Vidéo contemplative de la nature de mon jardin en mai

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous emmène avec douceur auprès des fleurs, insectes, arbustes, fruits, légumes… de mon jardin en ce joli mois de mai.

Bon visionnage 🙂

C’est par ici :

Un commentaire par là-bas, un like et pourquoi pas un abonnement à la Chaîne me feraient grandement plaisir ! Et cela m’encouragerait à continuer à partager avec vous toutes ces petites choses du quotidien qui font du bien 🙂

À bientôt !

Un tour du jardin en mai

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous emmène avec moi au jardin. Le beau temps des dernières semaines ainsi que les jours de pluie récemment ont vraiment été bénéfiques au jardin. Tout pousse parfaitement bien !

Bonne visite 😉

C’est par ici :

Un commentaire par là-bas, un like et pourquoi pas un abonnement à la Chaîne me feraient grandement plaisir ! Et cela m’encouragerait à continuer à partager avec vous toutes ces petites choses du quotidien qui font du bien 🙂

À bientôt !

Lecture : « La vie est facile, ne t’inquiète pas » d’Agnès Martin-Lugand

! Attention, si vous n’avez pas lu Les gens heureux lisent et boivent du café et que vous en avez l’intention (ma chronique est ici), arrêtez-vous sous peine d’être spoilé(e) ! Puisque je vous parle de la suite de ce roman dans cette chronique.

***

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

La vie est facile, ne t’inquiète pas – Agnès Martin-Lugand

Éditeur : Pocket (édition de Septembre 2019, initialement du 2 juin 2016)

Pages : 251

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

J’ai lu il y a peu Les gens heureux lisent et boivent du café, que j’avais apprécié. La vie est facile, ne t’inquiète pas en est la suite et je l’ai aimé davantage encore.
Lire la suite

Lecture : « Chanson douce » de Leïla Slimani

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

Chanson douce – Leïla Slimani

Éditeur : Gallimard (18 août 2016)

Pages : 227

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Nous avons beaucoup entendu parler de ce roman qui a reçu le Prix Goncourt 2016. Je l’ai enfin sorti de ma bibliothèque, pour mon plus grand plaisir !
Lire la suite

Lecture : « Le jour où Anita envoya tout balader » de Katarina Bivald

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante.
Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre.
Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse.
Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine ?

Le jour où Anita envoya tout balader – Katarina Bivald

Éditeur : Denoël (11 mai 2016)

Pages : 459

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’avais découvert le premier roman de l’auteure, La Bibliothèque des cœurs cabossés, il y a quatre ans déjà. J’avais passé un bon moment malgré quelques longueurs dans le premier tiers du récit. Concernant ce deuxième roman, mon avis est assez similaire. En effet, l’histoire mériterait d’être un peu plus courte, ce qui apporterait certainement davantage de dynamisme.
Lire la suite

Mes très chers parents #9

Le 16 avril 2020

Mes très chers parents,

C’est officiel, nous n’avons plus de porte dans nos toilettes. Pour une durée indéterminée. Le temps que nous fassions les travaux, nous allons donc vivre comme un vieux couple décomplexé de l’intimité. Le rêve.

Dans le salon, ou plutôt la forêt vierge, les plants de tomates explosent. Pas au sens premier du terme (le temps de la sauce ketchup n’est pas encore venu), mais ils affichent fièrement un bon 30-40 cm de haut pour certains. Les plus précoces commencent même à arborer leurs premières fleurs. Et tout cela, sans engrais ! Je ne sais vraiment pas pourquoi certains professionnels pleurent pour pouvoir conserver leurs habitudes pétrochimiques.
Certains de leurs copains (aux plants) sont déjà sous serre et tentent de s’adapter. Plus ou moins avec succès selon les caractères. En tout cas, j’ai hâte que les premières tomates montrent le bout de leur nez afin que je puisse leur montrer mon derrière pour les faire rougir. Je ne sais pas si cela fonctionnera mais comme papa le fait chaque année*, je vais essayer à mon tour. Quand j’ai vu les photos de certaines de vos (énormes) tomates l’année dernière, je me demande d’ailleurs s’il ne montre que son arrière-train.

Lire la suite

Lecture : « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnès Martin-Lugand

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…

Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

Éditeur : Pocket (mai 2014)

Pages : 187

Ma note : 4/5

Mon avis :

Après Désolée, je suis attendue, Les gens heureux lisent et boivent du café est le second roman de l’auteure que j’ai le plaisir de lire. Les chapitres sont courts, l’écriture est fluide, aucune longueur n’est à déplorer.
Lire la suite