Lecture : « Il était deux fois » de Franck Thilliez

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Son père, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato, se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée. Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise. Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, Gabriel finit par s’endormir.  Quand il se réveille, rien n’est plus pareil. Il se trouve dans la chambre 7, au rez-de-chaussée. Contre la fenêtre s’écrase une pluie d’oiseaux morts. Et douze ans ont passé. On est en 2020. Julie n’a pas été retrouvée.

Il était deux fois – Franck Thilliez

Éditeur : Pocket (4 juin 2021)

Pages : 617

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Il était deux fois, une sacrée histoire ! Sur fond d’amnésie, c’est une véritable toile machiavélique qui se tisse au fil des chapitres. Un thriller qui ne cesse de nous étonner !
Lire la suite

Lecture : « Nous sommes l’étincelle » de Vincent Villeminot

« Nous ne jouerons pas le jeu » …
Trente-six ans plus tôt, dégoûtée d’un monde où elle n’avait plus sa place, une partie de la jeunesse a fait sécession. Loin de la Ville sous surveillance, une poignée d’entre eux a choisi la nature, la cabane – la vie sous les arbres. Utopie ? Peut-être…
2061, Forêt du D., Dordogne. Ils sont trois enfants sauvages – chasseurs, pêcheurs, loups parmi les loups. Arrachés à leurs parents par une troupe de braconniers, Montana, Dan et Judith vont devoir survivre à tout prix. Et sous la cendre des illusions, raviver l’étincelle…

Nous sommes l'étincelle PHOTO

Nous sommes l’étincelle – Vincent Villeminot

Éditeur : Pocket (8 avril 2021)

Pages : 531

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Nous sommes l’étincelle est un roman que l’on pourrait nommer d’anticipation, dans lequel les personnages se révoltent et pensent se tourner vers un monde baigné d’utopie. Abandonner toute forme de souveraineté pour vivre ensemble, sur un même pied d’égalité, au sein d’une nature paisible, tel est leur désir le plus profond. Mais leur rêve peut-il devenir réalité ?
Lire la suite

Lecture : « L’île aux deux visages » de Philippe Vainqueur

Bluetown, ville touristique pourvue d’îles paradisiaques est la proie d’un audacieux voleur de tableaux. Robert Fisher, policier local, ne possède ni piste ni indice.

Alan Katerman, éminent chirurgien, est missionné dans cette petite ville. Homme solitaire, il proposera son aide pour dévoiler le coupable.

Ses investigations le conduiront à redécouvrir la passion et braver du danger, sur une île mystérieuse. Mais, plus dur que de résoudre cette enquête, il devra se remettre du deuil d’un amour de jeunesse.

L'île aux deux visages PHOTO

L’île aux deux visages – Philippe Vainqueur

Auto-édité chez BoD (1er février 2021)

Pages : 280

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

L’île aux deux visages est le premier roman de Philippe Vainqueur et le premier tome mettant en avant son héros Alan Katerman.
Lire la suite

Lecture : « Fête et défaites » d’Antoine Cristau

Camille et Laurent s’aiment.
Depuis qu’elle est enfant, Camille rêve d’un grand mariage tandis que Laurent, marqué par le divorce de ses parents, s’est juré de ne jamais s’engager. Par amour, chacun fait un pas en direction de l’autre : ce sera un pacs imaginé en petit comité, avec leurs familles et quelques amis. Mais c’est sans compter l’intrusion zélée des parents de Camille dans l’organisation de cette célébration.
Le jour « J » arrive : la fête tiendra-t-elle toutes ses promesses de bonheur ?

Construit de façon originale par une succession de premières pages de roman, Fête et défaites est un récit jubilatoire qui célèbre, dans une unité de temps et de lieu, les joies et les désappointements de l’amour. Servi par une galerie de personnages croqués avec humour et des dialogues ciselés, ce texte offre un plaisir de lecture irrésistible.

Fête et défaites – Antoine Cristau

Éditeur : Le Cherche Midi (6 mai 2021)

Pages : 255

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

Ce roman, construit de façon originale, peut déboussoler le lecteur, voire le frustrer. Mais l’écriture truffée d’humour de l’auteur nous fait toujours passer un bon moment.
Lire la suite

Lecture : « Les Espaces Naturels Sensibles du Puy-de-Dôme » de Christian Bouchardy

Quel est le point commun entre la forêt de la Comté, la tourbière de Jouvion, la colline de Mirabel, la vallée des Saints, le bec de Dore, le lac Pavin… ? Tous sont des Espaces Naturels Sensibles (ENS) préservés par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Le Puy-de-Dôme est riche d’une mosaïque de milieux naturels d’une infinie diversité. Certains sites méritent une attention particulière et le Département contribue aux actions de protection et d’aménagements.
Le Département a décidé de contribuer à leur protection en se dotant, dès 1994, de la compétence « Espaces Naturels Sensibles » dans un double objectif :
– Protéger les milieux, les paysages et les espèces floristiques et faunistiques présentant un enjeu patrimonial.
– Aménager les sites à des fins d’ouverture au public et de pédagogie à l’environnement.
Il mène, depuis, aux côtés de partenaires locaux, une politique active de préservation et de valorisation de milieux et espèces singuliers.

