Ciné : « La voie de la justice »

Le combat historique du jeune avocat Bryan Stevenson.  Après ses études à l’université de Harvard, Bryan Stevenson aurait pu se lancer dans une carrière des plus lucratives. Il décide pourtant de se rendre en Alabama pour défendre ceux qui ont été condamnés à tort, avec le soutien d’une militante locale, Eva Ansley. Un de ses premiers cas – le plus incendiaire – est celui de Walter McMillian qui, en 1987, est condamné à mort pour le meurtre retentissant d’une jeune fille de 18 ans. Et ce en dépit d’un grand nombre de preuves attestant de son innocence et d’un unique témoignage à son encontre provenant d’un criminel aux motivations douteuses. Au fil des années, Bryan se retrouve empêtré dans un imbroglio de manœuvres juridiques et politiques. Il doit aussi faire face à un racisme manifeste et intransigeant alors qu’il se bat pour Walter et d’autres comme lui au sein d’un système hostile.

Réalisateur : Destin Daniel Cretton

Acteurs : Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson…

Genre : Biopic, Drame

Sortie : 29 janvier 2020

Durée : 2h17

Ma note : 5/5

Ce film est inspiré de faits réels. En effet, Bryan Stevenson existe et c’est son histoire, à travers l’affaire Walter McMillian en Alabama, que l’on découvre dans ce révoltant et émouvant biopic.

Par sa thématique, je pressentais que ce film allait me bouleverser. Le racisme et les injustices de ce monde sont toujours pour moi source d’écœurement et d’ébranlement. De plus, les acteurs sont époustouflants et retranscrivent à merveille tout un panel d’émotions, parfois même à travers un regard seulement. Toutefois, il subsiste une distance qui nous stoppe à l’aube du pathos. Pas d’apitoiement donc, mais de profondes sensations qui nous prennent aux tripes.

2408099

Walter McMillian, dont le rôle est interprété par Jamie Foxx, est un afro-américain qui a existé et qui a subi le racisme de plein fouet et l’opprobre d’une justice plus apte à condamner un Noir plutôt qu’un Blanc. Malgré les nombreuses preuves en capacité de le disculper et le témoignage bancal et douteux d’un condamné blanc, Walter McMillian restera six ans dans le couloir de la mort. Le spectateur ressent alors profondément l’immonde injustice qui pèse sur le personnage et sa famille.

unnamed

Mais c’est aussi la condamnation à mort qui fait figure de thème central du film, telle une épée de Damoclès au-dessus de la tête des condamnés. Car nous suivons également deux autres prisonniers noirs qui se soutiennent et attendent leur sort. La scène de mort par électrocution (sur la chaise) d’Herbert Richardson est pétrifiante. J’avoue avoir eu du mal à la supporter. Encore aujourd’hui en vous écrivant, les larmes me montent aux yeux…

tx9kqqtaspzghs6ldmxs

Mais c’est sans compter l’admirable parcours et combat de Bryan Stevenson, alors jeune diplômé en droit de Harvard dont le rôle est interprété par l’excellent Michael B. Jordan. Bryan Stevenson, bien qu’il aurait pu choisir une carrière des plus lucratives, a choisi de défendre la cause des afro-américains et se consacrer aux plus pauvres à travers la création de l’association à but non lucratif « Equal Justice Initiative ». Nous découvrons alors toutes les difficultés qui incombent à un jeune homme noir de faire respecter les droits de l’être humain dans un état en proie au racisme et à la suprématie blanche. Michael B. Jordan incarne à merveille cet avocat qui ne lâchera rien jusqu’au bout, et même encore aujourd’hui.

81TfMcFmApL._UX250_        51OKREPzRvL._SX327_BO1,204,203,200_

Vous l’aurez compris, c’est donc un film fort, à la fois révoltant et terriblement émouvant que nous offre Destin Daniel Cretton d’après le livre de mémoires de Bryan Stevenson (en photo ci-dessus) : Just Mercy: a Story of Justice and Redemption. Je ne peux que vous recommander de courir le voir. Il est sorti en salles hier et il mérite cent fois d’être récompensé ainsi que ses acteurs. 2h17 sans ennui mais qui laissent place à une multitude d’autres émotions.

PS : Et dire que tout cela s’est passé dans les années 80-90, il y a si peu de temps donc… Et que ce n’est pas fini pour autant…

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.