Lecture : « La Terre qui penche » de Carole Martinez

Blanche, la môme chardon, est-elle morte en 1361 à l’âge de douze ans comme l’affirme son fantôme ? Cette vieille âme qu’elle est devenue et la petite fille qu’elle a été partagent la même tombe. L’enfant se raconte au présent et la vieillesse écoute, s’émerveille, se souvient, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend. Veut-on l’offrir au diable pour que le mal noir qui a emporté la moitié du monde ne revienne jamais ?

La Terre qui penche – Carole Martinez

Éditeur : Folio (6 avril 2017)

Pages : 428

Ma note : 4/5

Mon avis :

C’est ce que l’on appelle un roman hors du commun, une sorte de fable moyenâgeuse dans laquelle se côtoient légendes, onirisme et terribles réalités au XIVème siècle. L’écriture poétique et érudite de l’auteure en fait un conte plein d’esprit à la lisière de l’enfance et de l’âge adulte. 

Sans nulle autre pareille, Carole Martinez nous embarque dans un récit déroutant au départ (je ne m’attendais, pour ainsi dire, pas à ce style d’histoire ni à cette façon de l’écrire) mais que l’on s’approprie peu à peu et de plus en plus, toujours en délicatesse et envoûtement. Et c’est surtout grâce au personnage de Blanche que l’on doit cet attachement inédit. J’ai beaucoup aimé suivre les péripéties et la destinée de cette jeune fille frêle aux cheveux rouges dont le caractère s’affirme au fil des chapitres et s’embrase parfois. Son évolution – de l’esprit et du corps – est merveilleusement bien contée par l’auteure.

Blanche, qui se questionne au sujet de son père et de sa mère disparue, obtient des réponses à mesure qu’elle croise le chemin des personnes-clés du passé de ses parents. Son origine sera mise en lumière progressivement telle de petites fables et c’est ainsi que tour à tour, la petite fille et la vieille âme de cette dernière nous subjuguent par ce balai de pensées et de souvenirs. La sagesse, la nostalgie et l’exaltation émergent éperdument de chacun des chapitres de cette double narration. C’est une lecture singulière qui peut demander de l’attention afin de s’en imprégner pleinement.

Et soudain nous tournons les dernières pages et l’auteure nous éblouit, nous invite à considérer autrement tout ce que nous venons de vivre à travers Blanche. La fin est par conséquent à la hauteur des 400 précédentes pages et clôt de belle façon cette expérience littéraire à la fois atypique et pleine d’intelligence imaginative.

« À tes côtés, je m’émerveille.
Blottie dans mon ombre, tu partages ma couche.
Tu dors, ô mon enfance,
Et, pour l’éternité, dans la tombe, je veille. »

Pour qui souhaite rendre ses lettres de noblesse à la langue française, je conseille fortement ce roman. À la fois historique, initiatique et onirique, il se laisse apprivoiser à qui sait y porter toute son attention. Ses personnages émouvants et entiers semblent sortir tout droit d’un conte, et avec l’apparition de créatures de légendes mais aussi de chansons anciennes, c’est une fable médiévale singulière qui s’offre à nous. À lire au bord d’une rivière qui peut-être révélera la magie qu’elle renferme secrètement entre ses berges… Qui sait ?

Par ailleurs, le choix de la couverture est judicieux !

Le cœur cousu et Du Domaine des Murmures, les précédents romans de Carole Martinez, m’attendent dans ma bibliothèque, et je me réjouis de retrouver prochainement son univers.

Un grand merci à Livraddict et Folio pour cette lecture marquante !

Publicités

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle, où l'on parle de tout donc, mais avec sincérité.

9 réflexions sur « Lecture : « La Terre qui penche » de Carole Martinez »

  1. J’ai été littéralement emportée par la poésie de ce roman qui sort de l’ordinaire. J’ai adoré suivre les aventures de Blanche, cet étrange récit à deux voix qui n’en sont qu’une. Je relirai cette auteure, sa plume est magnifique !

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s