Lecture : « L’atelier des poisons » de Sylvie Gibert

Paris, 1880. A l’académie Julian, le premier atelier à ouvrir ses portes aux femmes, la vie n’est pas facile. L’apprentissage du métier de peintre est ardu, long et coûteux. Seules les jeunes filles dotées d’un véritable talent et, surtout, d’une grande force de caractère, parviennent à en surmonter les obstacles.
Du talent, Zélie Murineau n’en manque pas. De la force de caractère non plus. N’a-t-elle pas déjà prouvé qu’elle était prête à tout pour parvenir à ses fins ? Pourtant, lorsque Alexandre d’Arbourg, le commissaire du quartier du Palais-Royal, lui demande de faire le portrait de sa filleule, sa belle assurance est ébranlée : comment ne pas croire que cette commande dissimule d’autres motifs ? Même si elle en connaît les risques, elle n’est pas en mesure de refuser le marché que lui propose le beau commissaire : elle sera donc « ses yeux ».
Des auberges mal famées jusqu’aux salons de la grande bourgeoisie, elle va l’aider à discerner ce que les grands maîtres de la peinture sont les seuls à voir : les vérités qui se cachent derrière les apparences.

L'atelier des poisons

L’atelier des poisons – Sylvie Gibert

Éditeur : Plon (2016)

Pages : 352

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

Ce roman historique et policier est passionnant ! Il nous plonge dans le monde de l’art au XIXème siècle à Paris, alors peu enclin au travail artistique des femmes.   Lire la suite

Publicités

Revue : PAGE des libraires, édition été 2016

Revue PAGE 1

J’ai eu le plaisir de découvrir cette belle revue en partenariat avec Livraddict que je remercie, ainsi que PAGE bien sûr !

PAGE, c’est une revue regroupant les livres lus en avant-première et conseillés par les libraires eux-même en littérature, BD, jeunesse, polar, essais & documents, et poche.  Lire la suite

Lecture : « À la grâce des hommes » de Hannah Kent

Islande, 13 mars 1828. Agnes Magnúsdóttir est reconnue coupable de l’assassinat de Natan Ketilsson, son amant, et condamnée à mort. En attendant son exécution, la prisonnière est placée comme servante dans une ferme reculée. Horrifiés à l’idée d’héberger une meurtrière, le fermier, sa femme et leurs deux filles évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Au fil des mois, elle devra apprendre à vivre au sein de cette famille hostile. Malgré les peurs réciproques, la violence, les préjugés, les colères et la mort annoncée.
Et la vérité qu’Agnes voudrait pouvoir faire entendre alors que personne ne semble prêt à l’écouter.

Photo A la grâce des hommes

À la grâce des hommes – Hannah Kent

Éditeur : Pocket (2016)

Pages : 447

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Inspiré d’une histoire vraie, ce roman nous plonge dans une Islande austère du XIXème siècle qui a vu sa dernière exécution avoir lieu en 1829. Celle d’Agnes Magnúsdóttir, condamnée pour sa participation au meurtre de Natan Ketilsson et Pétur Jónsson en 1828 au nord de l’île, à Illugastadir.

C’est une histoire extrêmement bien fouillée par l’auteure qui nous est relatée, c’est un récit historiquement riche, un pan sombre du passé islandais. Nous sommes immergés dans cette ambiance âpre et rude. Les corbeaux tournoient, le froid envahit les maisons et les cœurs, la neige engloutit les paysages. Hannah Kent, à travers une écriture séduisante et des passages poétiques, a complètement su m’embarquer dans ce tableau ténébreux islandais.  Lire la suite

Lecture : « Maestra » de L.S. Hilton

Le jour, Judith Rashleigh est assistante dans un hôtel de ventes aux enchères londonien qui l’exploite malgré ses diplômes et son talent. La nuit, elle officie dans un bar à hôtesses ou elle séduit sans effort.
Judith sait qu’elle doit jouer le jeu. Pour faire carrière et pour charmer les hommes, elle a appris à être une gentille fille… Jusqu’à ce qu’elle découvre une gigantesque escroquerie autour d’une fausse toile de maître. Licenciée avant d’avoir pu faire éclater le scandale, Judith décide de fuir avec un riche client sur la Côte d’Azur. Là-bas, un monde décadent et corrompu les attend. Là-bas, elle goûtera à la vengeance. La gentille fille deviendra femme fatale.

