Lecture : « L’hiver de Solveig » de Reine Andrieu

Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant  qui vit désormais sous leur toit.

Printemps  1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle  ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié  ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.

L’hiver de Solveig – Reine Andrieu

Éditeur : Préludes (10 février 2021)

Pages : 437

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Immersion intime au sein d’une famille française en temps de guerre, la Seconde pour être précise.

Noémie et Armand Lenoir vivent, avec leurs deux enfants et leur personnel, dans un spacieux manoir situé dans le Bordelais. Lorsque leur logement est perquisitionné pour loger un allemand, Günter Kohler, leur vie va s’en trouver chamboulée.

Le roman alterne deux époques distinctes : de 1940 à 1946, et 2011. En effet, nous suivons le quotidien de la famille Lenoir dès 1940 alors que la France est occupée par les allemands. L’auteure dévoile avec précision et réalisme les affres de la guerre, ce qu’a dû subir la population, les restrictions, la peur, les menaces… Toutefois, l’amour a également toute sa place dans ce récit. L’amour familial mais aussi l’interdit, lorsqu’une française tombe amoureuse d’un allemand, différent de l’image première que l’on peut en avoir. Rien est convenu, rien est aisé dans cette situation. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, d’autant plus qu’en parallèle, nous découvrons l’histoire d’une fillette de dix ans retrouvée amnésique à une cinquantaine de kilomètres de là, en 1946. Pourquoi est-elle seule ? Que lui est-il arrivé ? Quel est son nom ? C’est au fil des chapitres, dans une alternance maîtrisée des années et des personnages, que l’auteure nous dissémine peu à peu les détails et les vérités de cette histoire dont le mystère reste entier une bonne partie du roman. Je me suis beaucoup attachée à cet enfant dont j’ai rapidement deviné l’identité, ce qui n’a pas du tout entaché mon plaisir de lecture, puisque de nombreuses énigmes restent encore à résoudre. Au sujet de cette fillette, Reine Andrieu instille de la tendresse à son récit mais aussi une pointe de malice, ce qui rend la lecture agréable et captivante.
Puis, quelques chapitres se situant en 2011 viennent ajouter des éléments supplémentaires aux évènements, mais aussi un recul attendrissant et émouvant.

Ce roman que l’on appelle choral, puisque les personnages s’expriment tour à tour au fil des pages, peut demander un peu de mémoire au départ, le temps de se familiariser avec chacun, mais cela ne dure pas longtemps. Rapidement, nous saisissons les différents traits de caractère, et les différents points de vue offrent d’autant plus de consistance à l’histoire.

En bref, malgré les nombreux romans lus au sujet de la Seconde Guerre Mondiale, j’ai été captivée par l’histoire de la famille Lenoir pour son degré d’intimité, ses faits hyper réalistes et la succession des évènements durant les différentes époques. Je vous le conseille vivement si vous aimez lire cette période.

Un grand merci à Babelio pour cette belle lecture dans le cadre de la Masse Critique Privilégiée ainsi qu’aux Éditions Préludes.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

3 réflexions sur « Lecture : « L’hiver de Solveig » de Reine Andrieu »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.