Lecture : « L’Infini des possibles » de Lori Nelson Spielman

Dans la famille Fontana, on l’appelle « la malédiction de la deuxième fille ». De génération en génération, il semble que les cadettes restent éternellement célibataires… Fatalité ? Coïncidence ? Depuis qu’elle s’est résolue à vivre avec son chat, Emilia commence fortement à y croire. Lorsque Poppy, son excentrique grand-tante célibataire, lui propose un road-trip en Italie, elle n’hésite pas longtemps à l’accompagner. Le jour de ses 80 ans, lui a prédit la vieille dame, elle-même brisera le sortilège en trouvant le grand amour sur la terre de ses ancêtres… E viva l’amore !

L’Infini des possibles – Lori Nelson Spielman

Éditeur : Pocket (6 mai 2021)

Pages : 539

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Voici un très joli roman filial !
Lire la suite

Lecture : « Le serment d’Hippocrate » de Philippe Vainqueur

Printemps 1969, San Marina, petite ville touristique du Colorado, est saisie d’effroi. Un phénomène d’arythmie s’empare des enfants.

Qui ose exercer un odieux chantage sur les familles par le biais de lettres anonymes ? La panique s’installe dans la population parce que les médecins assistent impuissants à la propagation de ce mal étrange. On suspecte le personnel de l’hôpital.

A-t-on parjuré le serment d’Hippocrate ?

Alan Katerman, éminent chirurgien, est appelé en urgence, pour déterminer la cause et retrouver la quiétude. Par ses qualités et ses talents d’enquêteur démontrés dans une précédente affaire, il fera trembler le criminel et mettra en lumière une vérité qui dépasse l’entendement.

Le serment d’Hippocrate – Philippe Vainqueur

Auto-édité chez BoD (18 janvier 2021)

Pages : 271

Ma note : 3/5

Mon avis :

Après L’île aux deux visages, voici une nouvelle enquête mettant en scène le personnage Alan Katerman.
Lire la suite

Lecture : « Et ton cœur qui bat » de Carène Ponte

Roxane est la créatrice d’un blog dans lequel elle raconte ses péripéties dans tous les coins de France. Pétillante dans ses articles, la jeune femme est pourtant rongée par la culpabilité et la haine. Alors qu’elle doit trouver un nouveau sujet, elle dépose ses valises dans un hôtel un peu particulier… Au Meilleur Ami de l’Homme, vous trouverez devant chaque chambre un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant. Mais dans cet hôtel, il y a également des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie… et apprendront peut-être à Roxane à trouver la force d’affronter le lendemain.

Et ton coeur qui bat PHOTO

Et ton cœur qui bat – Carène Ponte

Éditeur : Pocket (3 juin 2021)

Pages : 255

Ma note : 4/5

Mon avis :

Une fois encore grâce à Carène Ponte, j’ai passé un très bon moment de lecture. Et ton cœur qui bat allie humanité, empathie, tristesse et joie, colère et résilience.
Lire la suite

Lecture : « Il était deux fois » de Franck Thilliez

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Son père, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato, se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée. Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise. Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, Gabriel finit par s’endormir.  Quand il se réveille, rien n’est plus pareil. Il se trouve dans la chambre 7, au rez-de-chaussée. Contre la fenêtre s’écrase une pluie d’oiseaux morts. Et douze ans ont passé. On est en 2020. Julie n’a pas été retrouvée.

Il était deux fois – Franck Thilliez

Éditeur : Pocket (4 juin 2021)

Pages : 617

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Il était deux fois, une sacrée histoire ! Sur fond d’amnésie, c’est une véritable toile machiavélique qui se tisse au fil des chapitres. Un thriller qui ne cesse de nous étonner !
Lire la suite

Lecture : « Nous sommes l’étincelle » de Vincent Villeminot

« Nous ne jouerons pas le jeu » …
Trente-six ans plus tôt, dégoûtée d’un monde où elle n’avait plus sa place, une partie de la jeunesse a fait sécession. Loin de la Ville sous surveillance, une poignée d’entre eux a choisi la nature, la cabane – la vie sous les arbres. Utopie ? Peut-être…
2061, Forêt du D., Dordogne. Ils sont trois enfants sauvages – chasseurs, pêcheurs, loups parmi les loups. Arrachés à leurs parents par une troupe de braconniers, Montana, Dan et Judith vont devoir survivre à tout prix. Et sous la cendre des illusions, raviver l’étincelle…

Nous sommes l'étincelle PHOTO

Nous sommes l’étincelle – Vincent Villeminot

Éditeur : Pocket (8 avril 2021)

Pages : 531

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Nous sommes l’étincelle est un roman que l’on pourrait nommer d’anticipation, dans lequel les personnages se révoltent et pensent se tourner vers un monde baigné d’utopie. Abandonner toute forme de souveraineté pour vivre ensemble, sur un même pied d’égalité, au sein d’une nature paisible, tel est leur désir le plus profond. Mais leur rêve peut-il devenir réalité ?
Lire la suite

Lecture : « L’île aux deux visages » de Philippe Vainqueur

Bluetown, ville touristique pourvue d’îles paradisiaques est la proie d’un audacieux voleur de tableaux. Robert Fisher, policier local, ne possède ni piste ni indice.

Alan Katerman, éminent chirurgien, est missionné dans cette petite ville. Homme solitaire, il proposera son aide pour dévoiler le coupable.

