Lecture : « Les filles des autres » de Amy Gentry

Êtes-vous bien certaine de connaître votre fille ? D’ailleurs, est-ce vraiment la vôtre ?
À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite sœur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie.
Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

Les filles des autres – Amy Gentry

Éditeur : Robert Laffont (19 janvier 2017)

Pages : 326

Ma note : 3,75/5

Mon avis :

Les filles des autres est, selon moi, davantage un roman noir et psychologique qu’un roman à suspense comme indiqué sur la couverture. Cela dit, malgré quelques langueurs, j’ai apprécié cette (ces) histoire(s) féminine(s) torturée(s).

Quand, un soir, une jeune fille sonne à leur porte puis s’effondre, Anna et Tom reconnaissent tout de suite leur enfant disparue il y a huit ans, Julie, à l’âge de treize ans. Sa peau est livide, ses yeux sont cernés, mais c’est certain, c’est bien elle. Enfin, si Tom en est persuadé, Anna va émettre de plus en plus de doutes. Et l’incursion d’un ancien inspecteur dans sa vie va mettre à mal la réjouissance des retrouvailles.

L’auteure nous emmène rapidement dans une direction qui, bien sûr, nous fait dire qu’il y aura forcément des rebondissements par la suite. Alors, en tant que lecteur, nous échafaudons des plans au fil des nombreux chapitres qui racontent tantôt les déboires de jeunes filles en proie aux démons les plus sombres, tantôt le quotidien de la famille Whitaker, mettant en lumière certaines failles.

Jane, la sœur de Julie, même si le récit débute par elle et même si elle fut témoin de l’enlèvement de sa sœur, a du mal, par la suite, à avoir un rôle important dans l’histoire. Elle n’apparaît que de temps à autre, et apporte finalement peu à l’intrigue. Tom, le père, est celui qui n’a jamais douté que sa fille ait pu survivre. Malgré que l’auteure ait souhaité insérer un petit secret le concernant, ce personnage n’est pas réellement développé non plus. Les deux protagonistes réellement mis en avant sont bien la mère et la fille disparue.

Mais Amy Gentry aborde d’autres thématiques qui ont, elles, toute leur importance dans le dénouement. En outre, afin de préserver le mystère, je n’en dévoilerai rien. J’ajouterai seulement que lorsque les fils de la toile se révèlent, la noirceur prend toute son ampleur, tout comme les problématiques contemporaines concernant les adolescents.

Un roman noir et psychologique à découvrir pour les fans du genre.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « Les filles des autres » de Amy Gentry »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.