Lecture : « Les déviantes » de Capucine Delattre

Le monde d’Anastasia s’est effondré.
À 29 ans, elle avait l’argent, la stabilité, le prestige. Hier encore, elle exerçait de hautes fonctions dans une grande entreprise. Une conquérante, Anastasia. Toujours en avance sur son monde. Même pour son cancer du sein.
Pour la première fois de sa vie, la voilà limitée. Pourtant, la maladie n’est pas le sujet de son histoire. Plutôt un point de départ, un détonateur. Un accélérateur. Un catalyseur.
Anastasia devient une déviante, celle par qui tout commence, capable d’attirer dans son sillage deux déviantes en germe, Iris et Lolita. Ensemble, elles vont prendre goût au saccage de leurs courtes existences et s’autoriser à déployer leurs rêves.
À elles trois, elles incarnent une jeunesse qui refuse de se laisser abîmer, une vocation en marche et, surtout, la possibilité de nouvelles trajectoires.

Les déviantes – Capucine Delattre

Éditeur : Belfond (20 août 2020)

Pages : 257

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Ce roman, c’est le premier d’une auteure de 19-20 ans qui m’a éblouie par sa maturité, par l’expérience de vie que personne n’est censé avoir à cet âge-là. C’est comme si Capucine Delattre avait déjà vécu mille et une souffrances, mille et une résurrections. Comme si elle avait déjà tout compris. C’est merveilleux de réalisme et de justesse. Et cette écriture…

Dès les premières lignes, je suis tombée sous le charme des mots choisis, de cette façon qu’elle a de raconter la vie dans toute sa dureté, et sa force aussi. Elle met en lumière des femmes qui, dans leur furieuse envie de vivre, dévient. Cela demande du courage, cela demande d’affronter des frayeurs, d’écouter profondément son cœur, d’oser.

Il y a tout d’abord Anastasia qui va soudainement apprendre qu’elle est malade et que c’est grave. Cancer du sein. Lors d’une telle épreuve, deux chemins s’offrent aux yeux du patient : celui qui mène au désespoir le plus total, et celui qui invite à vivre plus intensément et dans le vrai. La déviante finit par choisir le deuxième, et, dans le cas présent, entraîne dans son sillon son amie Iris et sa sœur Lolita. Pour des raisons différentes – qui résonnent certainement en beaucoup d’entre nous -, ces trois jeunes femmes agrippent les rennes de leur vie et abandonnent leur zone de confort, celle-là même qui empêche de faire éclater les absolus, les rires à gorge déployée qui effacent la lassitude et les larmes, celle qui entrave la liberté que nous possédons tous de vivre pleinement, à l’écoute de nous-même et de nos envies les plus sincères.

Oui, c’est en apercevant la mort probable que se dévoilent nos certitudes.

Face à l’horreur, au vestige en lequel la tumeur transforme son corps, elle n’aurait plus d’autre choix que de s’arracher à son ancienne enveloppe pourrie dans une mue exceptionnelle, pour tendre vers un idéal qu’elle se moquerait bien de ne jamais atteindre, pourvu qu’elle ait essayé, au moins une fois, pour de vrai.

On en ressort avec la confirmation que la déviance est nécessaire, afin que le réveil ne devienne pas plus pesant jour après jour. Si tant est que l’on ait besoin d’elle ou que l’on ait l’honnêteté de se rendre compte de sa nécessité.

Les déviantes est un roman qui révèle la vie à travers l’éventualité de la mort. Il embarque son lecteur dans une force vive féminine, contagieuse, contée avec beaucoup de beauté et d’ardeur. C’est l’éclosion d’héroïnes du quotidien qui nous entraînent dans leur renaissance et qui nous confirment que tout est possible si nous le décidons.

Un grand merci à Lecteurs.com pour cette lecture dans le cadre du Cercle livresque ainsi qu’aux Éditions Belfond.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « Les déviantes » de Capucine Delattre »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.