Ses investigations le conduiront à redécouvrir la passion et braver du danger, sur une île mystérieuse. Mais, plus dur que de résoudre cette enquête, il devra se remettre du deuil d’un amour de jeunesse.

L'île aux deux visages PHOTO

L’île aux deux visages – Philippe Vainqueur

Auto-édité chez BoD (1er février 2021)

Pages : 280

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

L’île aux deux visages est le premier roman de Philippe Vainqueur et le premier tome mettant en avant son héros Alan Katerman.
Lire la suite

Lecture : « Donc voilà – Journal sans filtre » de Pierre Ladoue

Mardi 1er janvier 2019
Et donc voilà et toujours est-il que voici du coup les miennes, de résolutions :
arrêter de fumer, arrêter de picoler, me mettre au sport
genre me mettre à courir dans les rues en tenue fluo
être plus poli, être plus sociable et puis y aller mollo avec les jeux-vidéos
et non et à vrai dire j’déconne, là, et j’vous fais marcher
et il est hors de question que j’prenne ces résolutions
et genre plutôt crever que d’arrêter de fumer
et c’est pas demain la veille qu’on m’verra, en tenue fluo, courir dans les rues
moi, j’suis un type qui passe ses journées à soulever des cartons et qui, le soir, en rentrant,
se déclipse la plupart du temps une canette de bière : voilà qui j’suis, en résumé

Donc voilà, journal sans filtre – Pierre Ladoue

Éditeur : AO – André Odemard (1er janvier 2021)

Pages : 260

Ma note : 2,5/5

Mon avis :

Lorsque l’on m’a proposé ce « journal sans filtre », je me suis dis, allez, je tente, ce sera une lecture originale ! Et bien pour cela, oui, ce fut complètement atypique !
Lire la suite

Lecture : « Juste avant de mourir » de S.K. Tremayne

On le lui dit, le lui répète : en précipitant sa voiture dans ce lac gelé, Kath a voulu mettre fin à ses jours. Frappée d’amnésie rétrograde, la jeune femme se demande bien pourquoi. Cette vie qu’elle mène avec Adam et leur fille, au milieu d’une lande sauvage et spectrale, elle l’aime, pourtant. Mais depuis son retour à la maison, son Ranger de mari semble de plus en plus hostile, distant. Quant à Lyla, elle passe de plus en plus de temps à courir les bruyères, ou à aligner des cadavres d’oiseaux – qu’essaye-t-elle de lui dire ? Que s’est-il donc passé, juste avant de mourir ?

Juste avant de mourir PHOTO

Juste avant de mourir – S.K. Tremayne

Éditeur : Pocket (14 janvier 2021)

Pages : 442

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

C’est le troisième livre de S.K. Tremayne que je lis. J’avais adoré Le doute, j’avais aimé La menace, et concernant Juste avant de mourir, je suis nettement plus mitigée.
Lire la suite

Lecture : « Mamma Maria » de Serena Giuliano

Sous le coup d’une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d’Adriano Celentano… Ce caffè, c’est le cœur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s’est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s’est pas présenté pour son éternelle partie de scopa… La fin de la dolce vita ?

Mamma Maria PHOTO

Mamma Maria – Serena Giuliano

Éditeur : Pocket (18 mars 2021)

Pages : 228

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Voici un roman gorgé de soleil, d’entraide et de liens d’amitié qui procure un plaisir fou à la lecture ! Je l’ai adoré !
Lire la suite

Lecture : « Autopsie d’un drame » de Sarah Vaughan

Jess, mère au foyer, fait preuve d’une grande dévotion envers ses trois enfants, qu’elle chérit et protège à tout prix. C’est du moins la façon dont Liz, son amie depuis dix ans, la perçoit.  Mais le doute s’installe lorsque Jess se rend aux urgences pédiatriques où travaille Liz. Dans ses bras, sa fille Betsey, âgée de dix mois, présente tous les signes d’un traumatisme crânien. Jess, d’ordinaire si soucieuse du bien-être de sa famille, semble étrangement distante et peu concernée par la situation, et ses explications ne collent pas avec  la blessure de l’enfant. Liz s’interroge sur les réelles motivations de son amie. Pourquoi a-t-elle attendu aussi longtemps avant de se rendre à l’hôpital ?  S’agit-il vraiment d’un accident, comme elle l’affirme ? 
Un drame psychologique brillamment tissé qui sonde  les enjeux de la maternité, de l’amitié et interroge  ce qui nous lie ou nous sépare.

Autopsie d’un drame – Sarah Vaughan

Éditeur : Préludes (10 mars 2021)

Pages : 440

Ma note : 4/5

Mon avis :

Ce roman porte bien son titre car c’est une réelle dissection d’un drame familial. Dans ce cas, il ne faut pas s’attendre à un rythme effréné. Tout est dans la psychologie des personnages, et notamment dans celle de la mère de famille, Jess, qui semble un peu dépassée suite à la naissance de son troisième enfant, la petite Betsey. Elle qui a toujours été un modèle de maternité pour ses proches voit sa vie basculer lorsqu’elle emmène son bébé aux urgences pédiatriques et qu’un traumatisme crânien est détecté. L’attitude et les explications de Jess concernant ce drame sèment le doute au sein du corps médical. S’en suit alors une plongée dans les abysses de la maternité et des difficultés qui lui sont liées.
Lire la suite