Lecture : « Celle que je suis » – Claire Norton

Discrète, ordinaire, Valentine jongle entre son petit garçon Nathan, qu’elle chérit de tout son cœur, et son travail à temps partiel dans une grande surface culturelle. Pourtant, dès que la porte de leur appartement se referme, elle vit dans la terreur, redoutant la colère et la jalousie de son mari…
L’arrivée d’un couple dans l’appartement d’en face bouleverse sa vision du monde. Comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… Mais alors, elle ne sera plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

Celle que je suis – Claire Norton

Éditeur : Pocket (7 avril 2022)

Pages : 392

Ma note : 4,75/5

Mon avis :

Celle que je suis, un roman bouleversant et terriblement nécessaire.

À travers le personnage de Valentine, nous plongeons dans l’enfer des violences conjugales et empruntons le difficile chemin qui mène à la liberté. Du point de vue de personnes qui n’ont jamais vécu chose pareille, il peut paraître impensable de subir les coups et ne pas oser s’enfuir. Comment peut-on laisser faire ces atrocités ? Claire Norton répond très réalistement à cette question en instillant au fil des chapitres l’emprise du mari sur sa femme, cette manipulation de l’esprit qui fait rester la victime. Soumission, chantage affectif, privation de liberté, contrôle, violence physique et psychologique… ce cocktail abominable et pervers qui annihile celle qu’elle est profondément.

C’est aussi l’amour d’une mère et l’incommensurable dilemme entre rester et espérer que les choses changent, et fuir ce qui est impardonnable pour soi-même et pour son enfant. Tout est une question de prise de conscience, d’étincelle qui fait prendre du recul et qui éclaire un nouveau chemin, celui de la résilience et de la paix.

Mais puisqu’il existe encore beaucoup trop de Valentine sur cette Terre, je ne peux que vous recommander de lire ce roman qui pourrait être le témoignage d’une amie, d’une sœur, d’une mère… Il aide à comprendre, à se rendre compte et donne des clés pour agir de notre côté, pour tendre la main aux victimes. Il est concret et n’épargne rien. C’est un électrochoc qui reste longtemps en mémoire.

À l’instar de Suzette et Guy, les voisins de palier de Valentine, soyons celles et ceux qui aident à la reconstruction, qui avertissent et qui ne croisent pas les bras face au drame. Cette partie de l’histoire est touchante et instille beaucoup d’espoir tout au long du récit.

En bref, lisez ce roman (c’est un ordre ;)) qui renvoie à une difficile réalité mais qui nous confirme que rien n’est figé, que tout est possible lorsque l’humanité prime sur tout le reste.

J’ai envie de vous laisser écouter cette très belle musique qui m’inspire la transformation et la libération et qui résonne donc beaucoup suite à la lecture de cette histoire :

Un grand merci à Emmanuelle des éditions Pocket !

 

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog à forte tendance littéraire. Mais pas que !

Une réflexion sur « Lecture : « Celle que je suis » – Claire Norton »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :