Lecture : « Derrière la haine » de Barbara Abel

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain, de l’autre il y a Laetitia et David.
Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d’avoir chacun un petit garçon du même âge.
Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux.
Jusqu’au drame.
Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine…

Derrière la haine – Barbara Abel

Éditeur : Pocket (14 mars 2013)

Pages : 344

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Lorsque j’ai lu la chronique de Les livres de K79 au sujet du dernier roman paru de Barbara Abel, Et les vivants autour, j’ai tout de suite eu envie de sortir Derrière la haine de ma PAL. Alors merci à lui pour cet enthousiasme communicatif qui m’a permis de découvrir un très bon roman !

En quelques heures, l’affaire était réglée. Un vrai page-turner ! J’ai adoré la tournure psychologique et paranoïaque de cette histoire mais aussi le dénouement noir à souhait. L’auteure sait à merveille décortiquer les relations humaines et leurs failles. Il est très intéressant d’assister aux étapes de l’anéantissement de cette amitié entre les deux familles qui avait pourtant l’air indestructible.

En effet, nous sommes témoins des débuts du fort attachement entre les deux couples, Laetitia et David, et Tiphaine et Sylvain, habitants de deux maisons mitoyennes. Puis viennent les naissances des deux petits garçons, Milo et Maxime, à trois mois d’intervalle, ce qui renforce encore davantage leurs liens, d’autant plus que ces derniers grandissent et s’épanouissent comme des frères. Les voisins deviennent une famille à part entière. Jusqu’à ce qu’un drame vienne tout chambouler et stopper net les petites vies tranquilles et idéales des familles Brunelle et Geniot.

À partir de là, les suspicions commencent, se baladent d’un jardin à l’autre, puis les disputes se font violentes, à la hauteur de l’amour qu’ils se portaient les uns et les autres. Le doute plane et nous ne savons de quel côté nous situer. Les relations sont très instables, certaines percées de tendresse et d’apparente résilience font tout reconsidérer. Puis la paranoïa s’insinue, nous rentrons de plus en plus dans l’intime, dans les esprits, dans la vie des couples. La haie entre les deux jardins devient presque un personnage, elle joue un rôle, elle est celle qu’il faut ouvrir pour laisser circuler librement l’amitié entre les deux familles, la faciliter encore plus. Puis elle devient une protection, celle derrière laquelle se cache la haine et les projets les plus sombres. Puis la spectatrice du pire.

Le dénouement est franchement bien mené, il est diabolique et merveilleusement crédible. Une jubilation ténébreuse que les amateurs de romans noirs adoreront !

Si vous êtes fan du genre, ne passez pas à côté de ce livre !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

4 réflexions sur « Lecture : « Derrière la haine » de Barbara Abel »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.