Lecture : « Après les chiens » de Michèle Pedinielli [Explorateurs du Polar]

Printemps 2017. Ghjulia Boccanera tombe par hasard à Nice sur le cadavre d’un jeune Érythréen. Si l’enquête de police est confiée à son ex, le commandant Santucci, Diou décide de remonter elle-même la piste pour découvrir l’identité du mort et ne pourra éviter de chercher aussi celle de son bourreau. Une piste qui la mène sur la route des réfugiés fuyant la terreur de leurs pays d’origine et qui tentent de passer en France pour atteindre ­l’Allemagne ou l’Angleterre, nouvelles terres promises.

Automne 1943. Un jeune garçon emprunte régulièrement le sentier qui traverse la frontière franco-italienne pour faire passer en Italie des juifs traqués par l’occupant nazi.

Près de trois quarts de siècle séparent ces deux histoires qui se font pourtant écho lorsqu’il s’agit de franchir une frontière pour sauver sa vie…

Après les chiens – Michèle Pedinielli

Éditeur : L’Aube noire (02 mai 2019)

Pages : 247

Ma note : 4/5

Mon avis :

Je découvre Michèle Pedinielli avec ce livre qui est le deuxième tome de la saga Ghjulia Boccanera. Même si j’aurai préféré avoir lu le premier, j’ai passé un très bon moment en compagnie des personnages, et notamment avec ce personnage principal au caractère bien trempé.

Ghjulia Boccanera, Diou pour les intimes, est détective privée à Nice et le moins que l’on puisse dire, c’est que le soleil, la mer et les façades colorées cachent une facette bien plus sombre de la ville et de ses habitants. Avec conviction mais aussi avec une bonne dose d’humour dans les dialogues, l’auteure nous plonge dans le difficile parcours de ceux que l’on appelle les réfugiés, qui ne le sont pas toujours puisqu’en proie aux dangers de la rue et des fascistes qui les traquent avec violence. En parallèle, l’histoire d’un jeune garçon en temps de guerre nous est contée. En 39-45, la frontière franco-italienne voit passer nombre de juifs fuyant l’ennemi nazi. En effet, de tout temps, les populations se sont déplacées. Question de survie. Aujourd’hui ne vaut pas exception.

Plusieurs histoires s’entremêlent et si au premier abord, on ne voit pas le lien entre elles, l’auteure sait judicieusement répondre à nos interrogations lors du dénouement. L’angle de l’enquête d’une femme détective permet de sortir un peu de la classique traque policière, même si les deux entités sont bien liées.

Après les chiens est une histoire d’intolérance, d’embrigadement, de violence mais aussi de lutte contre tout cela. C’est un polar que je vous recommande chaudement si ces thématiques vous intéressent, et si vous souhaitez découvrir l’écriture fluide, piquante et drôle d’une nouvelle auteure.

Un grand merci à Lecteurs.com pour cette lecture dans le cadre des Explorateurs du Polar ainsi qu’à la maison d’édition de l’Aube noire.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

3 réflexions sur « Lecture : « Après les chiens » de Michèle Pedinielli [Explorateurs du Polar] »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.