Les nanas

– 1 –
Elle est apparue dans la lueur d’un lampadaire de la rue où elle habite depuis cinq ans avec son fils de deux ans. Il fait nuit et elle va pouvoir laisser la nounou rentrer chez elle. Elle va pouvoir embrasser son enfant dans son sommeil. Elle ne dormira que cinq heures parce qu’elle sera réveillée par les pleurs de Léo, qui lui, aura eu son quota de dodo. Elle l’emmènera à la garderie et la nounou fera le reste. Sophia récupérera le petit à midi et en fin de journée. Elle le nourrira, l’amusera, le câlinera, ce qu’elle fait avec douceur depuis un an. Marie ne le reverra que cette nuit, quand ses lèvres déposeront un doux baisers sur son visage endormi. Puis elle rejoindra sa chambre où elle pleurera de ne le voir que trop peu, où elle se lamentera de devoir le laisser grandir sans elle. Elle n’a pas le choix, elle doit travailler dur pour subvenir à leurs besoins. Mais le besoin d’amour qu’ils ont tous les deux, elle ne peut en revanche le combler. Elle est seule pour apporter un peu d’argent dans le foyer, pour louer cet appartement minuscule de la région parisienne. Minuscule, comme la joie qu’elle porte dans son cœur. Immense, comme est son désir de tout changer. Mais Marie est une super nana, elle fait de son possible, elle arrache sa motivation pour l’emmener avec elle chaque matin, puis elle claque la porte et dévale les escaliers en ne laissant pas faiblir son sourire lorsqu’elle porte son enfant contre son cœur, juste le temps de descendre les escaliers et d’ouvrir la portière de sa voiture. Marie est vraiment une super nana, même si elle ne le sait pas. Lire la suite

Les créations adorables de Tatiana Barakova

Tatiana Barakova est une artiste russe qui, depuis 2006, crée des animaux tellement mignons et surtout impressionnant de réalisme.

Un seul animal peut lui prendre environ deux semaines de confection. Quel travail et quelle extraordinaire minutie !

Ils sont fabriqués en laine, les yeux étant en verre.

Jugez par vous-même. Instant cute garanti 😉

4bc27ab7f23fd

Lire la suite

185 produits cosmétiques dans le collimateur !

Il y a quelques jours, UFC – Que Choisir a publié une liste de 185 produits cosmétiques du quotidien affichant des allergènes, perturbateurs endocriniens… Réjouissances !

Les grandes marques sont touchées en masse : L’Oréal, Le Petit Marseillais, Dove, Garnier, Mixa, Nivea, Pampers…. Nos produits quotidiens sont en cause : dentifrices, crèmes de jour, soins capillaires, déodorants, gels douche… Des produits que vous avez certainement dans votre salle de bains donc, et qu’il faudra dorénavant éviter absolument si vous tenez à votre santé.

Les produits pour enfant ne sont pas en reste malheureusement : lingettes, dentifrices…

Une liste qui est susceptible d’évoluer selon les nouveautés mises en rayon. Mais pour vous aider, UFC – Que Choisir vous propose une carte-repère des molécules toxiques pour les produits cosmétiques à imprimer et à emporter lors de vos courses. Prenez le temps de faire vos repères et ensuite, vous prendrez l’habitude, vous saurez repérer rapidement les produits à éviter.

Les substances toxiques mises à jour dans ces produits ne sont pas à prendre à la légère. Perturbateurs endocriniens, œstrogéniques, allergènes majeurs, composés irritants. Ce n’est pas rien si nous sommes de plus en plus malades. Vous l’avez remarqué, je ne vous apprends rien. Combien d’entre nous ont des problèmes thyroïdiens, des soucis de fertilité, des allergies, des cancers… Je ne dis pas que les cosmétiques en sont totalement la cause, notre alimentation et la malbouffe en sont aussi responsables, tout comme les pesticides et la pollution qui nous entourent. Si nous ne pouvons pas tout contrôler, nous pouvons tout de même faire attention à ce que l’on mange en achetant bio et local, en évitant les enseignes de malbouffe, en produisant par nous-même quand cela est possible (les œufs de nos propres poules, les fruits et légumes de notre jardin…), en achetant des produits du quotidien le moins nocifs possibles (opter pour le naturel et le bio autant que possible ; les recettes de nos grands-mères vont devenir incontournables).

