Album Jeunesse « Le Garçon du Phare » de Max Ducos : INTERVIEW + CONCOURS

En partenariat avec PAGE des libraires, j’ai eu la chance de découvrir en avant-première le très joli Album Jeunesse Le Garçon du Phare de Max Ducos paru il y a quelques jours aux éditions Sarbacane. En voici son résumé :

Le narrateur, Timothée, renvoyé dans ses pénates par sa sœur ado dédaigneuse, arrache de dépit le papier peint… et découvre un passage secret par lequel il débouche, en pyjama, sur un rocher perdu en plein océan. Il s’aperçoit vite qu’il n’est pas seul : une passerelle mène à un phare vertigineux, dans lequel vit Morgan, jeune homme idéaliste chassé de son archipel paradisiaque par un traître à son peuple. L’amitié entre les deux garçons est immédiate.
Morgan, le fils de l’océan, fait le récit en plusieurs flash-backs du monde merveilleux d’où il vient, l’Orléande, où l’on célèbre l’équinoxe dans une fantastique Fête des Licornes. Un monde en danger toutefois, qu’il doit absolument rejoindre avant qu’il ne soit trop tard.
Mais le terrifiant Dodécapus, pieuvre à 12 tentacules, veille au pied du phare… Timothée, par son ingéniosité et son courage, trouvera le moyen d’aider Morgan à se sauver du phare, pour aller sauver son peuple !

À cette occasion, j’ai pu leur poser mes questions et ils ont eu la gentillesse d’y répondre. En plus de cela, j’ai le plaisir de vous informer que 3 exemplaires de l’album sont à gagner !

★ ☆ ★ ☆

Quelques questions à Max Ducos, l’auteur. 

Bonjour Max Ducos. Racontez-nous, comment êtes-vous devenu auteur d’albums jeunesse ?

Je voulais faire des études d’art à Paris, pour apprendre plusieurs techniques et profiter de l’idée d’être un étudiant en art à Paris. J’ai donc fait l’ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs) où je me suis spécialisé en illustration-image imprimée. Mon projet de diplôme a été mon premier livre illustré, Jeu de piste à Volubilis. Fréderic Lavabre, le fondateur de Sarbacane, avait été sollicité pour faire partie du jury. Il a flashé sur mon livre et l’a publié l’année suivante.

Quelle(s) technique(s) utilisez-vous pour vos illustrations ? Et pourquoi ?

Je travaille à la gouache, car j’aime l’idée d’un travail traditionnel avec de vrais originaux qui sentent bon la peinture. La gouache étant la peinture typique qu’on utilise à l’école, je souhaitais que les enfants puissent se projeter dans des illustrations qu’ils comprennent et qui semblent accessibles techniquement.

Timothée et Morgan semblent être pétris d’aventure dans Le Garçon du Phare. Est-ce une caractéristique de l’enfance qui vous plaît particulièrement ? Êtes-vous aventurier vous-même ?

Oui, je suis complètement aventurier dans l’âme. J’ai grandi avec Indiana Jones, mais parfois un peu frustré de rester trop longtemps sur ma table à dessin. Avec mon frère on part souvent chercher des trésors ou explorer des lieux abandonnés, des grottes, des forêts… Nos discussions sont nourries d’archéologie interdite, de citées englouties, d’apparition d’esprits et d’ufologie. Aujourd’hui j’ai deux filles ce qui est une vraie aventure.

Cet album est dédié à vos filles. Que souhaitez-vous leur transmettre, à elles et à tous vos petits lecteurs, à travers votre art ? 

Mes amis me disent souvent que j’ai cette propension à voir des choses que les autres ne voient pas. Ça vient peut-être de mon côté contemplatif et cela me permet de sublimer le réel dans la vie de tous les jours. Voici ce que je veux transmettre aux enfants, les faire s’arrêter devant la moindre fourmi et imaginer l’univers extraordinaire qu’on pourrait créer autour d’elle.

Le Garçon du Phare est conseillé aux lecteurs dès 7 ans. J’en ai 30 de plus et ce fut une jolie évasion en compagnie de vos illustrations, toutes plus belles les unes que les autres. C’est une force de l’album jeunesse ; il plaît aux petits mais aussi aux grands. Pensez-vous qu’il soit important que chacun d’entre nous garde éternellement son âme d’enfant ? 

Merci pour cette question qui est un vrai compliment ! Je pense que le format et le style d’un album importent peu à partir du moment où l’on est capté par une histoire. Ma mission est d’amener le lecteur à la dernière page de mon album peu importe son âge. Ayant des enfants aujourd’hui, je me rends compte que la cible des lecteurs est bien relative. Ma fille réclamait mon album L’Ange disparu à 2 ans alors qu’il était annoncé pour 6 ans. Je pense que c’est important de garder une âme d’enfant, car cela ouvre à un monde plus vaste, plus contrasté et plus coloré. On peut puiser du bonheur un peu partout si l’on se satisfait du minimum, car comme disait Matisse, il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir.

Quelques questions à Emmanuelle Beulque des éditions Sarbacane. 

Bonjour Emmanuelle Beulque. Pourriez-vous présenter la maison d’édition en quelques mots ?

Bonjour Lucette ! La maison, toujours indépendante à ce jour, a été fondée en 2003 autour de l’album de création. Plus de 1000 titres ont été publiés depuis, en album mais aussi, dès 2006, en BD et en roman ado-adulte. Chacun de ces secteurs se distingue par une exigence sur l’histoire, l’écriture, le propos, la qualité des images, tout en gardant à l‘esprit la volonté d’être accessible à tous. C’est ainsi une maison ouverte, généreuse et éclectique, où nous espérons que les lecteurs se sentent bien, et trouvent des livres qui les portent et les emportent !

Selon vous, quelles doivent être les qualités d’un auteur Jeunesse ?

Déjà les mêmes que celles d’un auteur tout court, que je viens de résumer : savoir raconter une histoire, avoir quelque chose à dire, avoir un univers, un style, une voix. Peut-être que la jeunesse permet aussi, en plus, une émotion et/ou une énergie, des pas de côté pleins de fraîcheur !

Le Garçon du Phare m’a beaucoup plu, notamment grâce à ses très jolies illustrations traditionnelles à la gouache qui se marient formidablement bien au contexte fantastique du récit. De votre côté, qu’est-ce qui vous a convaincu d’éditer cet album ?

Je publie Max Ducos, l’auteur de cet album, depuis ses débuts en 2006. Celui-ci est le neuvième (vivement un chiffre rond !) et chaque fois, Max m’épate par son talent de conteur, l’intelligence de son récit, la force et l’incarnation de ses personnages, qu’on n’oublie pas. Et la beauté, bien sûr, de ses cadrages, la grande générosité de sa peinture …

Les albums de Max peuvent se lire et se relire : on y trouve chaque fois quelque chose qu’on n’avait pas vu à la lecture précédente. Et ça, c’est la marque des meilleurs ! Et pour les jeunes lecteurs, c’est encore mieux : l’album peut les accompagner alors qu’ils grandissent. Ils peuvent revivre des émotions de l’enfance, étape après étape. On sort grandi d’un album de Max Ducos, même quand on est un lecteur débutant, ou un enfant qui manque de confiance en soi. Max nous prend par la main, en quelque sorte, et nous ouvre des fenêtres inattendues sur le monde et sur nous-mêmes.

Je ne pourrai me résoudre à lire un album autrement qu’au format papier. Le délice de tourner les pages et le plaisir d’admirer les illustrations dans le réel sont un pur bonheur pour moi. Heureusement, ce n’est que mon avis personnel ! Éditez-vous également en numérique ? 

Pas en album, en effet, ou très exceptionnellement (une seule fois en fait !). Oui, l’album est un objet, dont le format, la qualité et la texture du papier, les couleurs, l’odeur même jouent un rôle dans l’expérience de lecture. Indispensable ! Et puis lire avec les enfants, à haute voix, s’asseoir l’un à côté de l’autre, tout près, pencher la tête ensemble vers les images … c’est irremplaçable.

Quelques mots sur votre rentrée littéraire ?

