Lecture : « La Librairie de l’île » de Gabrielle Zevin

A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur.
Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ?

La Librairie de l’île – Gabrielle Zevin

Éditeur : Pocket (4 mai 2017)

Pages : 279

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ce roman qui délivre une histoire assez touchante d’un libraire s’étant fermé sur lui-même suite à la mort de sa femme et qui va, contre toute attente, endosser le rôle de père. En effet, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, un soir, un couffin déposé devant sa librairie accompagné d’un petit mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. »

Ce récit est truffé de références littéraires, il sent bon l’odeur des livres et par conséquent, il plaira aux amoureux de lecture. Une ambiance surannée se dégage du texte. Une tendresse flotte à travers les mots. J’ai eu un vrai plaisir à enchaîner les chapitres.

A.J. Fikry est un libraire assez bourru, franchement pas sociable malgré son métier qui mériterait qu’il le soit. Mais l’a-t-il toujours été ? Assez rapidement, nous apprenons qu’il a perdu sa femme. Et désormais, il a tendance à noyer son chagrin dans l’alcool. Il vivote dans une sorte de cercle vicieux et triste. Mais la vie va finir par lui réserver quelques surprises.

Il y a des rencontres, il y a la vie qui repointe le bout de son nez à travers une petite fille abandonnée devant sa porte, il y a le vol mystère d’un livre ancien et rare. Tous ces évènements vont s’entremêler et nous offrir rebondissements, joie, résilience et secondes chances. Mais pas que.

Le dénouement n’est pas si évident et l’on finit par s’attacher à ce libraire qui va peu à peu renaître et s’ouvrir de nouveau au monde.

Un roman qui se dévore et qui fait passer un vrai bon moment !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « La Librairie de l’île » de Gabrielle Zevin »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.