Dans son communiqué, UFC-Que Choisir pointe la responsabilité des grandes marques et des distributeurs dans cette situation, assurant que ces derniers continuent à utiliser des produits préoccupants malgré les « alertes répétées » des médecins et des dermatologues. L’association frappe donc un grand coup en recommandant de ne plus acheter les produits contenant ces composés.

Voici les produits concernés, source UFC – Que Choisir. Lire la suite

Du courage.

« J’ai reçu des fleurs aujourd’hui… Ce n’était pas mon anniversaire ni un autre jour spécial. Nous avons eu notre première dispute hier dans la nuit et il m’a dit beaucoup de choses cruelles qui m’ont vraiment blessée. Je sais qu’il est…… désolé et qu’il n’a pas voulu dire les choses qu’il a dites parce qu’il m’a envoyé… des fleurs aujourd’hui…

J’ai reçu des fleurs aujourd’hui. Ce n’était pas notre anniversaire ni un autre jour spécial. Hier, dans la nuit, il m’a poussé contre un mur et a commencé à m’étrangler. Ça ressemblait à un cauchemar, je ne pouvais croire que c’était réel. Je me suis réveillée ce matin le corps douloureux et meurtri. Je sais qu’il doit être désolé parce qu’il m’a envoyé des fleurs aujourd’hui.

J’ai reçu des fleurs aujourd’hui. Et ce n’était pas la fête des mères ni un autre jour spécial. Hier, dans la nuit, il m’a de nouveau battue, c’était beaucoup plus violent que les autres fois. Si je le quitte, que deviendrais-je ? Comment prendre soin de mes enfants ? Et les problèmes financiers ? J’ai peur de lui mais je suis effrayée de partir. Mais je sais qu’il doit être désolé parce qu’il m’a envoyé des fleurs aujourd’hui. Lire la suite

Lecture : coup de coeur pour « Nymphéas noirs »

Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

Nymphéas noirs

Nymphéas noirs – Michel Bussi

Editeur : Pocket (2013)

Pages : 492

Ma note : 5/5

Mon avis :

Il y a quelques jours, j’ai terminé ce roman de Michel Bussi, « Nymphéas noirs ».
Je ne me perdrai pas dans un long discours, j’ai été complètement emballée par cette sombre et mystérieuse affaire extrêmement bien ficelée, par ce mélange de passé et de présent et la pluralité des personnages énigmatiques, mais aussi par la découverte du pays de Monet.  Lire la suite

Je ne suis pas intéressante, je n’ai pas d’enfant.

Aujourd’hui, je vais te parler d’un problème de société. Oui, disons que cela est un problème. Tout dépend pour qui.

Quel est le sujet très largement abordé sur les blogs ? Sur les réseaux sociaux ? En réunion de famille ? Avec les gens en règle générale ?

Les enfants.
Oui, les bambins font parler, font rêver (ou pas). Ils ont la suprématie des mots – et des maux parfois – de leurs parents, de leurs photos aussi. On discute anniversaire, premier pipi dans le pot, boutons de varicelle, quenottes, premiers pas, cheveux bouclés, et toutes ces choses qui font que cet enfant est le plus beau de l’univers tout entier. Et qu’il est le tout.

Les « sans-enfants ».
Mais qui sont ces bêtes étranges qui sont à contre-courant du monde ?
Bon, déjà, il faut distinguer les personnes qui ne peuvent pas avoir d’enfant, et ceux qui n’en veulent pas. Et ça, c’est pas simple, parce que ce n’est pas tamponné sur leur front. Il vaut mieux donc être prudent quand on s’aventure sur ce terrain. Lire la suite