Un événement du côté de la grande illustratrice Rébecca Dautremer qui nous offre, le 2 octobre, un livre d’artiste, véritable sculpture de papier aux cent décors superposés, découpés comme de la dentelle, à lire, mais aussi à « traverser », physiquement !  Ça s’appelle Midi Pile, et le lecteur pourra ainsi découvrir un jeu virtuose d’animation de l’histoire, rendez-vous entre Jacominus, le petit lapin tellement humain (le premier album, Les riches heures de Jacominus Gainsborough, a déjà marqué les cœurs et les esprits, avec en moins d’un an plus de 30 000 exemplaires vendus… en album, c’est unique !) et celle dont il est secrètement amoureux, Douce…

Un grand grand merci à PAGE, à Sarbacane et à Max Ducos !

★ ☆ ★ ☆

3 exemplaires de l’album sont à gagner !

(1 gagnant parmi les participants qui auront commenté cet article, 1 gagnant parmi les commentaires sur Facebook, et 1 gagnant parmi les commentaires sous la vidéo de la Chaîne YouTube ; vous pouvez tenter votre chance sur les trois supports ! Cf ci-dessous)

Comment participer ?

  • Commenter cet article en m’indiquant ce qui vous attire dans Le Garçon du Phare. Vous avez jusqu’au dimanche 22 septembre inclus.

Les fidèles de mon blog (par leurs likes et commentaires réguliers, même quand il n’y a pas de concours ;)) se verront automatiquement attribuer une chance supplémentaire.

Pour tous : Pour obtenir une chance supplémentaire, vous pouvez vous abonner à la réception de mes articles sur votre mail (bouton dans la colonne de droite du blog) en m’indiquant le début de votre mail (concernant les blogueurs WordPress, votre pseudo sera affiché donc c’est tout bon). Dans tous les cas, si vous êtes abonné(e), précisez-le bien dans votre commentaire afin que je prenne en compte cette chance supplémentaire. Je ne vérifie pas automatiquement.

Pour nous remercier de ce jeu concours, vous pouvez partager autant que vous le voulez, sur votre blog, les réseaux sociaux… 🙂 Merci à vous !

☆ ☆ ☆

Concours ouvert à la France métropolitaine.

☆ ☆ ☆

Augmentez encore vos chances, participez également sur Facebook !

☆ ☆ ☆

Augmentez une fois encore vos chances, participez également sur ma nouvelle Chaîne YouTube « Ce que l’on sème » !

☆ ☆ ☆

3 gagnants seront tirés au sort le 23 septembre parmi les participations sur le blog, sur Facebook et sur la Chaîne YouTube (1 gagnant par support). Sarbacane enverra ensuite directement les lots aux heureux élus.

Bonne chance à tous !

☆ ☆ ☆

Rappel : des exemplaires de la revue PAGE Spéciale Rentrée littéraire sont à gagner également jusqu’à lundi ! N’hésitez pas à participer 🙂

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

18 réflexions sur « Album Jeunesse « Le Garçon du Phare » de Max Ducos : INTERVIEW + CONCOURS »

  1. Coucou babounette, milles merci pour cette très belle présentation. J aimerai beaucoup remporter un exemplaire pour faire la lecture avec Malo à Nino ❤️. J ai beaucoup aimer les illustration colorée et l histoire à l aire bienveillante et pleine de rebondissements. Je remercie sarbacane également ainsi que max pour se superbe intervew. Bonne chance à tous et merci 🍀🤞🍀😘

    Aimé par 1 personne

  2. Toc, toc, toc ! Bonjour, bonjour ! 😉 Je participe une nouvelle fois avec GRAND plaisir ! 🍀 🐞 💖
    Voici un joli livre à découvrir, ici on dévore les livres (maman, mes 2 loulous et moi !).
    Merci pour ce joli concours. Belle journée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Mon fils adore les animaux de toute sorte, je pense que le terrifiant Dodécapus va le passionner, et les illustrations sont magnifiques elles plairont beaucoup à ma puce ♥

        Aimé par 1 personne

  3. Bonjour, ce livre a tout pour attirer les Enfants ! Ma petite Fille sera ravie de le recevoir et de connaître cette passionnante histoire d’amitié entre les deux héros. Merci pour ce jeu concours…

    Aimé par 1 personne

  4. Bonsoir,
    Je trouve les illustrations très belles et poétiques, typiquement le livre que j’aurai aimé lire étant enfant (d’ailleurs même adulte j’ai très envie de le lire !).
    Merci, bonne soirée 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.