Lecture : « Apprendre à se noyer » de Jeremy Robert Johnson

Qu’avait vu le garçon ? Son père, tendant la main. La gorge sans fin de la bête. Quoi d’autre ? Peut-être était-ce allé si vite qu’il n’avait rien vu. Rien compris. De grâce.

Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d’un pays d’Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l’autorisant pour la première fois à s’aventurer au milieu d’un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d’initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune garçon disparaît subitement. À la recherche de son enfant, l’homme débarque sur un rivage hostile, peuplé de tribus, de chamans et de sorcières.

Apprendre à se noyer PHOTO

Apprendre à se noyer – Jeremy Robert Johnson

Éditeur : Le cherche midi (26 août 2021)

Pages : 149

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

La couverture est belle, irisée telle un fleuve gorgé de soleil. Le titre est interrogateur, songeur, et ce qui se cache dans les pages de ce roman s’associe à une sorte de conte baigné de légendes.

Le lieu n’est pas vraiment défini, ni l’époque. Les personnages ne sont pas nommés. C’est une histoire universelle, celle d’un père dont le fils meurt.

Le roman est court, il se lit très vite, d’abord avec compassion, presque avec poésie, puis au fil des pages, une folie s’immisce entre les lignes, parfois brutale, souvent spirituelle. La mort flotte dans une atmosphère fébrile, noire comme la magie, irréelle comme un choc émotionnel.

Les personnes terre-à-terre auront peut-être un peu de mal à se plonger dans ce récit qui demande à s’ouvrir, à voir au-delà des faits concrets. En revanche, s’il on sait s’abandonner, on peut apprécier le déploiement de la force de l’homme en pleine sidération suite à la disparition de son enfant. Il subsiste même une saveur chamanique une fois le livre refermé.

C’est un roman dramatiquement imprégné d’amour qui libère les sentiments liés au deuil. Avec une touche d’exotisme et un sens spirituel fort, il ne laisse pas indifférent. À découvrir !

Un grand merci à Babelio ainsi qu’aux éditions Le cherche midi pour cette lecture dans le cadre de la Masse Critique Littératures.

Logo BABELIO

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « Apprendre à se noyer » de Jeremy Robert Johnson »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :