Lecture : « Nos adorables belles-filles » (En voiture, Simone !) d’Aurélie Valognes

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut :
Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.

Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.

Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.

Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Nos adorables belles-filles – Aurélie Valognes

Éditeur : Michel Lafon (4 mai 2016)

Pages : 267

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Ça y est, j’ai enfin lu Aurélie Valognes ! Celui-ci est son deuxième roman. Il est paru sous le titre Nos adorables belles-filles en grand format chez Michel Lafon puis sous le titre En voiture, Simone ! en format poche chez Le Livre de Poche. Mon avis sera un peu mitigé, mais je ne m’arrêterai pas à ce seul roman de l’auteure.

En effet, j’ai eu du mal à supporter la famille Le Guennec. Au bout de quelques chapitres, je me suis dit que cela commençait à devenir un peu désagréable de passer un moment de lecture en compagnie de personnages si… lourds ? Gonflés ? Agaçants ? Je sais que ce contexte et cette ambiance familiale « particulière » était nécessaire pour le dénouement du récit, mais franchement, cela ne fait pas passer un agréable moment… Les remarques des uns envers les autres sont parfois agressives, sans gêne. Honnêtement, je n’aimerai pas me retrouver dans une famille pareille. Les belles-filles osent des remarques assez irrespectueuses envers leur beau-père notamment. Beau-père qui est lui-même assez insupportable. Les défauts de chaque personnage sont clairement mis en avant et cela engendre une atmosphère négative.

Heureusement cela s’arrange dans le dernier tiers du roman et m’a permis de me réconcilier avec cette histoire. Deux évènements vont permettre à la famille de reconsidérer les choses, de prendre la vie avec plus de recul. Des attentions bienveillantes, des rires, de l’amour vont s’immiscer dans le quotidien de personnages transformés. Une bouffée d’air pour le lecteur ! Voire même un brin d’émotion. Ouf !

Dans tous les cas, l’écriture est fluide, les chapitres sont courts et s’enchaînent très rapidement. Ce qui permet, il faut l’avouer, de continuer la lecture malgré un contexte irritant dans les deux premiers tiers.

En bref, j’ai terminé sur une note positive à propos de ce roman, et j’en fus soulagée. Je suis passée à deux doigts de ne pas l’apprécier ! Je lirai un autre roman de l’auteure afin de me faire un avis plus précis sur son travail. Cela tombe bien, je possède Mémé dans les orties, son premier roman. Affaire à suivre !

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

3 réflexions sur « Lecture : « Nos adorables belles-filles » (En voiture, Simone !) d’Aurélie Valognes »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.