Lecture : « L’Orpheline des Sœurs de la Charité » de Florence Roche

Orpheline, Mathilde a grandi dans le pensionnat des Sœurs de la Charité au Puy-en-Velay. En 1913, lors d’une promenade, elle croise Armand, l’unique fils de la prospère famille Josserand. C’est le coup de foudre. Mais les parents du jeune homme font tout pour éloigner la jeune fille : Armand est déjà promis. En outre, Mathilde n’est qu’une simple lingère, et surtout elle serait la fille d’une criminelle, Lise Leclerc, condamnée au bagne pour le meurtre de quatre personnes.
Mathilde, pour espérer goûter au bonheur, doit faire la lumière sur son passé. Elle se lance dans une quête effrénée pour comprendre l’acte fou commis par sa mère vingt ans auparavant et démêler l’écheveau que fut la vie de Lise Leclerc.

Entre mystère et vengeance.

L’Orpheline des Sœurs de la Charité – Florence Roche

Éditeur : Presses de la Cité (1er octobre 2020)

Pages : 293

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

J’ai eu la jolie surprise de recevoir le nouveau roman de Florence Roche. J’avais apprécié ma dernière lecture de cette auteure et je ne fus pas déçue non plus cette fois-ci même si tout s’enchaîne assez vite.

En effet, le récit n’est pas toujours très travaillé, les faits sont parfois exposés de manière simple et rapide. De plus, il est aisé de deviner les grandes lignes du dénouement. Malgré cela, ce fut une lecture agréable. J’ai apprécié l’alternance des deux histoires féminines : Mathilde, jeune orpheline qui doit gérer son amour pour Armand malgré une belle-famille très réticente ainsi que dénouer les fils de sa propre histoire familiale, et Lise Leclerc, femme à la vie compliquée qui sera notamment condamnée pour le meurtre mystérieux de quatre personnes.

Les histoires de ces deux femmes sont étroitement liées et elles nous permettent d’appréhender la condition féminine à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. On peut dire que tout ne fut pas facile pour nos deux protagonistes mais malgré tout, il flotte une atmosphère romantique qui réchauffe les cœurs. Car oui, l’amour tient une grande place dans le récit.

Comme pour ma lecture précédente de l’auteure, l’histoire se déroule principalement en Auvergne, ce que j’apprécie beaucoup puisque j’aime énormément cette région. Il est toujours réjouissant de retrouver dans un roman les noms de villes que l’on connaît et que l’on aime.

J’ai donc passé un agréable moment en compagnie des personnages de L’Orpheline des Sœurs de la Charité mais j’aurai aimé que le style soit un peu plus travaillé et que le dénouement soit plus développé, moins rapide. Malgré tout, l’histoire m’a intéressée et je n’ai pas boudé mon plaisir au fil des pages.

Merci aux Éditions Presses de la Cité pour cette lecture Terres de France.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « L’Orpheline des Sœurs de la Charité » de Florence Roche »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.