Lecture : « La fin des océans » de Maja Lunde

2017. Confrontée aux menaces commerciales qui pèsent sur son fjord, Signe appareille sur son voilier, direction le Sud de la France. L’écologie au cœur, la Norvégienne ne laissera pas fondre son glacier natal – devrait-elle affronter, pour cela, son premier amour…
2041. Guerre de l’eau, incendies, exode climatique… Sur les routes à travers le chaos du monde, une famille séparée tâche de se réunir. Dans un champ desséché, soudain : un voilier abandonné. Symbole tragique de la fin des océans, ou d’un nouvel horizon ?

La fin des océans – Maja Lunde

Éditeur : Pocket (3 septembre 2020)

Pages : 356

Ma note : 3,5/5

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le précédent roman de l’auteure, Une histoire des abeilles, c’est donc avec un grand plaisir que je me suis plongée dans la continuité écologique qu’est La fin des océans.

Toutefois, je dois dire que j’ai été moins emballée cette fois-ci. Malgré l’alternance d’époques et d’histoires des personnages, j’ai trouvé qu’il manquait un peu d’action. J’ai eu l’impression de stagner par moments car le déroulement est assez lent. Malgré tout, le sujet est intéressant et m’a fait poursuivre ma lecture jusqu’au bout sans rechigner.

L’eau, si précieuse, vient à manquer. La sécheresse laisse la population démunie et en proie aux feux récurrents. Les habitants fuient, se regroupent dans des camps tels des réfugiés. La nourriture et l’eau deviennent des trésors recherchés par tous. Cette situation de chaos décrite par l’auteure se déroule en 2041 en France, dans seulement vingt ans. Un scénario malheureusement probable dû au réchauffement climatique. L’histoire d’un père et de sa petite fille est émouvante, touchante, triste.

En 2017 en Norvège, nous découvrons le combat de Signe face à la folie des Hommes. L’engouement commercial a dévoré la nature, le désastre écologique a commencé. Ayant désormais la soixantaine, elle prend son voilier et se lance à la recherche de Magnus, son premier amour qui a soutenu cette aberration et qui habite désormais dans le Sud de la France. Il est hors de question pour Signe de laisser son fjord et ses glaces se faire attaquer de la sorte. Durant son périple, elle retrace donc son histoire passée avec Magnus, les discordances au sein de sa propre famille, et distille la beauté naturelle de son territoire. Mais à l’aube du face à face avec celui qui a soutenu ce terrible projet de dévastation, aura-t-elle le courage de l’affronter ?

La fin des océans est, une fois de plus, un roman réaliste et appuie là où le danger est bien présent écologiquement parlant. Pas de leçon de morale, seulement des faits et une hypothétique issue si les Hommes continuent à se détourner autant du respect de la nature. L’avenir est bien sombre si l’eau venait réellement à manquer et si la chaleur devenait davantage menaçante. 

Ce roman n’est pas écrit pour nous rassurer. Il expose des éventualités climatiques futures à travers des personnages attachants et des situations concrètes. Même s’il manque de rythme, le sujet vaut la peine d’être lu !

Un grand merci à Emmanuelle des éditions Pocket.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

Une réflexion sur « Lecture : « La fin des océans » de Maja Lunde »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.