Lecture : « La forêt des assassins » – Mathieu Bertrand

1982 : Une communauté d’anciens soixante-huitards, installée depuis 1968 dans un village abandonné du Périgord, s’est muée progressivement en une secte hors du temps et de toute civilisation dirigée par les Dignitaires.
2022 : Le commandant Lagazzi, officier de la section Alésani, service du ministère de l’Intérieur spécialisé dans les phénomènes étranges, est missionné pour enquêter dans un petit village perdu du Périgord où les dirigeants d’une secte religieuse sont assassinés dans des circonstances particulièrement violentes. Ses investigations vont rapidement la plonger dans le passé sanglant d’une région où la sorcellerie, les disparitions et les meurtres rituels semblent monnaie courante depuis plusieurs siècles.

La forêt des assassins PHOTO

La forêt des assassins – Mathieu Bertrand

Éditeur : M+ (27 octobre 2022)

Pages : 288

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

La forêt des assassins est le cinquième roman de l’auteur et c’est un thriller baigné d’ésotérisme que j’ai beaucoup apprécié. C’est le premier livre de Mathieu Bertrand que j’ai le plaisir de découvrir et il semblerait que nous ayons en commun une appétence pour les thématiques de la sorcellerie, des légendes, de l’occultisme. Par conséquent, ce ne sera certainement pas ma dernière lecture de cet auteur !
Lire la suite

Lecture : « Code 612 : qui a tué le Petit Prince ? » de Michel Bussi

Le matin du 31 juillet 1944, Antoine de Saint-Exupéry s’envole de Borgo, en Corse, pour une mission de reconnaissance militaire. Personne ne le reverra jamais. Quelques mois plus tôt, il achevait son ultime manuscrit, Le Petit Prince – cet enfant blond comme les blés qui « aurait l’air d’être mort et ce ne serait pas vrai ». Il est le roman le plus traduit au monde. Conte merveilleux ? ou testament crypté ?
Depuis toujours, la coïncidence de ces deux morts intrigue le Club 612. C’est l’occasion d’une enquête de haut vol où, plus que jamais, « l’essentiel est invisible pour les yeux »…

Code 612 : qui a tué le Petit Prince ? – Michel Bussi

Éditeur : Pocket (6 octobre 2022)

Pages : 216

Ma note : 4/5

Mon avis :

Michel Bussi nous embarque au cœur d’une enquête autour du Petit Prince de Saint-Exupéry et plus précisément autour de la disparition de l’un mais aussi de l’autre, et des similitudes entre le personnage du conte et son auteur. 

Le livre le plus connu au monde cacherait-il en son sein pléthore de messages codés voire même un testament habilement dissimulé ?
Lire la suite

Lecture : « L’Orpheline de Foundling » de Stacey Halls

Londres, 1747. Bess Bright, vendeuse sur le marché aux poissons de Billingsgate, voit se refermer derrière elle les grilles de l’orphelinat de l’hôpital de Foundling. La mort dans l’âme, elle y laisse Clara, son bébé. Un jour, elle s’en fait la promesse, elle reviendra la chercher.
Six ans plus tard, ayant économisé chaque penny, elle retourne à l’orphelinat pour retrouver son enfant qu’elle n’a jamais oubliée. Mais, on l’informe que sa fille n’y est plus depuis longtemps, réclamée jadis par une femme se faisant passer pour Bess.
Pour découvrir qui lui a volé sa fille, il lui faudra passer la porte d’une grande maison bourgeoise de Bloomsbury, où une jeune veuve et sa fillette vivent en recluses au milieu de lourds secrets…

L’Orpheline de Foundling – Stacey Halls

Éditeur : Pocket (1er septembre 2022)

Pages : 413

Ma note : 4/5

Mon avis :