Les ENS PHOTO

Les Espaces Naturels Sensibles du Puy-de-Dôme – Christian Bouchardy

Éditeur : de Borée (25 février 2021)

Pages : 139

Ma note : 4/5

Mon avis :

Ce livre réunit deux éléments que j’apprécie énormément : La nature et le Puy-de-Dôme. Autant dire que j’étais heureuse de pouvoir le découvrir !
Lire la suite

Lecture : « Le Chant de la rivière » de Hannah Richell

Des trois sœurs Sorrell, Lucy a toujours été la plus imprévisible. Pour autant, personne ne s’attendait à la voir annoncer ses noces une semaine à peine avant la cérémonie !

Pourquoi une telle urgence ? Lucy ne peut-elle jamais rien faire comme tout le monde ?

Tandis qu’Eve, l’aînée, décide de tromper son agacement et ses problèmes en s’investissant dans les préparatifs, Margot, la cadette, s’inquiète : elle, qui a rompu tous liens des années plus tôt, redoute ce séjour dans la maison de famille chargée de souvenirs douloureux, et la confrontation inévitable avec sa mère, cette grande romancière à l’inspiration tarie depuis longtemps.

Mais Margot n’est pas la seule à vouloir tenir le passé à distance. Car s’il est un trait que partagent les Sorrell, mère et filles, c’est le goût du secret. Et ces jours de fête pourraient se transformer en catharsis familiale…

Le Chant de la rivière PHOTO

Le Chant de la rivière – Hannah Richell

Éditeur : Belfond (4 mars 2021)

Pages : 396

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Puisque j’étais tombée sous le charme de deux des précédents romans de l’auteure, La Maison du lac * et Les Secrets de Cloudesley, je fus ravie de pouvoir découvrir ce nouveau roman par le biais de Carine du Cercle Belfond.
Lire la suite

Lecture : « Donc voilà – Journal sans filtre » de Pierre Ladoue

Mardi 1er janvier 2019
Et donc voilà et toujours est-il que voici du coup les miennes, de résolutions :
arrêter de fumer, arrêter de picoler, me mettre au sport
genre me mettre à courir dans les rues en tenue fluo
être plus poli, être plus sociable et puis y aller mollo avec les jeux-vidéos
et non et à vrai dire j’déconne, là, et j’vous fais marcher
et il est hors de question que j’prenne ces résolutions
et genre plutôt crever que d’arrêter de fumer
et c’est pas demain la veille qu’on m’verra, en tenue fluo, courir dans les rues
moi, j’suis un type qui passe ses journées à soulever des cartons et qui, le soir, en rentrant,
se déclipse la plupart du temps une canette de bière : voilà qui j’suis, en résumé

Donc voilà, journal sans filtre – Pierre Ladoue

Éditeur : AO – André Odemard (1er janvier 2021)

Pages : 260

Ma note : 2,5/5

Mon avis :

Lorsque l’on m’a proposé ce « journal sans filtre », je me suis dis, allez, je tente, ce sera une lecture originale ! Et bien pour cela, oui, ce fut complètement atypique !
Lire la suite

Lecture : « Juste avant de mourir » de S.K. Tremayne

On le lui dit, le lui répète : en précipitant sa voiture dans ce lac gelé, Kath a voulu mettre fin à ses jours. Frappée d’amnésie rétrograde, la jeune femme se demande bien pourquoi. Cette vie qu’elle mène avec Adam et leur fille, au milieu d’une lande sauvage et spectrale, elle l’aime, pourtant. Mais depuis son retour à la maison, son Ranger de mari semble de plus en plus hostile, distant. Quant à Lyla, elle passe de plus en plus de temps à courir les bruyères, ou à aligner des cadavres d’oiseaux – qu’essaye-t-elle de lui dire ? Que s’est-il donc passé, juste avant de mourir ?

Juste avant de mourir PHOTO

Juste avant de mourir – S.K. Tremayne

Éditeur : Pocket (14 janvier 2021)

Pages : 442

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

C’est le troisième livre de S.K. Tremayne que je lis. J’avais adoré Le doute, j’avais aimé La menace, et concernant Juste avant de mourir, je suis nettement plus mitigée.
Lire la suite

Lecture : « Malamute » de Jean-Paul Didierlaurent

Le vieux Germain vit seul dans une ferme au cœur des Vosges. Sa fille lui impose de passer l’hiver avec Basile, lointain neveu qui vient faire sa saison de conducteur d’engin de damage dans la station voisine.
Une jeune femme froide et distante qui conduit les engins des neiges mieux que tous ses collègues masculins, habite la ferme voisine, où ses parents élevaient une meute de chiens de traîneaux quarante ans auparavant.
Mais bientôt, le village est isolé par une terrible tempête de neige qui, de jours en semaines puis en mois, semble ne pas vouloir s’achever. Alors l’ombre des Malamutes ressurgit dans la petite communauté coupée du monde…

Malamute PHOTO

Malamute – Jean-Paul Didierlaurent

Éditeur : Au diable vauvert (11 mars 2021)

Pages : 354

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Si j’ai commencé cette lecture dubitative, elle a finalement su m’intéresser davantage dans ses deux derniers tiers.
Lire la suite

Lecture : « Mamma Maria » de Serena Giuliano

Sous le coup d’une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d’Adriano Celentano… Ce caffè, c’est le cœur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s’est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s’est pas présenté pour son éternelle partie de scopa… La fin de la dolce vita ?

Mamma Maria PHOTO

Mamma Maria – Serena Giuliano

Éditeur : Pocket (18 mars 2021)

Pages : 228

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Voici un roman gorgé de soleil, d’entraide et de liens d’amitié qui procure un plaisir fou à la lecture ! Je l’ai adoré !
Lire la suite