Lecture : « Un Afghan à Paris » de Mahmud Nasimi

Né dans un pays en guerre, il y a grandi, puis l’a fui à jamais. Au terme d’un voyage inhumain, c’est à Paris, métro Jaurès, qu’il trouve refuge – la faim, le froid, l’enfer. Seul, muet, invisible parmi les invisibles, Mahmud erre dans la Ville lumière. Sur les bancs publics, les amoureux fricotent. Aux terrasses des cafés, les étudiants l’ignorent. Pas un mot. Pas un regard. Alors, c’est au Père-Lachaise que Mahmud traîne ses guêtres. Là, parmi les morts, il trouve son port d’attache : Balzac, Molière, Hugo, Baudelaire… Ces livres, ces mots qu’il collectionne, cette langue qu’il a fait sienne seront son salut.
De cette rive, il se console. De cette rive, il nous raconte…

Un Afghan à Paris PHOTO

Un afghan à Paris – Mahmud Nasimi

Éditeur : Pocket (Parution le 22 septembre 2022)

Pages : 103

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

Mahmud est afghan et il se retrouve à fuir son pays en guerre. On comprend qu’il ne le fait pas de gaieté de cœur, bien sûr. Il le fait pour survivre, et on ressent que c’est exactement ce qu’il va faire à son arrivée à Paris. Survivre. Il déambule à travers la foule, celle qui le rend invisible. Il raconte cette difficulté à exister dans un pays qui n’est pas le sien, dont il ne maîtrise pas la langue. Mais dans ce petit livre, il évoque surtout des souvenirs. Ce qu’il a perdu, l’enfance insouciante, l’amour, la famille. Mais aussi ce qu’il a gagné en France, l’amour des livres, des écrivains, des chanteurs, sans oublier l’amitié. 

C’est un petit recueil de pensées, de souvenirs et de ressentis. Il se lit très vite, passe d’un sujet à un autre, est bordé de poésie simple face aux difficultés de la vie. Il retranscrit les émotions de l’auteur, son positivisme, son espoir, son envie de s’en sortir mais il n’oublie pas ce qu’il a dû endurer. Comment le pourrait-il ?

Ce sont ses mots qu’il couche sur papier, parfois comme une envie pressante, mais qui regorgent toujours de sa façon de voir la beauté des choses. C’est joli, c’est attendrissant, et il peut être fier d’avoir réussi ce travail alors qu’il vit en France que depuis deux ans seulement et qu’il ne maîtrisait aucunement le français à son arrivée.

Mais les chapitres s’envolent à vitesse grand V, le récit balaie si vite, trop vite, tous les sentiments de son auteur. Il dissémine des bribes du passé et du présent sans jamais approfondir les choses. Par conséquent, le lecteur a tendance à rester en survol de cette histoire qui pourtant, doit être si riche en émotions diverses en réalité.

Je ne dirai pas que je ne l’ai pas aimé. Je dirai que je suis restée à la surface et que ces quelques pages n’auront pas suffi à me marquer. C’est pourtant le genre d’histoire qui peut me bouleverser. C’est touchant mais ce n’est pas inoubliable.

Merci à Emmanuelle des éditions Pocket !

 

Publicité

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog à forte tendance littéraire. Mais pas que !

Une réflexion sur « Lecture : « Un Afghan à Paris » de Mahmud Nasimi »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :