Lecture : « Le Pensionnat de Catherine » de Florence Roche

Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi, Samuel, jeune professeur, apprend, à la mort de sa mère adoptive, qu’il a été recueilli en 1943 non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir.
En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa mère Catherine, une veuve qui dirige avec autorité un pensionnat de jeunes filles. L’arrivée d’une nouvelle enseignante, qui porte de lourdes accusations à l’encontre de Catherine, va remettre en cause les certitudes de Camille sur sa filiation.
C’est dans la région d’Annecy que Samuel et Camille vont se rencontrer par hasard au milieu des ruines du chalet des anciens passeurs de Juifs.
Tous deux se lancent dans une périlleuse quête de leurs origines et, surtout, découvrent l’amour…

Le Pensionnat de Catherine – Florence Roche

Éditeur : Presses de la Cité (3 octobre 2019)

Pages : 300

Ma note : 4/5

Mon avis :

Les romans sur l’histoire et particulièrement sur la Seconde Guerre Mondiale m’ont toujours attirée. Alors quand j’ai eu la surprise de recevoir celui-ci, j’en fus ravie. D’autant plus que l’intrigue se déroule notamment en Auvergne qui est une région qui jouxte la mienne et que j’aime beaucoup.

Nous suivons deux protagonistes principaux qui sont en quête d’identité et de vérité sur leur passé familial respectif. Nous sommes alors dans les années 60. Camille seconde sa mère autoritaire dans un pensionnat pour jeunes filles (et vit donc un quotidien très monotone), et Samuel fait le deuil de celle qui l’a adopté et élevé après le drame qui l’a frappé alors qu’il n’avait que 6 ans. En effet, alors qu’il fuyait la France avec sa mère pour rejoindre la Suisse grâce à un réseau de passeurs pour juifs, ils furent piégés dans un chalet près d’Annecy qui servait à ces personnes sans scrupules à tuer et récupérer les biens de celles et ceux qu’ils étaient censés aider. Alors que Mirella, la mère de Samuel, était sur le point de se faire tirer dessus, elle ordonna à son fils de se faufiler par la trappe à poules du chalet puis de courir aussi loin que possible afin d’en sortir vivant. Alors que des coups de feu retentissent dans la vallée, le petit Samuel approche d’une maison qui sera son refuge.

En parallèle, un évènement dramatique dans le pensionnat de Camille et sa mère va déclencher beaucoup de questionnements sur le passé de cette dernière. Qui est le père de Camille ? Et quelle fut la vie de ce couple avant que Camille ne naisse ?

Si j’ai toujours eu plaisir à suivre leurs aventures, j’ai trouvé qu’il y avait des facilités dans le récit mais aussi trop de rapidité par moments, notamment concernant l’histoire d’amour. En très peu de temps, nos deux héros s’amourachent et tout s’enchaîne dans une célérité déconcertante.

En revanche, je dois dire que le sujet, les multiples rebondissements et l’écriture fluide m’ont permis de passer un très bon moment de lecture.

Je recommande donc aux personnes qui s’intéressent à l’histoire de France, et notamment la Seconde Guerre Mondiale, mais qui apprécient également les secrets de famille et les rencontres amoureuses romancées. Un moment divertissant malgré un sujet sérieux et noir. Même si un manque de profondeur se fait clairement sentir de temps à autre, j’ai toujours eu plaisir à reprendre ma lecture afin de découvrir toute la vérité qui y est enfermée, ou devrai-je dire, toutes les vérités.

Merci à l’auteure, Florence Roche, et aux Éditions Presses de la Cité pour cette lecture Terres de France.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

2 réflexions sur « Lecture : « Le Pensionnat de Catherine » de Florence Roche »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.