Lecture : « Un merci de trop » de Carène Ponte

Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu’à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d’une vie sans remous d’assistante de gestion. Jusqu’à ce « merci » de trop, seule réponse qu’elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d’enfin vivre ses rêves, au risque du désordre. Et du désordre, il va y en avoir beaucoup…

Un merci de trop – Carène Ponte

Éditeur : Pocket (15 juin 2017)

Pages : 230

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Juliette, à presque trente ans, est une jeune femme bien trop gentille, du genre à se laisser marcher sur les pieds, à faire des choses pour faire plaisir avant tout aux autres, et donc à reléguer ses propres envies au second plan. Elle travaille en tant qu’assistante de gestion car ses parents l’ont orientée dans cette voie, elle qui a pourtant d’autres rêves. C’est donc à un personnage effacé et pas franchement heureux auquel nous avons affaire au départ. Mais un incident au travail va tout changer.

En effet, la nouvelle responsable – exécrable – de Juliette va l’humilier par des paroles blessantes saupoudrées de rires moqueurs, ce à quoi cette dernière arrive seulement à répondre un « Euh… Merci… » complètement en décalage par rapport à la situation. Ce merci de trop deviendra un déclic pour Juliette qui se rendra alors compte de son existence morne et de son attitude parfois désespérante.

« Je me regarde dans la glace. Mon reflet m’effraie. C’est comme si je me voyais pour la première fois. Transparente. Voilà ce que je suis. Comme si je faisais tout pour être invisible. Sans odeur. Sans saveur. Lisse. »

Bien décidée à reprendre sa vie en main, de laisser sa petite voix s’exprimer afin de réaliser peut-être ses rêves ou tout au moins devenir elle-même, elle démissionne et prend le risque d’être enfin heureuse.

S’en suit alors un petit goût de comédie romantique qui n’épargne pas notre héroïne. Des aventures rocambolesques attendent Juliette. Le moins que l’on puisse dire, c’est que son existence jusqu’ici calme et sans vagues se transformera en épopée romanesque. J’avoue avoir trouvé certains faits peu probables mais je me suis tout de même laissée portée par l’histoire. Les pages se tournent toutes seules, l’écriture est simple et fluide. Ce n’est pas un livre qui me restera longtemps en tête mais j’ai passé un bon moment en sa compagnie.

En bref, voici un roman léger pour se détendre en toute simplicité. C’est un peu convenu, c’est un peu « gros » parfois, mais Juliette nous donne envie de suivre ses péripéties amoureuses et professionnelles. J’ai apprécié cette histoire ponctuée d’humour aux chapitres courts qui s’enchaînent avec aisance. À découvrir pour le message de réappropriation de soi qu’il délivre.

Merci aux Éditions Pocket pour cet envoi.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

2 réflexions sur « Lecture : « Un merci de trop » de Carène Ponte »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.