Maja se débat toujours entre deux eaux, elle est confuse et perdue. A-t-elle tué ses camarades ? Pour le lecteur, le doute est par conséquent omniprésent et même si je ne fus pas forcément séduite par l’écriture, je souhaitais absolument connaître le fin mot de l’histoire. En cela, le roman n’est pas mauvais, il réussit à happer son lectorat d’une façon ou d’une autre. Mais il est difficile de ressentir de la compassion pour son personnage principal tant elle est distante avec les faits et paraît même méprisante parfois. Toutefois, il n’est pas exclu que notre regard sur elle finisse par changer…

Il existe une dimension psychologique dans le sens où nous sommes plongés dans la tête de Maja, elle qui se questionne tant et qui ne semble pas sûre d’elle-même. Les rapports qu’elle entretenait avec les victimes sont décortiqués. Le contexte est sans cesse compliqué et l’on a parfois l’impression de faire du sur-place.

Ce n’est donc pas un roman qui séduira tous les lecteurs. Je suis mitigée, les répétitions ont failli avoir raison de ma motivation mais les derniers chapitres offrent plus de rythme et sont davantage attrayants. À lire si vous aimez les polars, les romans psychologiques noirs, et ceux qui dépeignent une société malade.

Ce roman a reçu le prix Le Point du Polar européen 2018.

Bientôt sur Netflix…

Merci aux Éditions Presses de la Cité et notamment à Anne pour cet envoi !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « Rien de plus grand » de Malin Persson Giolito »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.