Lecture : « Mamma Maria » de Serena Giuliano

Sous le coup d’une déception amoureuse, Sofia a quitté Paris pour son petit village natal de la côte amalfitaine. Là, la jeune traductrice respire enfin. Attablée à sa place habituelle, sur la terrasse du Mamma Maria, le bonheur est simple comme un espresso au soleil ou une chanson d’Adriano Celentano… Ce caffè, c’est le cœur du village, le rendez-vous des jeunes, des vieux, dans le généreux giron de la patronne, Maria, leur mère à tous. Or ce matin-là, pour la première fois depuis des lustres, il s’est glissé comme une fausse note dans la partition. Le vieux Franco ne s’est pas présenté pour son éternelle partie de scopa… La fin de la dolce vita ?

Mamma Maria PHOTO

Mamma Maria – Serena Giuliano

Éditeur : Pocket (18 mars 2021)

Pages : 228

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Voici un roman gorgé de soleil, d’entraide et de liens d’amitié qui procure un plaisir fou à la lecture ! Je l’ai adoré !
Lire la suite

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

Are you new to blogging, and do you want step-by-step guidance on how to publish and grow your blog? Learn more about our new Blogging for Beginners course and get 50% off through December 10th.

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Lecture : « Autopsie d’un drame » de Sarah Vaughan

Jess, mère au foyer, fait preuve d’une grande dévotion envers ses trois enfants, qu’elle chérit et protège à tout prix. C’est du moins la façon dont Liz, son amie depuis dix ans, la perçoit.  Mais le doute s’installe lorsque Jess se rend aux urgences pédiatriques où travaille Liz. Dans ses bras, sa fille Betsey, âgée de dix mois, présente tous les signes d’un traumatisme crânien. Jess, d’ordinaire si soucieuse du bien-être de sa famille, semble étrangement distante et peu concernée par la situation, et ses explications ne collent pas avec  la blessure de l’enfant. Liz s’interroge sur les réelles motivations de son amie. Pourquoi a-t-elle attendu aussi longtemps avant de se rendre à l’hôpital ?  S’agit-il vraiment d’un accident, comme elle l’affirme ? 
Un drame psychologique brillamment tissé qui sonde  les enjeux de la maternité, de l’amitié et interroge  ce qui nous lie ou nous sépare.

Autopsie d’un drame – Sarah Vaughan

Éditeur : Préludes (10 mars 2021)

Pages : 440

Ma note : 4/5

Mon avis :

Ce roman porte bien son titre car c’est une réelle dissection d’un drame familial. Dans ce cas, il ne faut pas s’attendre à un rythme effréné. Tout est dans la psychologie des personnages, et notamment dans celle de la mère de famille, Jess, qui semble un peu dépassée suite à la naissance de son troisième enfant, la petite Betsey. Elle qui a toujours été un modèle de maternité pour ses proches voit sa vie basculer lorsqu’elle emmène son bébé aux urgences pédiatriques et qu’un traumatisme crânien est détecté. L’attitude et les explications de Jess concernant ce drame sèment le doute au sein du corps médical. S’en suit alors une plongée dans les abysses de la maternité et des difficultés qui lui sont liées.
Lire la suite

Lecture : « Ça va changer avec vous ! » de Julien Vidal

Vous n’êtes plus seul(e)… et ça va changer avec nous !

Je suis parti d’un constat simple basé sur ma propre expérience : je suis beaucoup plus heureux depuis que j’agis en accord avec mes convictions. Alors soyons fiers de nos valeurs écocitoyennes car chacun peut participer à la construction d’une société plus durable et plus solidaire.

Vous avez en main le kit complet pour :
– comprendre pourquoi il est urgent d’agir,
– répondre à ceux qui ne croient pas à l’urgence climatique et à notre capacité d’action,
– savoir par où commencer,
– donner envie aux autres de vous rejoindre dans votre aventure !

Ça va changer avec vous ! – Julien Vidal

Éditeur : Pocket (7 janvier 2021)

Pages : 193

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Un livre truffé d’idées pour agir au quotidien, chacun à son rythme, chacun dans ses domaines de prédilection.
Lire la suite

Lecture : « Rien ne t’efface » de Michel Bussi

Juin 2010 : Esteban, dix ans, disparaît sur la plage de Saint-Jean-de-Luz. Personne n’a rien vu.
Juin 2020 : sa mère, Maddi, a refait sa vie mais la douleur et l’incompréhension sont toujours là. Elle revient en pèlerinage au Pays basque et, sur la même plage, reconnaît Esteban. Ou son jumeau parfait, Tom, un enfant de dix ans.
Maddi quitte tout pour découvrir l’identité de ce garçon et s’installe dans son village, à Murol, en Auvergne. 
Elle, si rationnelle, peut-elle croire à l’impossible ?
Esteban serait-il devenu Tom ?
L’histoire se répéterait-elle ? Tom est-il en danger ?
Maddi est-elle la seule à pouvoir le protéger ?

Rien ne t’efface – Michel Bussi

Éditeur : Presses de la Cité (4 février 2021)

Pages : 448

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Un nouveau Bussi ? Comment résister ?!

