185 produits cosmétiques dans le collimateur !

Il y a quelques jours, UFC – Que Choisir a publié une liste de 185 produits cosmétiques du quotidien affichant des allergènes, perturbateurs endocriniens… Réjouissances !

Les grandes marques sont touchées en masse : L’Oréal, Le Petit Marseillais, Dove, Garnier, Mixa, Nivea, Pampers…. Nos produits quotidiens sont en cause : dentifrices, crèmes de jour, soins capillaires, déodorants, gels douche… Des produits que vous avez certainement dans votre salle de bains donc, et qu’il faudra dorénavant éviter absolument si vous tenez à votre santé.

Les produits pour enfant ne sont pas en reste malheureusement : lingettes, dentifrices…

Une liste qui est susceptible d’évoluer selon les nouveautés mises en rayon. Mais pour vous aider, UFC – Que Choisir vous propose une carte-repère des molécules toxiques pour les produits cosmétiques à imprimer et à emporter lors de vos courses. Prenez le temps de faire vos repères et ensuite, vous prendrez l’habitude, vous saurez repérer rapidement les produits à éviter.

Les substances toxiques mises à jour dans ces produits ne sont pas à prendre à la légère. Perturbateurs endocriniens, œstrogéniques, allergènes majeurs, composés irritants. Ce n’est pas rien si nous sommes de plus en plus malades. Vous l’avez remarqué, je ne vous apprends rien. Combien d’entre nous ont des problèmes thyroïdiens, des soucis de fertilité, des allergies, des cancers… Je ne dis pas que les cosmétiques en sont totalement la cause, notre alimentation et la malbouffe en sont aussi responsables, tout comme les pesticides et la pollution qui nous entourent. Si nous ne pouvons pas tout contrôler, nous pouvons tout de même faire attention à ce que l’on mange en achetant bio et local, en évitant les enseignes de malbouffe, en produisant par nous-même quand cela est possible (les œufs de nos propres poules, les fruits et légumes de notre jardin…), en achetant des produits du quotidien le moins nocifs possibles (opter pour le naturel et le bio autant que possible ; les recettes de nos grands-mères vont devenir incontournables).

Dans son communiqué, UFC-Que Choisir pointe la responsabilité des grandes marques et des distributeurs dans cette situation, assurant que ces derniers continuent à utiliser des produits préoccupants malgré les « alertes répétées » des médecins et des dermatologues. L’association frappe donc un grand coup en recommandant de ne plus acheter les produits contenant ces composés.

Voici les produits concernés, source UFC – Que Choisir. Lire la suite