Mon top de mes lectures 2017

L’année se termine déjà. Je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année !

Pour moi sonne bientôt l’heure de la semaine de vacances, et elle va faire le plus grand bien. Mais avant, voici mon top de mes lectures en 2017 ❤  

Entre deux mondesOlivier Norek

ADAM A DÉCOUVERT
EN FRANCE UN ENDROIT
OÙ L’ON PEUT TUER
SANS CONSÉQUENCES.

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« J’ai littéralement dévoré ce roman. Il m’a pris du sommeil, il a touché ma sensibilité, il a fait en sorte que mes yeux ne se ferment jamais sur ce qui se passe dans le monde mais aussi en France, il a apporté un regain d’humanité dans toute cette terrible réalité. Quand un roman vous apporte tout ça, alors on peut parler de coup de cœur. »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

La fille d’avantJP Delaney

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Comment vous dire… je n’ai pas de défaut à exprimer concernant ce formidable roman. Il est rudement bien construit, le suspense est presque insoutenable, l’écriture est fluide, l’histoire a un goût probable d’un futur inquiétant ce qui a pour effet que l’on s’en imprègne d’autant plus, les chapitres sont courts et instillent une angoisse grandissante et sans fin, le tout offrant au lecteur un roman palpitant et résolument addictif. »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

La Promesse d’un ciel étoiléAlison McQueen

1957. Sophie a vingt-sept ans lorsqu’elle épouse Lucien, un diplomate avec qui elle part s’installer à New Delhi, destination qui réveille en elle de douloureux souvenirs que son mari ignore…
1947. Sophie emménage dans le nord des Indes, dans le palais d’un maharaja ; son père vient d’être nommé assistant du médecin chef. Pour échapper à sa mère tyrannique, Sophie explore le luxueux palais et rencontre, dans le dédale de couloirs, Jag, un jeune indien de son âge. Immédiatement complices, ils se voient en cachette. La nuit de la Partition, le 15 août 1947, ils consomment leur amour dans un jardin du palais.
De retour sur les terres indiennes, Sophie parviendra-t-elle à se réconcilier avec son passé ?

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Je ne peux que vous recommander ce merveilleux roman. La juste dose d’histoire et de romance rend le récit captivant, poignant et émouvant. L’alternance des époques, quant à elle, nous accroche avec addiction au destin de ces personnages si attachants. Je frôle le coup de cœur ! »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Les Filles de RoanokeAmy Engel

« Soit nous fuyons, soit nous mourons. »
Tout le monde admire les filles Roanoke. Elles sont belles, jeunes, riches et vivent avec leurs grands-parents au milieu du Kansas, dans un immense domaine noyé de soleil. Leur vie semble si douce… Pourtant Camilla, Penelope, Eleanor, toutes les filles de la lignée ont connu des fins tragiques. Il y a quelque chose de pourri au royaume des Roanoke.
Plongée étouffante au cœur des relations troubles d’une famille d’aujourd’hui, Les Filles de Roanoke est un véritable page turner atmosphérique et haletant. Amy Engel distille avec talent le poison des non-dits, dans la lignée des grands romans de Joyce Carol Oates.

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Je vous recommande chaudement ce page-turner psychologique aux allures de thriller. Le sujet, bien que monstrueux, est assurément bien maîtrisé par l’auteure et très justement dosé pour en faire un récit captivant. Les personnages torturés, à cheval entre l’amour et le besoin de faire souffrir l’autre, campés entre le noir et la lumière, sont rudement bien développés et illustrent parfaitement la complexité de la famille Roanoke. Lisez-le ! »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Les infâmesJax Miller

Freedom Oliver, alcoolique et suicidaire, a passé dix-huit ans à se cacher dans une petite ville de l’Oregon, sous la protection du FBI. Hantée par son passé douloureux et la mort brutale de son mari, elle souffre d’avoir abandonné ses deux enfants pour échapper à la vengeance de son beau-frère. En apprenant la disparition de sa fille Rebekah, élevée par un pasteur aux croyances radicales, elle part avec l’énergie du désespoir pour le Kentucky. Après tant d’années à se cacher, quitter l’anonymat, c’est laisser à son bourreau l’occasion de la retrouver. Et de se venger.

Entre les paumés magnifiques, les flics indélicats, les dégénérés de sa belle-famille et de dangereux fanatiques religieux, son périple tourne à l’odyssée.

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« C’est un récit sombre mais non dénué d’humour et même parfois de poésie. Le personnage principal, Freedom, aurait pu sortir tout droit d’un roman de Fannie Flagg (auteure américaine que j’adore). C’est une femme de caractère, une femme forte en apparences qui n’a pas la langue dans sa poche, et tout cela est accentué par la narration familière et assez directe quand c’est elle qui s’exprime.
C’est un roman noir mais qui ne bascule jamais dans un trop-plein de détails morbides. Il contient la juste dose d’ingrédients pour en faire un livre complet : de la noirceur, de l’humour, de l’amour, de la haine.
Si vous aimez les polars, vous allez l’A-DO-RER. »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Les Orphelins du bout du mondeHarmony Verna

Au début du XXe siècle, une somptueuse histoire d’amour à l’atmosphère ensorcelante, avec pour toile de fond les vastes plaines de l’Ouest australien, terres ancestrales du peuple aborigène.

Leonora est une miraculée. Abandonnée par son père dans la fournaise du désert, puis recueillie dans un orphelinat, la petite s’est murée dans le silence. Son seul ami : James, un Irlandais rebelle, qui la protège comme une soeur. Mais le lien si fort qui unit les deux orphelins est brutalement rompu lorsque Leonora est adoptée par les Fairfield, de riches industriels qui l’emmènent aux États-Unis.

Des années plus tard, c’est une belle héritière qui revient sur les terres australes, au bras de son mari, le ténébreux et irascible Alex Harrington, venu diriger la mine des Fairfield. C’est là que Leonora va retrouver James. Malgré le temps, leur complicité est intacte ; or Alex ignore tout du passé de la jeune femme…
Comment lutter contre cette force irrésistible qui la pousse vers James ? Comment échapper à la soif de contrôle maladive de son époux ? Pris au piège de la jalousie, des mensonges et des drames de l’Histoire, les orphelins du bout du monde seront-ils un jour réunis ?

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Si vous aimez voyager, si vous affectionnez les histoires humaines, si vous appréciez le côté historique (ici, la guerre, les conditions des travailleurs dans les mines, la traite des aborigènes mais aussi la place de la femme au début du XXème siècle), ce roman est pour vous. Vous m’en direz des nouvelles ! »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Mon amie AdèleSarah Pinborough

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise…

Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au cœur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Si vous êtes adepte du genre thriller psychologique et que le surnaturel ne vous fait pas peur, vous ne pourrez que l’aimer. Sarah Pinborough sait trimbaler son lecteur dans les méandres de l’esprit et nous époustoufle avec cette fin incroyable et glaçante. Évidemment, je ne peux que vous recommander cette lecture ! »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Une histoire des abeillesMaja Lunde

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ? 

Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.

Ce que j’en ai pensé, en bref : 
« Un triptyque écologiste visionnaire qui nous rappelle l’importance des abeilles et l’impact sans précédent de leur disparition. Un roman à mettre entre toutes les mains, au plus vite ! »
Ma chronique entière ici.

★ ☆ ★

Retrouvez le listing de toutes mes lectures 2017 ici.

★ ☆ ★

Les avez-vous lu ? Sinon, lesquels vous font envie ?

Je veux tout savoir ! 🙂

Auteur : ducalmelucette

Du calme Lucette est un blog lifestyle à forte tendance littéraire.

10 réflexions sur « Mon top de mes lectures 2017 »

  1. « Entre deux mondes »me tente beaucoup… Je le lirai en poche! Merci à toi. Je te souhaite de belles découvertes 2018…A très vite pour tes coups de coeur et tes flops. Passe de belles fêtes. Biz

    Aimé par 1 personne

  2. Toute ta sélection me parle meme si je les ai pas forcément lus.
    Entre deux mondes est mon coup de coeur aussi.
    J avais mis les filles de Roanoke dans ma WL et bien sûr Jax Miller u est aussi. Et celui qui se passe en Inde me donne bien envie.

    Aimé par 1 personne

  3. Halalaaaa tout me tente!!! Plus particulièrement la fille d’avant, pitch génial!
    Je viens de découvrir ton blog et j’ai l’impression que j’ai pas mal de goûts en commun avec toi, notamment quand je vois tous les thrillers de ton top! Je reviendrai lire tout ça!
    Au plaisir!

    Aimé par 1 personne

Laisser un petit mot (ou un grand)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.