Lecture : « Le Vallon des lucioles » de Isla Morley

1937, Kentucky. Clay Havens et Ulys Massey, deux jeunes photographe et journaliste, sont envoyés dans le cadre du New Deal réaliser un reportage sur un coin reculé des Appalaches.

Dès leur arrivée, les habitants du village les mettent en garde sur une étrange famille qui vit au cœur de la forêt. Il n’en faut pas plus pour qu’ils partent à leur rencontre, dans l’espoir de trouver un sujet passionnant. Ce qu’ils découvrent va transformer à jamais la vie de Clay et stupéfier le pays entier. À travers l’objectif de son appareil, se dévoile une jeune femme splendide, Jubilee Buford, dont la peau teintée d’un bleu prononcé le fascine et le bouleverse.

Leur histoire sera émaillée de passion, de violence, de discorde dans une société américaine en proie au racisme et aux préjugés.

Le Vallon des lucioles – Isla Morley

Éditeur : Seuil (4 mars 2021)

Pages : 474

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Au fil de ma lecture, j’ai été de plus en plus passionnée par cette histoire originale qui sous des airs un peu fantastiques au départ finit par nous révéler des faits incroyablement réalistes.

En effet, le sujet central du roman est la spécificité de peau d’une famille américaine vivant dans un lieu reculé. J’ai beaucoup appris sur le sujet et cela m’a vraiment beaucoup plu, d’autant plus que l’auteure s’est inspirée d’une famille qui a bel et bien existé. Évidemment, après avoir refermé le livre, l’envie irrépressible de faire quelques recherches ne peut que s’emparer de nous !

Je n’en dévoilerai pas plus sur ce thème puisque je trouve que le découvrir au fil des chapitres est un véritable plaisir et tout connaître à l’avance ferait perdre de l’enthousiasme au futur lecteur.

L’autre point essentiel est l’acceptation et l’amour malgré la différence. Les pages renferment un vrai flow romantique. Certains passages sont même imprégnés d’une poésie « à l’ancienne », mais puisque les faits se déroulent majoritairement en 1937, c’est assez cohérent, même si parfois il y a un petit côté fin XIXème. En revanche, n’allez pas croire que l’histoire est « cucul la praline » ! Naître et être différent dans les années 30 aux États-Unis était loin d’être un long fleuve tranquille. Le racisme et la violence font rage dans le récit. Que la peau soit bleue ou noire, même combat. Femmes, hommes et enfants sont rejetés, insultés, violentés. Ils sont condamnés à vivre cachés, « entre eux » au sein d’une Amérique éperdument blanche dans les esprits. C’est en cela que le roman est savamment dosé puisqu’il alterne les passages baignés d’amour et ceux qui mettent en lumière les difficultés et les drames, ce qui ne laisse point de place à l’ennui.

Enfin, un autre point que j’ai vraiment apprécié est le rapport à la nature. Elle est omniprésente dans le roman et comme vous le savez peut-être, c’est un sujet qui m’émerveille toujours. D’autant plus qu’un des personnages est photographe, alors comme ce fut un de mes métiers passés, j’ai complètement adhéré. La lumière, les détails, l’éblouissement dans ce qui n’est qu’un rien pour certaines personnes, mais un tout pour d’autres. Tout cela a beaucoup raisonné en moi, et je suis certaine que ce sera le cas pour beaucoup de lecteurs puisque nous le savons, la beauté est dans l’infime.

En bref, j’ai beaucoup aimé Le Vallon des lucioles pour ce qu’il apporte en originalité, en savoir, en évasion et en émotions. Je ne peux que vous le recommander !

Un grand merci à Babelio pour cette belle lecture dans le cadre de la Masse Critique Privilégiée ainsi qu’aux Éditions Seuil.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « Le Vallon des lucioles » de Isla Morley »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.