Bilan livresque 2021 (top 4)

Quelles ont été mes lectures les plus marquantes en 2021 ? Je vous raconte tout, tout de suite 🙂

Pour commencer, j’ai lu 36 livres en 2021 pour un total de 11964 pages. Pas mal pour une année chargée qui nous a vu changer de vie à tous les niveaux ! *

Si je devais en retenir seulement 4 (choix drastique !) qui, de plus, me restent particulièrement en mémoire, voici ceux que je retiendrais :

Continuer à lire … « Bilan livresque 2021 (top 4) »

Lecture : « Sorry Children » de Pierre Charrier et Gregory Poinsenet

Sorry Children. Les pires excuses à donner demain à nos enfants pour avoir ravagé la planète et autant d’actions pour réagir aujourd’hui

Qu’allons-nous bien pouvoir dire à nos enfants pour leur expliquer pourquoi nous leur laissons un monde à ce point dégradé ? Qu’il fallait faire du fric ? Que c’était trop tard ? Pas nos priorités ? Qu’on avait besoin de bouffer cinq steaks par semaine ? Nous sommes très forts pour produire des justifications plus ou moins recevables pour nous « tirer d’affaire » : c’est-à-dire nous permettre, individuellement et collectivement, de supporter notre inaction et d’assister tranquillement à la destruction du vivant, l’épuisement des ressources et l’aggravation progressive des problèmes climatiques.

Face à cette apathie qui semble pathologique, on a envie de secouer l’humanité tout entière (et certains spécimens en particulier !) en hurlant « Réagis ma vieille ! Mais réagis ! Qu’est-ce que tu attends, bon sang ? ». C’est à cette question complexe que ce livre s’attaque : « Pourquoi ne réagissons-nous pas à la hauteur des enjeux ? »

Appuyées ici par les centaines de photos de Josef Helie (dont celles de Corinne Masiero, Nicolas Hulot, Anny Duperey, Noam Chomsky, Pablo Servigne, Hugo Clément, Clara Morgane, IAM, Guillaume Meurice, Philippe Katerine…), les excuses deviennent un prétexte pour décortiquer les nombreux mécanismes freinant un « réveil écologique » massif. En prenant du recul face à ces justifications tantôt graves et sérieuses, tantôt ironiques et décalées, ce livre invite à mieux les comprendre pour les dépasser et réagir aujourd’hui plutôt que s’excuser demain.

Sorry Children – Pierre Charrier et Gregory Poinsenet, Photographies de Josef Helie

Éditeur : Alternatives, Gallimard (16 septembre 2021)

Pages : 159

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Excusez-nous les enfants, de ne pas avoir agi comme il se devait. Voici le message que nous pourrons leur laisser alors que la planète « brûlera » furieusement. Vous trouvez cela exagéré ? Alors lisez ce livre qui vous expliquera pourquoi il est complexe d’admettre que la situation est critique et pourquoi il est plus facile de s’inventer des excuses.
Lire la suite

Lecture : « Vous faites quoi pour Noël ? On se marie ! » de Carène Ponte

Retour à Santa-les-Deux-Sapins, où Pauline et David viennent passer Noël, et aussi assister au remariage d’Hélène, la mère de David. Celle-ci n’a rien trouvé de mieux que de prendre en charge la participation de la ville au concours international du Meilleur Village de Noël. Beaucoup d’émotions, et surtout beaucoup de travail ! Heureusement, sa fille Maddie a promis de s’occuper de l’organisation du mariage…
Sauf que Maddie, accaparée par sa fille de un an, « La Grinchette », est tout sauf organisée ; que les relations restent tendues entre David et Donovan, son frère ; que Lise, dont David était fou amoureux au lycée, a été bizarrement conviée à la noce ; et qu’un encombrant invité débarque sans crier gare, bien décidé à ajouter son grain de sel !

Vous faites quoi pour Noël On se marie PHOTO

Vous faites quoi pour Noël ? On se marie ! – Carène Ponte

Éditeur : Pocket (4 novembre 2021)

Pages : 233

Ma note : 4/5

Mon avis :

C’est le quatrième roman de l’auteure que je lis (oui je sais, j’écris toujours auteure et non autrice car je trouve ce mot particulièrement moche*) et je dois dire que je passe toujours un très bon moment. Après Un merci de trop, Vous faites quoi pour Noël ?, Et ton cœur qui bat, me voilà propulsée de nouveau dans le village de Santa-les-Deux-Sapins. Vous l’aurez deviné, ce roman est la suite du jovial, du sucré, du scintillant… Vous faites quoi pour Noël ? 
Lire la suite

Lecture : « Le dernier message » – Nicolas Beuglet

Île d’Iona, à l’ouest de l’Écosse. Des plaines d’herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du « Chemin des morts », la silhouette grise du monastère. Un pensionnaire vient d’y être retrouvé assassiné, son corps étrangement mutilé. C’est l’inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l’enquête. Après un an de mise à l’écart, elle joue sa carrière. De la victime, les moines ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu’il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Que cherchait Anton ? Pourquoi l’avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu’elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d’une des énigmes les plus vertigineuses de l’humanité repose tout entière sur ses épaules…

Le dernier message PHOTO

Le dernier message – Nicolas Beuglet

Éditeur : Pocket (16 septembre 2021)

Pages : 403

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé la trilogie de l’auteur composée de : Le Cri, Complot et L’Île du Diable. Il y a toujours une même composante dans ses romans qui est le mélange de personnages de fiction et d’histoires incroyables basées sur des faits scientifiques et historiques réels. J’ai donc entamé ma lecture de ce nouvel opus avec grand intérêt.
Lire la suite

Lecture : « Impact » – Olivier Norek

FACE AU MAL QUI SE PROPAGE
ET QUI A TUÉ SA FILLE,
POUR LES MILLIONS DE VICTIMES PASSÉES
ET LES MILLIONS DE VICTIMES À VENIR,
VIRGIL SOLAL ENTRE EN GUERRE, SEUL,
CONTRE DES GÉANTS

Impact – Olivier Norek

Éditeur : Pocket (14 octobre 2021)

Pages : 280

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Olivier Norek signe un roman fort qui n’épargne pas les grandes entreprises mises en cause dans le réchauffement climatique. Le profit avant tout le reste, nul besoin de vous faire un dessin.
Lire la suite

Lecture : « Alabama 1963 » de Ludovic Manchette et Christian Niemiec (+ Concours)

Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.
Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : « Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… »
Deux êtres que tout oppose. A priori.

Alabama 1963 Photo

Alabama 1963 – Ludovic Manchette et Christian Niemiec

Éditeur : Pocket (7 octobre 2021)

Pages : 344

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Un voyage dans l’Amérique ségrégationniste des années 60, une écriture fluide non dénuée de touches d’humour malgré un sujet fort, un message d’humanité à travers une trame policière… Il ne m’en fallait pas plus pour tomber sous le charme de ce roman !
Lire la suite

Prix Nouvelles Voix du Polar 2021 : Les lauréats

Le Prix Nouvelles Voix du Polar 2022 des éditions Pocket a démarré puisque les inscriptions des libraires sont en cours jusqu’au 15 novembre. Ce sont eux qui, parmi une sélection de polars, éliront 2 romans français et 2 romans étrangers en juin 2022. Puis, en juillet prochain, les 4 romans seront soumis au vote des lecteurs qui éliront le lauréat français ainsi que le lauréat étranger.

Cette année, j’ai eu la chance de faire partie du jury de lecteurs. Je vous avais présenté les romans finalistes français dans cet article et les romans finalistes étrangers dans celui-ci.

Les lauréats ont été annoncés mi-septembre par Pocket et je tenais à féliciter les auteurs pour leur formidable travail.

Continuer à lire … « Prix Nouvelles Voix du Polar 2021 : Les lauréats »

Lecture : « Les Jours brûlants » de Laurence Peyrin

Et soudain tout se met à dérailler.
Une heure plus tôt, Joanne était encore cette mère de famille sage et rangée, parfaite Californienne des années 1970. Il a suffi qu’un homme la jette de son vélo et lui vole son sac en l’insultant. Quelques instants sans conséquence grave, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.
Alors elle s’en va. Disparaît sans laisser d’adresse. Direction Las Vegas, la Cité du Péché où une main inattendue va se tendre vers elle, et où, plus qu’ailleurs, il est permis aux âmes brûlées de se réinventer…

Les jours brûlants PHOTO

Les Jours brûlants – Laurence Peyrin

Éditeur : Pocket (22 avril 2021)

Pages : 390

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

Après La Drôle de vie de Zelda Zonk que j’ai beaucoup aimé puis Hanna et Miss Cyclone, j’ai pu découvrir Les Jours brûlants de Laurence Peyrin.
Lire la suite

Lecture : « Apprendre à se noyer » de Jeremy Robert Johnson

Qu’avait vu le garçon ? Son père, tendant la main. La gorge sans fin de la bête. Quoi d’autre ? Peut-être était-ce allé si vite qu’il n’avait rien vu. Rien compris. De grâce.

Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d’un pays d’Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l’autorisant pour la première fois à s’aventurer au milieu d’un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d’initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune garçon disparaît subitement. À la recherche de son enfant, l’homme débarque sur un rivage hostile, peuplé de tribus, de chamans et de sorcières.

Apprendre à se noyer PHOTO

Apprendre à se noyer – Jeremy Robert Johnson

Éditeur : Le cherche midi (26 août 2021)

Pages : 149

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

La couverture est belle, irisée telle un fleuve gorgé de soleil. Le titre est interrogateur, songeur, et ce qui se cache dans les pages de ce roman s’associe à une sorte de conte baigné de légendes.
Lire la suite

Lecture : « L’Infini des possibles » de Lori Nelson Spielman

Dans la famille Fontana, on l’appelle « la malédiction de la deuxième fille ». De génération en génération, il semble que les cadettes restent éternellement célibataires… Fatalité ? Coïncidence ? Depuis qu’elle s’est résolue à vivre avec son chat, Emilia commence fortement à y croire. Lorsque Poppy, son excentrique grand-tante célibataire, lui propose un road-trip en Italie, elle n’hésite pas longtemps à l’accompagner. Le jour de ses 80 ans, lui a prédit la vieille dame, elle-même brisera le sortilège en trouvant le grand amour sur la terre de ses ancêtres… E viva l’amore !

L’Infini des possibles – Lori Nelson Spielman

Éditeur : Pocket (6 mai 2021)

Pages : 539

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Voici un très joli roman filial !
Lire la suite