Lecture : « La vie est facile, ne t’inquiète pas » d’Agnès Martin-Lugand

! Attention, si vous n’avez pas lu Les gens heureux lisent et boivent du café et que vous en avez l’intention (ma chronique est ici), arrêtez-vous sous peine d’être spoilé(e) ! Puisque je vous parle de la suite de ce roman dans cette chronique.

***

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

La vie est facile, ne t’inquiète pas – Agnès Martin-Lugand

Éditeur : Pocket (édition de Septembre 2019, initialement du 2 juin 2016)

Pages : 251

Ma note : 4,25/5

Mon avis :

J’ai lu il y a peu Les gens heureux lisent et boivent du café, que j’avais apprécié. La vie est facile, ne t’inquiète pas en est la suite et je l’ai aimé davantage encore.

Depuis un an, Diane est de retour à Paris et a repris la gérance de son café littéraire Les Gens aux côtés de son meilleur ami Félix. Persuadée que c’est en ces lieux qu’elle doit se trouver depuis son retour d’Irlande, elle y passe le plus clair de son temps. Lorsqu’un jour elle y rencontre Olivier, un homme charmant, bienveillant et attentionné, elle entraperçoit un avenir amoureux plus lumineux. Mais le deuil de son mari et de sa fille la hante toujours. Il n’est donc pas facile pour elle de se libérer, de lâcher prise, d’oser aimer à nouveau. Mais c’est sans compter l’excentricité, la joie et le dynamisme de Félix qui l’épaulera gaiement dans cette jolie aventure qui se profile.

C’est donc une « nouvelle Diane » que nous suivons ici, tel un papillon qui pointe ses antennes depuis sa chrysalide. Mais alors que le quotidien s’annonce radieux, un événement imprévisible et déroutant va venir bouleverser la stabilité et la douceur qui régnaient désormais dans sa vie.

Je ne pourrai vous en dévoiler davantage mais les tourments de Diane happent le lecteur et l’embarquent avec passion dans ses questionnements. Nous comprenons cette femme qui perd tout à coup ses certitudes et qui doit faire des choix difficiles. Beaucoup d’émotion se dégage du texte. Il est difficile de lâcher le roman car l’on veut absolument savoir ce que Diane décidera finalement.

Avec une écriture toujours aussi fluide et humaine, Agnès Martin-Lugand met en lumière une féminité troublée mais passionnée. C’est un roman qui fait du bien malgré les thématiques compliquées. Même s’il pourrait se lire indépendamment du tome précédent, je conseille vivement de commencer par le premier. Cela permet de s’imprégner de l’ambiance et de saisir les facettes des personnages. La lecture de ce deuxième tome en est d’autant plus prenante.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog à forte tendance littéraire. Mais pas que !

2 réflexions sur « Lecture : « La vie est facile, ne t’inquiète pas » d’Agnès Martin-Lugand »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :