Lecture : « La Princesse des glaces » de Camilla Läckberg

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres –, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. 
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

La Princesse des glaces – Camilla Läckberg

Éditeur : Actes Sud (mai 2008)

Pages : 382

Ma note : 3,25/5

Mon avis :

J’ai commencé ce polar il y a plusieurs mois. Je l’avais mis en stand-by par manque d’intérêt… En effet, je n’ai pas été emballée, ce n’était pas une catastrophe mais ce premier tome de la saga Erica Falck et Patrik Hedström m’a fait perdre mon enthousiasme au fil des paragraphes. Trop lent surement, et pourtant j’apprécie aussi les romans d’ambiance. C’est comme ça, que voulez-vous. Je l’avais pourtant commencé avec entrain et j’étais presque sûre qu’il allait me plaire, étant donné son succès et mon attrait pour les polars scandinaves ainsi que les enquêtes policières. 

J’ai donc fini par le bouder durant de nombreuses semaines, attirée par d’autres sorties littéraires alléchantes. Puis il y a quelques jours, je me suis dit qu’il fallait vraiment que je reprenne et finisse cette lecture. J’avais peur d’avoir oublié pas mal d’éléments de l’histoire mais finalement la reprise de cet en-cours s’est plutôt bien passée. J’ai retrouvé les personnages et les grandes lignes de l’intrigue sans difficulté. Peut-être étais-je mieux disposée à le lire qu’au commencement ? Je ne sais pas, mais les quarante derniers pour cent restants se sont mieux déroulés, surement dû au dénouement de l’intrigue. Mais je ne déroge pas sur le fait que tout est un peu longuet… Les chapitres longs (6 seulement en presque 400 pages) n’ont pas aidé non plus, étant donné que j’adore les chapitres courts qui amènent un rythme haletant à un récit à suspense. Je sais que c’est souvent le propre des polars noirs scandinaves, cette atmosphère sombre et particulière, mais ici il m’a clairement manqué quelque chose.

En revanche, j’ai eu le plaisir de ressentir finalement un peu d’attachement aux personnages d’Erica et Patrik. Cette forme de romance m’a plu dans la deuxième moitié du roman et ce serait presque pour eux que je tenterai peut-être plus tard le deuxième tome, pour ne pas rester – je l’espère – sur un sentiment global assez mitigé.

Concernant l’intrigue en elle-même, elle nous plonge dans les secrets d’un petit village suédois et de quelques uns de ses habitants mystérieux. Aux allures de huis-clos, elle nous fait suspecter tour à tour ces hommes et ces femmes, et ce n’est qu’aux dernières pages que tout se révèle à nous. Rien d’haletant encore une fois, pas de bouche bée non plus, mais un dénouement qui n’a rien de désagréable, plutôt intéressant même je dirai.

En bref, vous aurez compris que je reste sur mes gardes concernant cette auteure renommée que j’ai découverte avec ce roman glacial. Si les deux personnages principaux ont fini par m’attendrir, cela ne m’a pas fait oublier les longueurs et le manque certain de rythme et de suspense. Un avis mitigé qui ne demande qu’à s’améliorer avec le tome 2 !

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

9 réflexions sur « Lecture : « La Princesse des glaces » de Camilla Läckberg »

  1. Comme tittounett, je te conseille vraiment de continuer cette saga 😉 Personnellement, je trouve qu’au fur et à mesure des tomes, l’intrigue semble plus travaillée et le style de Camilla Lackberg plus entraînant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s