Lecture : « L’assassin de ma sœur » de Flynn Berry (Rentrée littéraire septembre 2018)

Nora, la petite trentaine, prend le train depuis Londres pour rendre visite à sa sœur dans la campagne. À son arrivée, elle découvre que Rachel a été victime d’un crime barbare. Atomisée par la douleur, Nora est incapable de retourner à sa vie d’avant. Des années auparavant, un événement traumatique a ébranlé sa confiance dans la police ; elle pense être la seule à pouvoir retrouver l’assassin de sa grande sœur. Mais isolée dans ce petit village qui chuchote et épie, isolée – surtout – avec les démons de leur jeunesse sacrifiée, Nora devra souvent se battre avec elle-même pour retrouver la vérité sous la surface brumeuse des souvenirs.

L’assassin de ma sœur – Flynn Berry

Éditeur : Presses de la Cité (20 septembre 2018)

Pages : 266

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

L’assassin de ma sœur me laisse sur une note mitigée pour plusieurs raisons même si ce roman, contemporain, psychologique, à peine policier mais pas du tout thriller, se lit vite et sans trop d’encombre. 

Ce qui m’a vraiment dérangée, c’est la distance avec laquelle le personnage narrateur, Nora, sœur de la victime, nous emmène dans sa quête de la vérité. Elle ne semble pas émue, peu triste et pourtant, elle découvre sa sœur assassinée. Étant donné le contexte, je m’attendais à vivre ce drame intensément, avec tristesse, colère, vengeance, et une motivation foisonnante pour trouver le coupable, mais ce ne fut pas le cas. On ne ressent donc pas l’empathie à laquelle on s’attendait et un roman lu sans émotion pour moi est franchement un problème. Ne pas vivre sa lecture, c’est louper un vrai bon moment d’évasion selon moi.

Alors Nora mène effectivement son enquête, elle cherche le meurtrier pendant plusieurs semaines mais il y a toujours une certaine apathie qui flotte au fil des chapitres. Nora ne m’a pas touchée et je le regrette.

Ce roman est assez noir dans l’histoire et dans l’esprit. Cela ne m’aurait pas gênée s’il y avait eu un véritable rythme. Le dénouement est intéressant mais lent. Pendant une bonne première moitié du livre, il ne se passe pas grand chose. Nora revient sans cesse sur des évènements passés avec Rachel et ces faits sont mélangés avec les actes présents, ce qui m’a valu un peu de confusion parfois. Rien de bien méchant mais cela m’a empêchée de me plonger totalement dans le récit.

J’ai par contre été soulagée quand, dans le dernier tiers, la situation se décante, les pistes s’éclaircissent et l’intérêt pour l’histoire s’accroît. Rien d’époustouflant cependant, mais l’on termine tout de même sur une note plus positive, ce qui a d’ailleurs relevé la mienne, sans quoi j’aurai été malheureusement plus sévère…

La linéarité du récit et le manque de sensation et d’impulsions m’ont donc indéniablement manqué, tout autant que l’absence d’attachement au personnage principal. Électrocardiogramme trop plat à mon goût mais tout n’est pas négatif. Le dernier tiers relève l’intrigue et l’on termine sur davantage d’enthousiasme à la lecture. Un roman qui se lit rapidement, pour les lecteurs adeptes du psychologique, sans grande action donc.

Merci à Babelio pour cette lecture dans le cadre d’une Masse critique privilégiée mais aussi aux Éditions Presses de la Cité !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

10 réflexions sur « Lecture : « L’assassin de ma sœur » de Flynn Berry (Rentrée littéraire septembre 2018) »

  1. J’ai découvert ton avis juste au moment où j’allais m’apprêter à le lire et je me suis dit mince … Je l’ai quand même lu sans rencontrer le souci d’absence d’émotions que tu évoques. J’ai eu le ressenti que Nora était sous le choc au début du roman et que c’était sous le choc qu’elle agissait ainsi. Bon à la longue j’ai quand même fini par la trouver bizarre cette soeur, d’autant qu’elles ont visiblement été proches… Et au final, oui en effet, rien de mirobolant dans ce roman.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui on sent qu’elle est sous le choc mais quand même, je trouve qu’il manque ce quelque chose qui me plongerait réellement dans la lecture. Je ne pense pas qu’il me laissera un souvenir impérissable malheureusement…

      J'aime

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.