Lecture : « Trois mots, cinq mensonges » de Michel Stanovici

Combien de fois peut-on renoncer à suivre son instinct, sa première impression, son sixième sens ? Toute ces intuitions dont le seul but est de se protéger des autres, mais bien souvent de soi-même avant tout….

Après les trahisons et les déceptions qui jalonnent une vie bien remplie, Raphaël est enfin décidé à ne plus succomber trop facilement à la tentation… C’est pourtant à ce moment précis qu’il rencontre celle qu’il n’espérait plus. Elle se prénomme Anaïs, elle est tout simplement parfaite. La femme dont on rêve mais dont on sait au fond de soi qu’elle n’existe pas…

Trois mots, cinq mensonges – Michel Stanovici

Éditeur : Fauves Éditions (10 octobre 2019)

Pages : 184

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

Ce court roman met en exergue la relation amoureuse d’un homme et d’une femme pour qui tout commence avec passion.
Lire la suite

Lecture : « Réveiller les lions » de Ayelet Gundar-Goshen

« L’homme, il le percute précisément au moment où il songe que c’est la plus belle lune qu’il a vue de sa vie. »

Le Dr Ethan Green est un homme bien. Il sauve des vies. Il aime sa femme. Il adore ses deux petits garçons. Le Dr Ethan Green a de la chance : il est né du bon côté. Cette nuit-là, pourtant, le neurochirurgien prend la fuite après avoir percuté un homme sur une route, dans le désert. Le lendemain, la femme de la victime se présente à la villa du médecin : elle a tout vu. Sirkitt, qui partage une caravane avec d’autres clandestins soudanais ou érythréens, découvre un monde de confort. Cependant, ce qu’elle exige d’Ethan en échange de son silence ne se quantifie pas en argent… Alors que l’enquête sur le chauffard est confiée à son épouse, inspecteur de police, Ethan Green s’engouffre dans la mécanique de la double vie, sur fond de trafics, de violences – et de désirs inavouables.

Après Une nuit, Markovitch, l’espoir de la littérature israélienne revient avec un thriller humanitaire qui plonge le lecteur au cœur d’un monde méconnu. Concerto pour trois voix capiteux et tendu, Réveiller les lions fait jaillir un chant âpre et sombre mais irradié d’empathie, qui en dit autant sur les failles d’un pays que sur celles d’un couple – un roman dérangeant et engagé qui en dit moins sur ce qui oppose les hommes que sur ce qui les lie.

Réveiller les lions – Ayelet Gundar-Goshen

Éditeur : Presses de la Cité (7 septembre 2017)

Pages : 413

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Après Une nuit, Markovitch, j’ai retrouvé la plume délicate d’Ayelet Gundar-Goshen. Comme pour le précédent roman, même si j’apprécie de lire cette auteure, c’est lentement que les 413 pages se sont tournées.
Lire la suite

Mon top de mes lectures en 2019

Tout d’abord, je vous souhaite une très belle année 2020 ! Que vos jolis projets se réalisent, que la santé soit d’acier, que la joie emplisse vos foyers, que les petits et grands bonheurs fassent partie intégrante de votre quotidien 

En 2019, 5 romans m’ont particulièrement touchée. De différentes manières, sur différents sujets, et c’est justement cela qui fait la richesse des livres et le plaisir de plonger en chacun d’entre eux.

Je n’insisterai pas sur les lectures « flop », mais une m’a particulièrement déçue par la construction brouillon du récit et par le manque d’intérêt que j’ai pu avoir pour l’histoire et les personnages. Il s’agit de Chaque fidélité de Marco Missiroli.

Retrouvez toutes mes lectures 2019 dans mon index.

Je vous propose donc de découvrir ou redécouvrir ci-dessous mes lectures « top ». Ce ne sont pas forcément des parutions 2019 mais des romans lus en 2019 dont les dates de parution peuvent être antérieures.

★ ☆ ★

La Montagne entre nous de Charles Martin

Une lecture coup de cœur ! J’ai tout aimé ! Je ne peux que vous recommander furieusement ce roman qui m’a tenue en haleine du début à la fin et plus encore. L’attachement aux personnages, les actions, les émotions et les révélations en font un combo gagnant à 100%. J’ai même visionné le film à la suite de ma lecture, et il ne m’a pas déçue non plus. Ma chronique ici.

★ ☆ ★

La Vraie Vie d’Adeline Dieudonné

La Vraie Vie est un roman cinglant et sanguin qui nous plonge tout de go dans la dominance, la violence, la métamorphose, la soumission, l’affrontement, l’ascendance du Mal mais aussi dans l’émulation de la survie. C’est l’offensive d’une jeune fille au cœur des hostilités familiales. Un récit à découvrir absolument pour sa fulgurance et son âpreté. Il est féroce et ne manque pourtant pas d’espoir dans l’apparente désespérance de la vie de cette famille au cœur de laquelle nous n’aimerions pas être nés. Un roman que je n’ai pas oublié, même plusieurs mois après sa lecture. Ma chronique ici.

★ ☆ ★
Découvrir la suite

Lecture : « Les Secrets de Cloudesley » de Hannah Richell

1955. On dit qu’au manoir de Cloudesley l’ennui n’existe pas. Pourtant, ce lieu de faste et de beauté, Lillian Oberon rêve de le fuir. À vingt-six ans, la jeune femme n’arrive plus à maintenir les apparences d’une vie heureuse aux côtés du séduisant magnat et collectionneur Charles Oberon. Qu’est-elle réellement pour lui ? Une œuvre de plus à contempler ou une femme à aimer ? Mais le jour où le destin place sur son chemin un peintre passionné, une autre vie semble possible…

Soixante ans plus tard, de la splendide demeure ne reste qu’une bâtisse en ruines. De retour à Cloudesley pour veiller sur Lillian, sa grand-mère adorée, Maggie Oberon fait une promesse : sauver l’héritage familial. Mais comment affronter les créanciers ? Et, surtout, comment la jeune femme, aux prises avec ses erreurs passées, pourra-t-elle gérer seule le domaine ?

Maggie ignore qu’entre les murs décrépis de la vieille maison se cache un trésor inestimable. Et un terrible secret, qui pèse sur elle et sur Lillian…

Les Secrets de Cloudesley – Hannah Richell

Éditeur : Belfond (3 octobre 2019)

Pages : 362

Ma note : 4,75/5

Mon avis :

Il y a quelques années, j’avais tellement aimé le deuxième roman de l’auteure, La Maison du lac *, que je n’ai pas hésité une seule seconde à participer quand Carine du Cercle Belfond a mis en jeu le petit dernier afin d’en discuter lors d’un book club sur Facebook (qui s’est déroulé hier, en présence de l’auteure SVP !). Et quelle ne fut pas ma joie d’être sélectionnée !
Lire la suite

Concours : Gagnez la revue des Fêtes PAGE n°199 + des goodies (5 gagnants !)

Bonjour à tous ! C’est bientôt Noël ! J’ai le plaisir de vous proposer un concours pour remporter la très jolie revue PAGE des Libraires et ses goodies ! Ce sera malheureusement le dernier avec PAGE puisque je stoppe notre partenariat par manque de temps. Mais j’ai déjà eu de nombreuses occasions de vous la présenter, regardez 🙂

Nous vous proposons donc de remporter la revue PAGE des Fêtes (le numéro n°199) mais aussi un sac en toile, un carnet et un marque-page. Découvrir la suite et participer

Lecture : « X ou Y » de Séverine de la Croix (+ CONCOURS)

« Je suis Camille mais depuis un an, quatre mois et vingt-et-un jours, je m’appelle Yann. Depuis que mon père ne sait plus lequel de nous deux est mort dans l’accident, son fils ou sa fille, Camille ou Yann. »
Pour se protéger de son père devenu alcoolique depuis le drame, Camille a pris l’identité de son frère jumeau : Yann, son double, la moitié d’elle sans laquelle elle n’arrive plus à vivre, décédé dans l’accident avec leur mère. Inscrite dans un nouveau lycée, elle fait illusion.
Mais comment demeurer Yann quand Thomas fait irruption dans sa vie ? Et comment redevenir Camille alors que son père s’accroche à « son fils » pour ne pas sombrer ?

X ou Y – Séverine de la Croix

Éditeur : Les Éditions du Rocher (23 octobre 2019)

Pages : 243

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

La très sympathique Séverine de la Croix m’avait déjà fait passer un très bon moment avec Là où l’on s’aime, il ne fait jamais nuit, alors quand j’ai découvert le petit nouveau dans ma boîte aux lettres, je fus ravie ! Tout d’abord un grand merci à elle pour cet envoi et son petit mot mais aussi à sa Maison d’Éditions. Love.
Lire la suite

Lecture : « Le Pensionnat de Catherine » de Florence Roche

Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi, Samuel, jeune professeur, apprend, à la mort de sa mère adoptive, qu’il a été recueilli en 1943 non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir.
En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa mère Catherine, une veuve qui dirige avec autorité un pensionnat de jeunes filles. L’arrivée d’une nouvelle enseignante, qui porte de lourdes accusations à l’encontre de Catherine, va remettre en cause les certitudes de Camille sur sa filiation.
C’est dans la région d’Annecy que Samuel et Camille vont se rencontrer par hasard au milieu des ruines du chalet des anciens passeurs de Juifs.
Tous deux se lancent dans une périlleuse quête de leurs origines et, surtout, découvrent l’amour…

Le Pensionnat de Catherine – Florence Roche

Éditeur : Presses de la Cité (3 octobre 2019)

Pages : 300

Ma note : 4/5

Mon avis :

Les romans sur l’histoire et particulièrement sur la Seconde Guerre Mondiale m’ont toujours attirée. Alors quand j’ai eu la surprise de recevoir celui-ci, j’en fus ravie. D’autant plus que l’intrigue se déroule notamment en Auvergne qui est une région qui jouxte la mienne et que j’aime beaucoup.
Lire la suite