Maestra

Maestra – L.S. Hilton

Éditeur : Robert Laffont (2016)

Pages : 384

Ma note : 2/5

Mon avis :

Je vous avoue que j’avais hâte de terminer cette lecture. Je sais, c’est assez direct mais…  Lire la suite

Lecture : « Un hiver à Paris » de Jean-Philippe Blondel

C’est l’heure du retour de vacances. Dans le courrier en souffrance, une lettre attend Victor, professeur d’anglais depuis vingt ans. Ce qu’elle contient va raviver un souvenir enfoui.
Septembre 1984. Victor est à Paris pour sa deuxième année de prépa. Il travaille beaucoup, a peu voire pas d’amis, la compétition est de toute façon cruelle. Un jour de cours comme un autre, dans la classe d’en face on entend une insulte, une porte qui claque, quelques secondes de silence, un bruit mat, le hurlement de la bibliothécaire. Mathieu a sauté. La pression, le sentiment de transparence, la solitude ? Qu’importe. Rien ne sera plus jamais comme avant…

Un hiver à Paris

Un hiver à Paris – Jean-Philippe Blondel

Éditeur : Pocket (2016)

Pages : 188

Ma note : 4,75/5

Mon avis :

Un Hiver à Paris est le récit honnête et sincère d’un provincial monté à la capitale dans les années 80 pour ses études de Lettres. Confronté à l’exigence des classes préparatoires et à la compétition entre étudiants, il passe une première année difficile, se sentant exclu de ce monde élitiste qui ne lui correspond aucunement. Mais un drame va tout changer.  Lire la suite

Lecture : « La Fille du train » de Paula Hawkins

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il la trompe, avant qu’il la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Photo La fille du train 2

La Fille du train – Paula Hawkins

Éditeur : Sonatine (2015)

Pages : 379

Ma note : 4/5

Mon avis :

J’habite près d’une petite voie ferrée, et le récit commence quasiment le jour et le mois de mon anniversaire ; là je me suis dit, ça commence fort 😉

J’ai beaucoup entendu parler de ce thriller, d’autant plus qu’il est adapté au cinéma (sortie le 26 octobre 2016), alors comme beaucoup, j’ai eu envie de le lire. J’ai ouvert une lecture commune sur Livraddict et hop, nous sommes quelques lecteurs à l’avoir découvert ensemble.

Nous suivons Rachel, une trentenaire alcoolique qui prend le train tous les jours pour Londres et qui se prend de passion pour les habitants d’une jolie maison victorienne située près de la voie ferrée, à la hauteur d’un feu – ce qui laisse le temps d’admirer « le paysage ». Chaque jour, elle contemple donc à travers la vitre un petit pan de la vie de ce couple, Jess et Jason comme elle les nomme. Pour elle, ils incarnent le couple parfait ; elle, est belle et a la fibre artistique ; lui, est charismatique et protecteur. Rachel y voit son passé, à l’époque du bonheur d’avec Tom.  Lire la suite

Lecture : « Deux gouttes d’eau » de Jacques Expert

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie, et l’enregistrement d’une caméra de surveillance permet d’identifier son ami, Antoine Deloye, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine, malgré les évidences, à nier les faits. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau.

Deux gouttes d'eau

Deux gouttes d’eau – Jacques Expert

Éditeur : Le Livre de Poche (2016)

Pages : 384

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Tout commence quand Sophie et Philippe Deloye tentent une septième fécondation in vitro. Après des années de galère stérile, cette tentative réussit et Sophie tombe enceinte de jumeaux. Tout le récit est jalonné d’informations sur l’enfance des frères. Cette alternance des époques nous permet d’en savoir plus sur leur caractère et sur des faits mystérieux et parfois sanglants qui se sont produits auparavant. J’ai beaucoup aimé plonger dans les deux univers et m’introduire toujours plus dans la psychologie des frères Deloye.  Lire la suite