Lecture : « Nos âmes la nuit » de Kent Haruf

Addie, soixante-quinze ans, veuve depuis des décennies, fait une étrange demande à son voisin, Louis : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour se parler, se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure… Bientôt, bravant les cancans de la petite ville de Holt où ils vivent depuis toujours, Addie et Louis se retrouvent presque chaque soir.
Ainsi commence une belle histoire d’amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans le noir, de mots de réconfort et d’encouragement. Mais très vite, les enfants d’Addie et de Louis s’en mêlent, par égoïsme et, surtout, par peur du qu’en-dira-t-on.

Nos âmes la nuit – Kent Haruf

Éditeur : Robert Laffont (01 septembre 2016)

Pages : 168

Ma note : 4/5

Mon avis :

Si vous souhaitez, à la faveur de la nuit, déguster un bonbon de tendresse entre deux âmes pas encore fanées, alors ce roman est pour vous.

Je ne ferai point une grande tirade. Ce court roman est un instant de douceur et de délicatesse. Une vague d’humanité prompte à rompre la solitude de deux personnes âgées. Mais les flots ne sont pas si tranquilles quand la famille et le voisinage s’en mêlent. La relation si subtile et respectueuse entre Addie et Louis va alors s’en retrouver souillée. La perversion de l’esprit humain tentera de tout gâcher, mais va-t-elle finalement réussir son dessein ?

Je retiendrai surtout la candeur de ce que peut-être la naissance de l’amour entre deux personnes septuagénaires. Il y a beaucoup de pudeur, de gentillesse et de respect dans leurs échanges nocturnes. C’est assez beau à lire, et cela fait du bien.

Allongés l’un à côté de l’autre, ils écoutaient la pluie.
On dirait que, comme pour moi, la vie n’a pas très bien tourné pour toi, en tout cas pas comme on l’espérait, dit-il.
Sauf qu’elle me paraît douce aujourd’hui, en cet instant.

La relation avec Jamie, le petit-fils de six ans d’Addie, est aussi délicieuse. Lire ce lien intergénérationnel a été un petit bonheur, une bulle d’affection et de prévenance. Être témoin de la souffrance puis de la guérison de ce petit garçon grâce à sa grand-mère et Louis fut tellement réconfortant. Et c’est sans compter le rôle aidant que peuvent avoir les animaux dans le bien-être de l’humain. Un point que je ne peux contredire, bien au contraire.

En bref, ce fut une lecture douce et bienfaisante qui met l’humain au centre sans prétention. Nos âmes la nuit n’en oublie pourtant pas l’égoïsme qui peut émaner de certains, mais ce n’est pas ce que j’ai envie de retenir de ces pages. Ce fut un moment furtif de sagesse que j’ai eu le plaisir de vivre. À vous de le découvrir.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

3 réflexions sur « Lecture : « Nos âmes la nuit » de Kent Haruf »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :