Ciné : « Les Figures de l’ombre »

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

Réalisateur : Theodore Melfi

Acteurs : Taraji P. Henson, Octavia Spencer, Janelle Monáe, Kevin Costner, Kirsten Dunst…

Genre : Drame, Biopic.

Sortie : 8 mars 2017

Durée : 2h06

Ma note : 5/5

Et bien les amis, voici encore un super film ! Quel bel hommage à ces grandes dames, intelligentes et combatives, qui font partie intégrante de l’histoire américaine. J’ai été émue, à plusieurs reprises, mais j’ai aussi été très admirative. Un film vraiment réussi selon moi et des actrices merveilleuses. 

Et je peux vous dire que moi et les maths, ce n’est franchement pas une grande histoire d’amour. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier grandement ce biopic. Parce qu’en plus il est question de ségrégation dans l’Amérique des années 60, et si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que c’est un sujet qui me prend littéralement aux tripes. Et ici, on retrouve Octavia Spencer que j’avais adoré dans La couleur des sentiments (mon film mais aussi un de mes livres coups de cœur). Et voici pourquoi j’ai été émue à de nombreuses reprises, car cette injustice, cette intolérance et ce manque de considération me font toujours autant mal au ventre. D’autant plus que les trois actrices jouent à merveille et savent retranscrire ce que les femmes noires à cette époque ont subi et ont ressenti. Mais elles ont également su représenter avec justesse ces mathématiciennes de caractère qui n’ont rien lâché et qui ont voulu aller au bout de leurs rêves.

Toutes les trois calculatrices à la NASA, elles ont su évoluer grâce à leur détermination : l’une dans les calculs des trajectoires et les fenêtres de lancement des fusées (Katherine), l’autre dans l’ingénierie aérospatiale (Mary), et la troisième dans l’informatique et la programmation (les débuts d’IBM notamment) (Dorothy).

D’autre part, j’ai beaucoup aimé les séquences filmées d’origine, des années 60, qui ont été judicieusement intégrées au reste : le décollage des fusées, les interventions publiques du Président Kennedy

Enfin, la rencontre entre Katherine et son mari Jim Johnson apporte beaucoup de tendresse et d’amour, et c’est très touchant.

En bref, c’est un film que je vous conseille vivement pour son histoire basée sur des personnes et des faits réels, pour son jeu d’acteurs, pour l’esprit de combativité et les émotions.
Et psst, le Printemps du cinéma, c’est jusqu’à demain inclus, le 21, nous pouvons encore en profiter ! À 4 € la place, ça vaut le coup d’œil !

NB : Les Figures de l’ombre, c’est d’abord un livre : Hidden Figures de Margot Lee Shetterly, paru en 2016 aux États-Unis. Parution en France chez HarperCollins en février 2017.

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

2 réflexions sur « Ciné : « Les Figures de l’ombre » »

  1. J’en sors (vive le printemps du cinema^^) et je suis du même avis que toi, c’est un très beau film avec des actrices très douées et des destins qui gagnent a être connus, je vous le conseille et apparemment c’est issu d’un livre 🙂
    Je vous conseille d’aller le voir !

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s