Un roman à l’ambiance londonienne du XVIIIème siècle !
Lire la suite

Lecture : « Les Fils du pêcheur » de Grégory Nicolas

Ar c’hwil, c’est ce coquillier, blanc et bleu, né presque en même temps que lui. Un bateau flambant neuf, prêt à affronter les mers pour la Saint-Jacques, un rêve que son père, Jean, a pourtant lâché pour galoper à la maternité. Celui en faveur duquel Jean n’a jamais manqué l’anniversaire de ses fils, ni aucun évènement dans la famille, malgré l’appel de la mer, malgré les caisses maigres. Jean, le seul pêcheur du village, le pudique, le taiseux. Le père. Un père qui a laissé un vide immense dans la fratrie lorsque le marin a disparu…

Les Fils du pêcheur – Grégory Nicolas

Éditeur : Pocket (19 mai 2022)

Pages : 231

Ma note : 4/5

Mon avis :

Les Fils du pêcheur est une chronique familiale douce, respectueuse, en pudeur et avec une pointe d’humour. C’est une plongée en Bretagne au cœur de l’univers de la pêche, de l’amour de ceux qui partent en mer et de ceux qui les attendent. Mais ici, point de clichés, point d’homme uniquement passionné par son bateau, point de femme éplorée et esseulée, point d’enfants en souffrance. Il est question d’un amour filial, certes pudique mais sincère. Alors quand le père disparaît dans les eaux profondes, il laisse un vide immense dans les cœurs de sa femme et de ses trois fils. 
Lire la suite

Lecture : « Un Afghan à Paris » de Mahmud Nasimi

Né dans un pays en guerre, il y a grandi, puis l’a fui à jamais. Au terme d’un voyage inhumain, c’est à Paris, métro Jaurès, qu’il trouve refuge – la faim, le froid, l’enfer. Seul, muet, invisible parmi les invisibles, Mahmud erre dans la Ville lumière. Sur les bancs publics, les amoureux fricotent. Aux terrasses des cafés, les étudiants l’ignorent. Pas un mot. Pas un regard. Alors, c’est au Père-Lachaise que Mahmud traîne ses guêtres. Là, parmi les morts, il trouve son port d’attache : Balzac, Molière, Hugo, Baudelaire… Ces livres, ces mots qu’il collectionne, cette langue qu’il a fait sienne seront son salut.
De cette rive, il se console. De cette rive, il nous raconte…

Un Afghan à Paris PHOTO

Un afghan à Paris – Mahmud Nasimi

Éditeur : Pocket (Parution le 22 septembre 2022)

Pages : 103

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

Mahmud est afghan et il se retrouve à fuir son pays en guerre. On comprend qu’il ne le fait pas de gaieté de cœur, bien sûr. Il le fait pour survivre, et on ressent que c’est exactement ce qu’il va faire à son arrivée à Paris. Survivre. Il déambule à travers la foule, celle qui le rend invisible. Il raconte cette difficulté à exister dans un pays qui n’est pas le sien, dont il ne maîtrise pas la langue. Mais dans ce petit livre, il évoque surtout des souvenirs. Ce qu’il a perdu, l’enfance insouciante, l’amour, la famille. Mais aussi ce qu’il a gagné en France, l’amour des livres, des écrivains, des chanteurs, sans oublier l’amitié. 
Lire la suite

Lecture : « 1991 » de Franck Thilliez

La première enquête de Franck Sharko !

Décembre 1991. Sur une photo : une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac en papier marron. Au dos : une adresse écrite à la machine.
Quand le jeune inspecteur Franck Sharko, frais émoulu de l’école et novice au prestigieux 36, quai des Orfèvres, débarque sur les lieux, il découvre une scène de crime aussi insoutenable qu’incompréhensible.
Face à un mystère qui ne fera que s’épaissir au fil de l’enquête, Sharko sait que ses premières années d’expérience ne lui serviront à rien. Ici et maintenant, il doit tout réapprendre.

1991 PHOTO

1991 – Franck Thilliez

Éditeur : Pocket (5 mai 2022)

Pages : 535

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé Il était deux fois, ce thriller merveilleusement bien ficelé. Je dois dire que 1991 dispose également d’une trame complexe qui nous fait incontestablement saluer le travail de l’auteur. C’est assez incroyable de tisser une telle toile qui jamais ne perd le lecteur.
Lire la suite

Prix Nouvelles Voix du Polar 2022 : Les lauréats

Comme l’année dernière, j’ai eu la chance, cette année, de faire partie du jury de lecteurs afin d’élire les deux lauréats du Prix Nouvelles Voix du Polar. Je vous avais présenté les romans finalistes français dans cet article et les romans finalistes étrangers dans celui-ci.

Les lauréats ont été annoncés en début de mois par Pocket et je tenais à féliciter les auteurs pour leur formidable travail.

Continuer à lire … « Prix Nouvelles Voix du Polar 2022 : Les lauréats »

Lecture : « Celle que je suis » – Claire Norton

Discrète, ordinaire, Valentine jongle entre son petit garçon Nathan, qu’elle chérit de tout son cœur, et son travail à temps partiel dans une grande surface culturelle. Pourtant, dès que la porte de leur appartement se referme, elle vit dans la terreur, redoutant la colère et la jalousie de son mari…
L’arrivée d’un couple dans l’appartement d’en face bouleverse sa vision du monde. Comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… Mais alors, elle ne sera plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

Celle que je suis – Claire Norton

Éditeur : Pocket (7 avril 2022)

Pages : 392

Ma note : 4,75/5

Mon avis :

Celle que je suis, un roman bouleversant et terriblement nécessaire.
Lire la suite

Prix Nouvelles Voix du Polar 2022 : Les romans finalistes étrangers

Nv voix du Polar étranger

Après la présentation des romans finalistes français dans le cadre du Prix Nouvelles Voix du Polar des éditions Pocket, c’est au tour des finalistes étrangers de se voir présentés en quelques mots.

Commençons par…

L’enfant étoile – Katrine Engberg

Parution chez Pocket : 3 février 2022

Pages : 458

Quatrième de couverture :

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.
Simple coïncidence ou plan machiavélique ?
Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

Mon (court) avis : En voilà une histoire folle qui donnera du mal aux enquêteurs ! C’est un premier roman très réussi et diablement bien construit. 
Lire la suite

Prix Nouvelles Voix du Polar 2022 : Les romans finalistes français

Nv voix du Polar français

J’ai de nouveau le plaisir de faire partie du Jury pour le Prix Nouvelles Voix du Polar des éditions Pocket, alors je vais vous parler des livres que j’ai eu à lire ce mois-ci. 

Quatre romans m’ont été envoyés début juillet, deux finalistes français et deux étrangers. 

Aujourd’hui, je vous présente les deux romans français.

Commençons par…

Memory – Arnaud Delalande

Parution chez Pocket : 10 février 2022

Pages : 316

Quatrième de couverture :

Un meurtre. Huit témoins. Pas un ne se souvient de ce qui s’est passé.
Au cœur de Harmonia, une clinique spécialisée perdue dans la montagne, un patient est retrouvé pendu en présence de huit autres malades. Un suicide qui a tout l’air d’un meurtre déguisé.
Un homme mort. Huit témoins. Un huis clos. La combinaison parfaite pour une enquête vite résolue… C’est compter sans l’amnésie bien particulière que présentent les résidents : leurs souvenirs s’effacent au bout de six minutes. Ils ont été témoins, mais ne se souviennent pas.
Jeanne Ricœur, jeune inspectrice de police, hérite de cette affaire impossible. Elle découvre une communauté à part, celle d’étranges victimes de la vie à la mémoire brisée, au quotidien fait de Post-it et de mémos. Et tandis qu’elle essaie désespérément de reconstituer le puzzle du drame, ses propres démons refont surface…

Mon (court) avis : J’ai apprécié ce roman qui nous en apprend un peu plus sur la mémoire et qui, par le biais de l’amnésie antérograde, nous plonge dans une enquête au bord de la folie. En effet, les huit patients témoins de la mort de l’un des leurs sont frappés par ce trouble et puisque leur mémoire à court terme n’excède jamais six minutes tout au plus, aucun d’eux ne pourra aider les enquêteurs. Cette impossibilité d’acquérir de nouveaux souvenirs est un véritable casse-tête pour la police qui se retrouve sans cesse face à un mur d’incompréhension et de désarroi.
Lire la suite