C’est avec délectation que je me suis plongée dans ce nouveau roman. C’est pour moi l’assurance de passer un très bon moment. 
Lire la suite

Lecture : « Ma cabane » – Olivier Garance et Delphine Saubaber

C’est une petite maison, posée dans un décor de montagne. Olivier en tombe amoureux. Il va y revenir, faire des retraites, en prendre soin comme d’une personne. Cette cabane, c’est sa forêt de Sibérie. Son asile. C’est un cri de révolte autant qu’un cri d’amour. Un endroit qui l’aide à vivre. Un rêve de gamin. Avec lui, nous ressentons l’épaisseur de la nuit comme celle du silence, nous éprouvons le froid et le parfum des petits matins. Nous vivons ce désir qui est en chacun de nous, celui d’une échappée sauvage dans laquelle enfin se retrouver.

Ma cabane – Olivier Garance et Delphine Saubaber

Éditeur : Pocket (21 janvier 2021)

Pages : 107

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

Ce court roman peut s’apparenter à un carnet de souvenirs. Son auteur y déverse notamment son amour pour la nature en général, la montagne en particulier, et cette cabane dans les Pyrénées vers le Mont Aspet à 1889 mètres d’altitude, qui lui évoque son enfance et accueille ses introspections et son besoin de se retrouver seul. Enfin, pas tout à fait, puisque son fidèle chien Tao l’accompagne.
Lire la suite

Lecture : « L’hiver de Solveig » de Reine Andrieu

Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant  qui vit désormais sous leur toit.

Printemps  1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle  ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié  ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.

L’hiver de Solveig – Reine Andrieu

Éditeur : Préludes (10 février 2021)

Pages : 437

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Immersion intime au sein d’une famille française en temps de guerre, la Seconde pour être précise.
Lire la suite

Lecture : « Le Vallon des lucioles » de Isla Morley

1937, Kentucky. Clay Havens et Ulys Massey, deux jeunes photographe et journaliste, sont envoyés dans le cadre du New Deal réaliser un reportage sur un coin reculé des Appalaches.

Dès leur arrivée, les habitants du village les mettent en garde sur une étrange famille qui vit au cœur de la forêt. Il n’en faut pas plus pour qu’ils partent à leur rencontre, dans l’espoir de trouver un sujet passionnant. Ce qu’ils découvrent va transformer à jamais la vie de Clay et stupéfier le pays entier. À travers l’objectif de son appareil, se dévoile une jeune femme splendide, Jubilee Buford, dont la peau teintée d’un bleu prononcé le fascine et le bouleverse.

Leur histoire sera émaillée de passion, de violence, de discorde dans une société américaine en proie au racisme et aux préjugés.

Le Vallon des lucioles – Isla Morley

Éditeur : Seuil (4 mars 2021)

Pages : 474

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Au fil de ma lecture, j’ai été de plus en plus passionnée par cette histoire originale qui sous des airs un peu fantastiques au départ finit par nous révéler des faits incroyablement réalistes.
Lire la suite

Lecture : « Par la force des arbres » – Édouard Cortès

Après un coup de tonnerre du destin, Édouard Cortès choisit de se réfugier au sommet d’un chêne, de prendre de la hauteur sur sa vie et notre époque effrénée.

À presque quarante ans, il embrasse femme et enfants, supprime ses comptes sur les réseaux sociaux et s’enfonce dans une forêt du Périgord pour un voyage immobile. Là, dans une cabane construite de ses mains, il accomplit son rêve d’enfant : s’enforester, rompre avec ses chaînes, se transformer avec le chêne, boire à la sève des rameaux. Ce printemps en altitude et dans le silence des bois offre une lecture de la nature qui ne se trouve dans aucun guide ou encyclopédie. Le chêne si calme abrite un cabinet de curiosités et accorde pendant trois mois à l’homme perché une rêverie sous les houppiers et les étoiles. Il faut savoir parfois contempler une colonie de fourmis savourant le miellat, écouter un geai ou un couple de mésanges bleues, observer à la loupe des champignons et des lichens pour comprendre le tragique et la poésie de notre humanité. Afin de renouer avec l’enchantement et la clarté, l’homme-arbre doit couper certaines branches, s’alléger et se laisser traverser par la vie sauvage avec le stoïcisme du chêne.

Par la force des arbres – Édouard Cortès

Éditeur : Éditions des Équateurs (21 octobre 2020)

Pages : 174

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Édouard Cortès, déprimé à la quarantaine, a décidé de s’immerger au cœur de la forêt au lieu d’en finir avec la vie, avec cette vie qui ne lui correspond plus. Il s’est isolé du monde des Hommes pour rejoindre temporairement celui des arbres et de leurs habitants. Une connexion totale avec la nature dans une cabane construite au sein d’un chêne.
Lire la suite

Lecture : « La fin des océans » de Maja Lunde

2017. Confrontée aux menaces commerciales qui pèsent sur son fjord, Signe appareille sur son voilier, direction le Sud de la France. L’écologie au cœur, la Norvégienne ne laissera pas fondre son glacier natal – devrait-elle affronter, pour cela, son premier amour…
2041. Guerre de l’eau, incendies, exode climatique… Sur les routes à travers le chaos du monde, une famille séparée tâche de se réunir. Dans un champ desséché, soudain : un voilier abandonné. Symbole tragique de la fin des océans, ou d’un nouvel horizon ?

La fin des océans – Maja Lunde

Éditeur : Pocket (3 septembre 2020)

Pages : 356

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le précédent roman de l’auteure, Une histoire des abeilles, c’est donc avec un grand plaisir que je me suis plongée dans la continuité écologique qu’est La fin des océans.
Lire la suite