Lecture : « La Nuit des anges » – Anna Tommasi

Alice, jeune mère divorcée, décide après dix ans d’absence de revenir à Perros Guirec, la ville de son enfance. Elle espère en profiter pour retrouver sa famille, des paysages familiers, et laisser derrière elle un passé douloureux. Mais dans ce coin de Bretagne chargé de souvenirs, l’angoisse s’installe rapidement : ses parents sont devenus des étrangers, son amour de jeunesse est obsédé par l’enlèvement de sa sœur, qui a eu lieu vingt-cinq ans plus tôt, et les visages jadis connus ne sont plus que des fantômes. Bientôt, c’est toute la ville qui est secouée d’un vent de panique avec la disparition d’une fillette. Le début du cauchemar pour Alice, embarquée malgré elle dans une enquête à double vitesse, entre le passé et le présent…

La nuit des anges PHOTO

La Nuit des anges – Anna Tommasi

Éditeur : Préludes (2 mars 2022)

Pages : 312

Ma note : 4/5

Mon avis :

Ce roman est un mélange de polar et de thriller, il se lit à deux vitesses. La première moitié campe lentement les personnages et l’atmosphère se charge de mystère. La seconde s’affole et nous embarque dans des vérités sombres jusqu’au chaos final au sein de cette famille bretonne. 

En effet, la première partie finissait par me laisser un peu dubitative lorsque les évènements se sont agités soudainement. Je vous avoue avoir ressenti du soulagement car quelques longueurs commençaient à se faire sentir. La première moitié mériterait donc, selon moi, d’être un peu plus courte. 

Quand Alice, mère de famille divorcée, se rend chez ses parents à Perros-Guirec pour l’enterrement d’un vieil ami, elle ne se doute pas de tout ce qu’elle va vivre à leurs côtés. Dès le départ, l’ambiance est particulière, assez noire, puisque ce retour réanime des souvenirs douloureux tels que la disparition de Victoire, son amie d’enfance, jamais retrouvée. Un passé lourd donc, qui pèse toujours vingt-cinq ans plus tard. D’autant plus qu’elle va rapidement croiser la route du frère de cette dernière qui n’est autre que son amour de jeunesse travaillant toujours obstinément sur la disparition de sa sœur. Alors, quand une fillette disparaît à nouveau, la panique et une grande inquiétude s’installent au cœur de la ville bretonne.

Ce roman laisse aussi une large place à l’autisme chez l’enfant puisque le fils d’Alice est atteint de ce trouble. Lucas va en effet participer bien malgré lui à l’angoisse qui règne au sein de la famille, n’ayant pas la possibilité de s’exprimer sur ce dont il est le témoin et sur ce qui permettrait de résoudre cette sombre affaire.

J’ai beaucoup apprécié la seconde moitié du livre qui nous embarque dans les méandres d’une histoire où la folie ne fait qu’augmenter, et la noirceur s’accentuer jusqu’à un dénouement glaçant. Le rythme soutenu contrebalance la lenteur des débuts et à partir de ce moment-là, on ne peut plus s’arrêter de dévorer les chapitres !

Je conseille ce roman à celles et ceux qui aiment les histoires baignées de secrets familiaux mais aussi les romans noirs où la psychologie n’est pas en reste.

Merci à Babelio pour cette Masse Critique Privilégiée ainsi qu’aux éditions Préludes.

Logo BABELIO

 

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog à forte tendance littéraire. Mais pas que !

Une réflexion sur « Lecture : « La Nuit des anges » – Anna Tommasi »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :