Lecture : « L’Ile du Diable » de Nicolas Beuglet

La vengeance est affaire de mémoire…

Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche, des extrémités gangrenées et un visage figé dans un rictus de douleur… En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse. Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?
Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant. Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?

L’Ile du Diable – Nicolas Beuglet

Éditeur : Pocket (03 septembre 2020)

Pages : 303

Ma note : 4,5/5

Mon avis :

Après Le Cri et Complot, voici le troisième tome des enquêtes de Sarah Geringën qui ne m’a pas déçue non plus ! Je l’ai dévoré, comme ses prédécesseurs.

Je retrouve dans L’Ile du Diable ce mélange de mystère, d’histoire et de science que j’avais beaucoup aimé précédemment. En effet, Nicolas Beuglet nous offre de nouveau un récit d’action pour lequel nous ressentons qu’il a effectué de nombreuses recherches. Son écriture cinématographique nous embarque immédiatement aux confins de la Norvège et de la Sibérie.

Les chapitres courts augmentent la cadence et le suspense nous laisse peu de répit. Difficile dans ces conditions de lâcher ce thriller avant de l’avoir terminé !

Au cours de cette enquête, Sarah Geringën n’est pas épargnée. Elle est touchée au plus près de son âme. Son passé familial va ressurgir de la plus horrible des façons et lui laisser des marques indélébiles.

Nous retrouvons également Christopher et Simon, soutiens indéfectibles de l’enquêtrice même si tout ne sera pas aussi simple pour le trio.

Je ne souhaite pas trop vous en dévoiler, ni spoiler les tomes précédents, mais ce que je peux vous affirmer, c’est que les faits historiques mêlés aux recherches scientifiques happent résolument le lecteur. D’autant plus que ces informations sont toujours excellemment bien dosées et intégrées dans le contexte littéraire. Jamais il n’y a de longueur. Le lecteur est toujours en attente d’en savoir plus, chapitre après chapitre. En effet, nous découvrons un pan de l’histoire de la Russie tout en étant divertis par la plume addictive de l’auteur. Un pari doublement réussi.

Un troisième tome que je vous recommande, en plus des deux précédents !

Un grand merci à Emmanuelle des éditions Pocket.

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

4 réflexions sur « Lecture : « L’Ile du Diable » de Nicolas Beuglet »

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.